- Règles générales de SimAgri - CANADA - ÉTATS-UNIS - (dernière mise à jour le 25/11/2016)

ATTENTION :
Les parties nord américaines fonctionnent sur les horaires du Canada. Pour les joueurs français celà se traduit par un décalage horaire de 6 heures. Quand il est 20H00 en France, il est 14H00 au Canada, et donc sur les parties Canada/États-Unis. En conséquence, ces parties et donc les mises à jour sont basées sur l'heure canadienne. Il vous sera donc difficile à certains moments de jouer dans des conditions correctes lors de la mise à jour de ces parties, c'est à dire entre 06H00 et 12H00 heure française (ou entre minuit et 06H00, heure canadienne).

Pour voir les règles générales concernant la FRANCE, la BELGIQUE et la SUISSE cliquez ici.


SOMMAIRE
- Comment acheter un tracteur?
- Comment acheter du carburant HVC?
- Comment utiliser le carburant HVC dans mon tracteur?
- Comment construire un bâtiment?
- Comment nourrir mes animaux dans un bâtiment?
- Comment abreuver les animaux dans un bâtiment?
- Comment acheter une parcelle?
- Présentation de SimAgri
- Comment louer une parcelle?
- S'inscrire et débuter dans SimAgri
- Comment semer une parcelle?
- Comment avoir un pré pour les animaux?
- Les différents serveurs de jeu
- Conseils importants pour tous les nouveaux joueurs
- Comment mettre les animaux au pré?
      - Le Centre de Formation SimAgri (CFSA)
- Peut-on mettre plusieurs espèces animales dans un même pré ?
- Comment faire pour avoir plus de PA (Point d'Action)?
- Comment supprimer mon compte SimAgri?
- Les unités utilisées dans SimAgri
- Puis-je remettre ma partie à zéro pour mieux recommencer?
- Faut-il payer pour jouer à SimAgri ?
- L'exploitation agricole
- Est-il possible de faire des prêts pour développer sa ferme virtuelle ?
- Les bâtiments et accessoires
      - Détails de la consommation énergétique
- Les matériels
- Les matériels : bio-carburant (HVC) et consommation
- Les matériels : pannes, assurance, pièces détachées
- Les matériels : Guidage Par Satellite (GPS)
- Acheter / Vendre du matériel
- Acheter du matériel en commun
- Les concessionnaires
      - L'atelier
      - Le dépôt-vente
      - La location de matériel
      - Les pièces détachées
      - Guidage Par Satellite (GPS)
- Les cultures
      - Informations générales
      - Rendement blé, orge, orge de printemps, avoine, avoine de printemps, triticale
      - Rendement seigle, maïs grain, maïs ensilé, betterave, canola, tournesol
      - Rendement pois, féverole, soja, lin, pomme de terre, chanvre industriel
      - Rendement épinard, haricot vert, lentille, sorgho ensilé, coton, tabac
      - La filière pomme de terre
      - Les quotas
      - L'herbe / le pré
      - Paille et foin
      - Les techniques culturales
      - Les engrais verts / couverts végétaux
      - Cultiver en BIO
- Gestion parcelle / sol
      - Le sol
      - L’analyse de sol
      - Les éléments nutritifs
      - Épandages : valeurs des apports
      - Broyage paille : valeurs des restitutions
      - Le compostage
      - L'écume de sucrerie
      - Les traitements à effectuer
      - Les précipitations
- Les cultures arboricoles
      - Informations générales
      - Les rendements
      - Le matériel arboricole
      - Le batiment et accessoires arboricoles
      - Les travaux arboricoles
- Acheter un champ / pré / verger / prairie boisée
      - La taxe sur la plus-value
- Acheter / Vendre des produits des récoltes
- L'engrais
- Les traitements
- Les semences
- La météo
      - Forte pluie
      - Vent
      - Grêle
- Le forage / l'irrigation
- Les saisons
- Les animaux
      - Les bovins
      - Les bisons
      - Les caprins
      - Les porcins
      - Les lapins
      - Les volailles
      - Les pintades
      - Les ovins
      - Les daims
      - Les oies
      - Les canards
      - Les chevaux
      - Le chien de troupeau
      - Le quota laitier (bovins)
      - Le quota laiterie (bovins)
      - Elevage industriel de volailles, pintades, oies et canards
      - Le négociant en bestiaux
      - L'allaitement
      - Dates de mise au pré / plein-air
      - Les labels
      - Elever vos animaux en BIO
      - Vendre un animal à l'abattoir
- IVRAD (Institut Virtuel des Races A Développer)
      - Qu'est-ce qu'un Objectif Génétique (OG)
      - Développer/gérer son élevage IVRAD
      - Informations accouplement/reproduction
- Nourrir vos animaux
- Donner à boire à vos animaux
- Les maladies
- Les vaccins
- Traire vos animaux
- La litière / Le fumier
- Le lisier
- L'insémination
- La génétique
      - Valorisation de la génétique
      - Valorisation du lait selon l'indice Qualité Lait (QL)
- Les Centres d'Inséminations Artificielles (CIA)
- Nommer ses animaux
- Les concours animaux / GénétiSim
- Les appels d'offres
- Les fromageries
      - Les types de fromageries
      - L'hygiène/propreté et le matériel
      - La matière première : le lait
      - Les fromagers
      - La fabrication
      - La crème et le beurre
      - Durée d'affinage et Date Limite de Consommation (DLC)
- Le maraichage
      - Le personnel
      - Les équipements
      - Les cultures
      - Récolte / vente récolte
- Le foie gras
      - Les bâtiments
      - Les races concernées
      - Cycle de production du foie gras
      - Les rations
      - Abattage et commercialisation
- Les Marchés
      - Fonctionnement des marchés
      - Vendre sur les marchés
- Les grossistes et centrales d'achats
      - Fonctionnement des grossistes et centrales d'achats
      - Vendre auprès d'un grossiste ou d'une centrale d'achat
- La Coopérative SimAgri
- Les Coopératives Agricoles Régionales (CAR)
      - Achat/vente entre CAR
      - Appel d'offre CAR
      - Faire un emprunt
      - Parts sociales
      - La magasin libre-service
- L'huilerie
- La sucrerie
- La laiterie
      - Le producteur
- L'activité forestière
      - La forêt en général
      - La forêt en détail
      - La station forestière en détail
      - Les travaux forestiers
      - L'Entreprise de Travaux Forestiers (ETF)
      - La vente de bois
- Le transport par camion
      - Les licences
      - Le transport
      - Coût d'un transport
- La viticulture
      - Acheter son Domaine Viticole
      - Investissement financier
      - Infrastructures
      - Le personnel
      - Parcelle viticole
      - Cultiver la vigne
      - Vinification
      - Mise en bouteille/fût
      - Qualité du vin
      - Vendre son vin
      - Les concours
      - Quelques conseils
- Les annonces
- Le Conseil Economique de SimAgri (CESA)
- Vos amis / vos amis privilégiés
- Les forums
- La messagerie
- Le MP-Live
- Votre compte bancaire
      - L'épargne
- L'Entreprise de Travaux Agricoles (ETA)
- La location de matériel
- L'employé agricole
- Le service de garde
- Les statistiques
- Le SimPass - Gestion de SimAgri
- Parrainer un(e) ami(e)
- Exclusion du jeu SimAgri
- Désinscription



- Comment acheter un tracteur? (0)haut

Pour acheter un tracteur il faut allez sur l'onglet Matériels, ensuite dans le menu de gauche Acheter un matériel. Cliquez ensuite sur Tracteur. Une fois la liste affichée, vous pouvez au besoin appliquer des filtres de recherche. Cliquez sur le modèle qui vous intéresse pour accéder à la fiche matériel. Pour acheter le modèle, cliquez sur l’icône , vous aurez ensuite plusieurs options pour l'achat.

Une aide débutant est aussi disponible au format PDF .


- Comment acheter du carburant HVC? (0)haut

Avant d'acheter du carburant HVC, pensez à acheter une cuve à carburant HVC, pour le stockage.

Pour ce faire, cliquez sur l'onglet Bâtiments, et dans le menu de gauche sur Construire un nouvel accessoire. Cochez Cuve à carburant (HVC), et sélectionner 1000 litres pour le volume de votre cuve. Cliquez ensuite sur Établir le devis et sur Accepter le devis et commencer les travaux (la construction est immédiate). Voilà, vous avez acheté une cuve.

Maintenant, cliquez sur l’icône jauge , en haut à droite de votre écran. Vous verrez votre cuve à carburant HVC vide. Cliquez sur Ici, dans l'encadré, pour aller acheter du carburant.

Vous verrez toutes les coopératives proposant la vente de carburant. Comme vous débutez, optez pour un achat à la coopérative SimAgri (vous n'aurez pas à gérer le transport), en sélectionnant 1000 litres dans la quantité à acheter. Validez ensuite l'achat. Voilà, le carburant HVC est livré directement dans vote cuve.


- Comment utiliser le carburant HVC dans mon tracteur? (0)haut

Pour utiliser votre carburant HVC dans votre tracteur (ou dans un autre matériel motorisé), cliquez sur l’icône jauge , en haut à droite de votre écran. Cliquez ensuite sur votre cuve à carburant pour voir le détail.

C'est à partir de ce détail que vous allez pouvoir transférer du carburant dans votre réservoir global, ce réservoir alimentant tous les matériels motorisés dans votre ferme.

Sélectionnez la quantité que vous souhaitez transférer, et cliquez sur Remplir. Voilà, le carburant HVC est transféré dans votre réservoir global.


- Comment construire un bâtiment? (0)haut

Pour construire un bâtiment, vous devez cliquer sur l'onglet Bâtiments. Cliquez ensuite dans le menu de gauche sur Construire un nouveau bâtiment. Cochez le type de bâtiment qui vous intéresse, sélectionnez la surface souhaitée, et cliquez sur Établir le devis. Si tout est bon, validez en cliquant sur Accepter le devis et commencer les travaux (un délai de construction peut-être nécessaire).


- Comment nourrir mes animaux dans un bâtiment? (0)haut

Avant de nourrir vos animaux, vous devez avoir les aliments nécessaires stockés sur votre ferme. Le plus simple, pour commencer, est d'acheter directement une ration complète (qui contient donc tous les aliments de la ration), depuis l'onglet Coopérative, et menu de gauche Alimentation.

Une fois la ration stockée dans votre ferme (dans un silo), vous pouvez nourrir vos animaux depuis l'onglet Animaux, et ensuite dans le menu de gauche, cochez l’icône en face de la catégorie d'animaux à nourrir.


- Comment abreuver les animaux dans un bâtiment? (0)haut

Pour abreuver un animal élevé dans un bâtiment, vous devez commencer par acheter une cuve à eau. La cuve à eau s'achète depuis l'onglet Bâtiments, ensuite menu de gauche Construire un nouvel accessoire. Cochez Cuve à eau, et définissez la taille de celle-ci en fonction de vos besoins (vous pouvez avoir plusieurs cuves à eau). Cliquez sur Établir le devis, si tout est bon, validez en cliquant sur Accepter le devis et commencer les travaux.

Vous pouvez voir votre cuve à eau depuis l'onglet Bâtiments, ensuite sous-onglet Accessoires (vous pourrez avoir recours à la sélection Cuve à eau dans le menu déroulant Voir).

Votre cuve à eau s'affiche, cliquez dessus pour voir le détail. Vous pourrez ensuite la remplir. Une fois remplie, vos animaux élevés dans les bâtiments seront abreuvés automatiquement durant la journée.


- Comment acheter une parcelle? (0)haut

Il existe deux possibilités pour acheter une parcelle :

-La première, est l'achat directement auprès de SimAgri ou auprès d'autres joueurs.

-La seconde, acheter ses parcelles (60 maximum) auprès de l'organisme PARTCEL.

Dans les deux cas, il vous faut cliquer sur l'onglet Parcelles. Ensuite, cliquez dans le menu de gauche sur Acheter une parcelle (première possibilité), sinon cliquez sur Offre vente/location (pour acheter auprès de PARTCEL). Vous pouvez maintenant acheter les parcelles qui vous intéressent.


- Présentation de SimAgri (0)haut

- Comment louer une parcelle? (0)haut

SimAgri est un jeu multi-joueur qui vous permet de devenir exploitant agricole. Orienté simulation, SimAgri offre une multitude de possibilités et ce veut être le plus réaliste possible.

Vous avez donc le choix entre plusieurs activités, toutes ayant un lien avec l'agriculture :

- L'élevage : Vous avez le choix entre plusieurs espèces et races d'animaux. Vaches, cochons, chèvres, moutons, lapins, poules, pintades et bisons dont vous devrez vous occuper quotidiennement.

- Les cultures : Vous pouvez cultiver différentes cultures, blé, maïs, betterave, soja... et pourquoi pas vous lancer dans l'arboriculture, les pommiers par exemple.

- L'ETA : C'est une Entreprise de Travaux Agricoles, vous proposez vos services pour travailler chez les autres exploitants agricoles.

- Le transport : Développer une activité de transport de marchandise. Vous gérez alors vos camions, chauffeurs...

- Le concessionnaire : Vous vendez du matériel agricole aux autres exploitants agricoles. Achetez, vendez, réparez, louez...

- Le Centre d'Insémination Artificielle (CIA) : Vous êtes chargés de la reproduction des animaux chez les éleveurs. Trouvez des mâles reproducteurs, effectuer les prélèvements, inséminations...

- La Coopérative Agricole Régionale (CAR) : Vous gérez votre coopérative en proposant des contrats parcelles aux joueurs, en achetant et vendant des aliments, productions.. le tout en étant associé avec d'autres joueurs!

- Le maraichage : Lancez vous dans la production de légumes, construisez vos serres, embauchez du personnel, vendez sur les marchés...

- La fromagerie : Vous produisez du lait de vache, de brebis, de chèvre? Pourquoi ne pas le transformer en fromage, l'affiner, et le vendre sur les marchés.

- La viticulture : Vous avez toujours rêvé de posséder votre propre domaine viticole? Choisissez vos cépages, effectuez les vendanges, mettez en bouteilles vos vins... et tentez de remporter la médaille d'or pour votre vin.

Et encore beaucoup d'autres choses à découvrir...


L'achat d'une parcelle est un investissement important. Si vous le souhaitez, vous pouvez passer par les locations, l'investissement est moins important, un loyer annuel étant à verser. Pour louer une parcelle, allez sur l'onglet Parcelles, et ensuite cliquez dans le menu de gauche sur Offre vente/location. Vous verrez la liste des parcelles pouvant être louées.

La location n'est possible que par l'organisme PARTCEL, vous ne pouvez pas louer une parcelle à un autre joueur. De même, vous ne pouvez pas mettre en location une parcelle dont vous êtes le propriétaire.


- S'inscrire et débuter dans SimAgri (0)haut

- Comment semer une parcelle? (0)haut

L'inscription à SimAgri (un seul compte par personne physique et par serveur/partie est autorisé) est gratuite et ne vous demandera que 2 minutes. Vous avez le choix entre plusieurs serveurs de jeu, chacun étant indépendant, et plus ou moins difficile (voir descriptif serveur sur page d'inscription, ou ci-dessous "Les différents serveurs de jeu"). Une fois votre inscription enregistrée, vous pouvez immédiatement jouer !

Après vous être identifiés, vous devrez dans un premier temps choisir l'implantation de votre exploitation agricole. Pour cela, choisissez une région et par la suite, un département / province qui la compose.

Vous pourrez ensuite acheter des bâtiments, des animaux, des matériels, des parcelles... et commencer à gérer et développer votre ferme virtuelle. Si vous le souhaitez, vous pouvez activer le SimPass, et bénéficier ainsi d'avantages et de nouvelles fonctionnalités, qui vous permettent d'optimiser la gestion de votre exploitation virtuelle.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Votre compte est alors effacé, toutes les données sont perdues. De même, si nous constatons la moindre irrégularité dans vos opérations (tricherie, multi-comptes) nous supprimerons immédiatement votre compte, que vous ayez souscrit un SimPass ou non. N'hésitez pas à consulter les CGU.


Pour commencer, vous devez être sur votre parcelle, accessible depuis l'onglet Parcelles. Une fois sur celle-ci, et si tous les travaux de préparation de la terre ont été effectués, vous arrivez à l'étape Semer. C'est à partir de ce moment là que vous pourrez sélectionner la culture à semer (à noter que chaque culture à sa période de semis, on ne peut pas semer n'importe quoi n'importe quand).

Pour semer, vous devez absolument avoir les semences dans votre ferme (dans l'entrepôt ou hangar). Si ce n'est pas le cas, vous pouvez acheter les semences depuis l'onglet Coopérative, et ensuite dans le menu de gauche, en cliquant sur Semences et traitement.

Voilà, vous avez tout, vous êtes prêt. Vous pouvez maintenant semer soit en faisant appel à une Entreprise de Travaux Agricoles (ETA), soit par vos propres moyens, si vous avez le matériel nécessaire (tracteur et un semoir).


- Comment avoir un pré pour les animaux? (0)haut

- Les différents serveurs de jeu (0)haut

Le pré est une parcelle semée en herbe (voir paragraphe Comment semer une parcelle). Dès lors que votre herbe est semée, elle va commencer à pousser de 4 ou 5% chaque jour (excepté durant les mois d'hiver ou l'herbe ne pousse pas). Si vous jugez qu'il y a assez d'herbe dans votre pré, vous pourrez y mettre vos animaux (une espèce par pré).


Sur SimAgri, vous avez le choix entre plusieurs serveurs de jeu, chacun avec ses spécificités et difficultés. Il existe 7 serveurs de jeu "pays réels", et 1 serveur de jeu "pays imaginaire" :

Serveur France 1 :
Le serveur historique de SimAgri, existe depuis 2005. Les plus anciens joueurs sont sur ce serveur, les grandes exploitations aussi. L’interactivité y est élevée, vous trouverez énormément de coopératives, de concessionnaires, de transporteurs, etc… La concurrence dans ces activités y est donc rude.

Niveau difficulté : 3

Serveur France 2 :
Ce serveur est identique au serveur France 1, mais plus récent (2006). Il y a donc moins de joueurs, mais les activités annexes (coopératives, concessionnaires, transporteurs, etc..) y sont quand même bien développées. Vous pourrez aussi y retrouver de nombreux joueurs qui excellent en génétique animale.

Niveau difficulté : 2

Serveur France 3 :
Le troisième et dernier serveur dédié à la France. C’est le plus récent (2009) et donc le moins peuplé des serveurs français. Des activités annexes (coopératives, concessionnaires, transporteurs, etc..) sont encore à développer dans plusieurs régions. Vous pourrez aussi acheter des parcelles plus facilement.

Niveau difficulté : 2

Serveur Belgique 1 :
Ce serveur est très actif. Les activités annexes (coopératives, concessionnaires, transporteurs, etc..) y sont bien présentes et développées, vous serez bien accueillis par les joueurs expérimentés. Vous pourrez aussi y découvrir une race exclusive, l’Oie Flamande.

Niveau difficulté : 3

Serveur Suisse 1 :
Ce serveur est peu peuplé, mais représente un beau challenge car il y est difficile de s’y développer dans les activités annexes (coopératives, concessionnaires, transporteurs, etc..). En ce qui concerne l’élevage, vous pourrez y élever des races exclusives à ce serveur, comme la Simmental (bovin), la Nera Verzasca (caprin), la Suisse (volaille), Engadine (ovin).

Niveau difficulté : 4

Serveur Canada 1 :
Ce serveur se caractérise principalement par ses grandes parcelles (jusqu’à 200 hectares), et des matériels spécifiques au Nord de l’Amérique. Vous pourrez aussi y élever une race exclusive, l’Ayrshire (bovin), et y cultiver du seigle.

Niveau difficulté : 3

Serveur USA 1 :
Un serveur où les parcelles peuvent atteindre 200 hectares, et où les trajets et les temps de déplacement sont plus importants. Vous y trouverez aussi des matériels spécifiques au Nord de l’Amérique, et des races exclusives, en bovin, caprin, ovin, porcin, volaille, canard. Vous pourrez aussi cultiver du coton.

Niveau difficulté : 4

Serveur Expert :
Sur ce serveur, vous serez amenés à gérer votre exploitation avec l’équivalent en main d’½uvre d’un couple d'exploitant (à l’inverse des autres serveurs ou vous n’êtes pas limités en main d’½uvre). Autant dire qu’il faudra faire les bons choix pour réussir sur ce territoire imaginaire (composé de deux régions). Si vous souhaitez jouer sans limite, ce serveur n’est pas fait pour vous, mais si vous vous sentez l’âme d’un gestionnaire, et souhaitez relever ce défi de taille, foncez.

Attention : si votre partie sur le serveur Expert est une ferme annexe, vous ne pourrez pas transférer votre argent depuis votre ferme principale. De même, en cas de déménagement vers ce serveur, l'argent virtuel est perdu, vous ne conservez que votre ancienneté et SimPass.

Niveau difficulté : 5


- Conseils importants pour tous les nouveaux joueurs (8)haut

- Comment mettre les animaux au pré? (0)haut

Si vous vous lancez dans l'aventure SimAgri, nous ne pouvons que vous inciter à consulter avec attention les règles du jeu. Pour les impatients, ceux qui veulent se lancer tout de suite dans la partie, voici un petit résumé de ce que vous devez savoir pour éviter les grosses erreurs.

L'élevage :

Ce qu'il vous faut obligatoirement :

- Un tracteur (90 chevaux maximum)
- Une benne (8/10 tonnes maximum)
- Un plateau (6/8 tonnes maximum)
- Une bétaillère (4/5 tonnes)
- Un batiment de stockage (50 m²)
- Un batiment d'élevage(50/100 m²)
- Plusieurs silos (2/3 tonnes)
- Une cuve à eau (5000/10000 litres)
- Les aliments

Si vous optez pour une dominante élevage dans votre exploitation, nous vous conseillons avant tout de vous spécialiser dans une espèce. Celà vous permettra de vous familiarisez avec l'interface du jeu. Chaque espèce ayant ses avantages et ses inconvénients, nous vous conseillons quand même d'opter pour les bovins (vaches), caprins (chèvres) ou ovins (brebis). En effet, ces 3 espèces vous permettent d'avoir du lait voir de la laine (revenu supplémentaire si salle de traite et cuve à lait), et leur système de reproduction est moins intensif que pour les autres espèces. Vous aurez ainsi moins d'animaux lors des naissances et une mise-bas par année SimAgri. Ceci devrait vous permettre de bien commencer dans l'élevage. Une fois que vous avez fait votre choix, lisez attentivement la partie des règles concernant cet élevage. Vous connaitrez ainsi le type de ration, la surface par animal, la reproduction...

Une fois que vous vous êtes décidé dans le choix de l’espèce, celà ne sert à rien d'acheter les animaux avant d'avoir les structures pour les accueillir! Il vous faudra donc, selon l’espèce, faire construire un bâtiment (surface 50/100 m² pour commencer). Prévoyez aussi un hangar ou un entrepôt pour la paille/foin ainsi que des silos pour pouvoir stocker les aliments (2 ou 3 tonnes pour commencer suffisent). Il faut un silo par type d'aliment. Enfin, pour abreuver vos animaux, vous devez avoir une cuve à eau. Acheter pour commencer une cuve de 5000/10000 litres. Pensez aussi à activer votre aire et silo de chargement, si vous décidez de vous faire livrer de la marchandise par camion, le transporteur pourra décharger la marchandise dedans.

Maintenant que vous disposez des structures, vous pouvez acheter les aliments ainsi que la paille/foin. Pour ce faire, vous devez acheter un tracteur, une benne et un plateau. Pour commencer, nous vous conseillons un tracteur d'une puissance de 90 chevaux maximum, ainsi qu'une benne et un plateau de faible capacité. Pour les matériels tractés, vérifiez toujours la puissance requise (votre tracteur doit être assez puissant pour les tracter). Nous vous conseillons d'acheter du matériel d'occasion, ceci limitera l'investissement. Vous pouvez maintenant aller à la coopérative acheter tout ce dont vous avez besoin. A noter que vous pouvez aussi décider de vous faire livrer par camion.

Vous voilà enfin près pour pouvoir accueillir vos animaux dans de bonnes conditions. Enfin, presque, puisqu'il vous manque la bétaillère qui vous servira pour le transport des animaux. Donc, ca y est, vous avez tout en votre possession, alors n'hésitez plus, foncez à la coopérative faire vos achats, mais rester raisonnable, car n'oublier pas que plus vous avez d'animaux, plus il vous faudra de place dans le batiment, d'aliments, de temps, d'investissement.

AIDE A L'INSTALLATION :
Pour aider les nouveaux joueurs à s'installer, un négociant en bestiaux passe une fois par semaine (durant quatre semaines) pour vous proposer des animaux. Il peut vous proposer des bovins, des caprins et des ovins que vous êtes ensuite libre d'acheter ou pas. Les animaux achetés au négociant en bestiaux ne peuvent être revendus qu'à l'abattoir.

Ceci n'est qu'un bref résumé, vous en apprendrez beaucoup plus en parcourant les règles.

Les cultures :

Ce qu'il vous faut obligatoirement :

- Un tracteur (90 chevaux maximum. 80 chevaux maximum si vous optez pour la culture arboricole)
- Une benne (8/10 tonnes maximum)
- Un plateau (6/8 tonnes maximum)
- Un hangar (50/100 m²)
- Semences
- Engrais
- Produits de traitements

En choisissant de vous spécialiser dans les cultures, vous aurez besoin de moins de temps que pour l'élevage. Il y a moins d'actions à effectuer, toutefois, à certaines périodes, vous aurez quand même pas mal de travail. Quoiqu'il en soit, voici quelques petits conseils.

Avant toute chose pensez à faire construire un hangar. Il vous permettra de stocker vos marchandises et d'y garer vos matériels. Achetez ensuite un tracteur, une benne et un plateau. Là aussi du matériel d'occasion peut suffir. Celà vous servira pour allez chercher les semences, engrais et produits de traitements (hangar construit).

Ensuite, il faudra investir dans des parcelles. Commencez d'abord par acheter de petites parcelles, ceci afin de pouvoir faire plusieurs types de cultures. Choisissez de préférence des parcelles peu éloignées de votre exploitation, ceci afin de limiter les PA nécessaires dans les déplacements.

Pour effectuer les travaux dans les parcelles, vous pouvez soit acheter le matériel seul ou avec un groupe d'ami, soit faire appel à une Entreprise de Travaux Agricoles (ETA) pour effectuer les travaux à votre place. Cette option vous permez de limiter l'investissement en matériel et de privilégier l'investissement en parcelle.

Enfin, pensez toujours à effectuer les différentes actions sur vos parcelles, ceci vous permettra d'obtenir de bon rendement.

Ceci n'est qu'un bref résumé, vous en apprendrez beaucoup plus en parcourant les règles.


Pour mettre les animaux au pré, deux solutions s'offrent à vous :

-La première, est de charger votre bétaillère d'animaux (depuis l'onglet Animaux), et d'emmener celle-ci dans votre pré (depuis la fiche matériel de la bétaillère), pour y décharger les animaux.

-La seconde, est de déplacer les animaux à l'aide de votre chien de troupeau. Pour cela, le déplacement doit obligatoirement être effectué dans la même zone géographique. Si vos animaux sont dans votre ferme (ou dans un pré) en zone 3, vous ne pourrez les mettre que dans un pré situé lui aussi en zone 3. Pour un déplacement dans une zone différente, il faudra utiliser la bétaillère.

Le pré doit toujours être dans votre région si vous souhaitez y mettre des animaux. Les prés hors région ne peuvent accueillir d'animaux.


- Le Centre de Formation SimAgri (CFSA) (0)haut

- Peut-on mettre plusieurs espèces animales dans un même pré ? (0)haut

Le Centre de Formation SimAgri (CFSA) permet à tous les nouveaux joueurs d'être épaulés lors du commencement dans le jeu. Grâce à cette formation qui va durer 6 mois SimAgri (soit 42 jours), le joueur débutant (stagiaire) va pouvoir acquérir des conseils précieux auprès d'un joueur expérimenté (maitre-exploitant). Autre avantage de ce système inédit, l'intéractivité entre joueur est accrue, ce qui permet à tous les joueurs (nouveaux et anciens) de faire connaissance plus facilement. En effet cette formation est basée sur l'échange de connaissance et d'expérience entre le joueur expérimenté et le débutant. Le stagiaire trouve ainsi auprès de son maitre-exploitant toutes les réponses à ses questions!!!

Devenir stagiaire :

Pour devenir stagiaire il faut demander à suivre la formation dans les 14 jours qui suivent l'inscription à SimAgri. Ensuite le futur stagiaire doit trouver un maitre-exploitant disponible. Il suffit pour celà de consulter l'annuaire du CFSA. Une fois le choix fait, une demande est envoyée au maitre-exploitant. S'il accepte vous devenez stagiaire durant 42 jours, s'il refuse, vous pouvez demander à un autre maitre-exploitant. Au bout de 14 jours, si aucun maitre-exploitant a accepté de vous prendre comme stagiaire, vous ne pourrez prétendre à la formation!!!

A partir du moment ou vous avez trouvé un maitre-exploitant qui accepte de vous prendre en formation, vous devenez stagiaire pendant 42 jours, soit 6 mois SimAgri.

Devenir maitre-exploitant :

Pour devenir maitre-exploitant, et donc accueillir un ou plusieurs stagiaires, il faut une certaine ancienneté sur SimAgri :

- 168 jours d'ancienneté (2 saisons) : 1 stagiaire
- 252 jours d'ancienneté (3 saisons) : 2 stagiaires
- 336 jours d'ancienneté (4 saisons) : 3 stagiaires
- 420 jours d'ancienneté (5 saisons) : 4 stagiaires
- 504 jours d'ancienneté (6 saisons) : 5 stagiaires

Il faut donc au minimum 2 saisons sur SimAgri pour accueillir au moins un stagiaire.

Une fois votre formulaire validé, les nouveaux joueurs vous contacterons pour devenir stagiaire. Vous n'avez donc qu'à attendre une demande et ensuite la valider.

Et après la formation :

Une fois la formation terminée, donc au bout de 42 jours, et seulement si le stagiaire a pris un SimPass avant la fin de sa formation, SimAgri crédite le SimPass de 4 jours supplémentaires pour le stagiaire mais aussi pour le maitre-exploitant. De plus, le stagiaire dispose de 7 jours une fois la formation terminée pour solliciter auprès du Conseil Economique de SimAgri (CESA) une aide de 25 000 euros seulement si il a pris un SimPass avant la fin de sa formation. Cette aide lui permettra de développer dans de bonnes conditions son exploitation.

Comme vous pouvez le constater, cette formation est très bénéfique, le stagiaire y apprend énormément de chose (ce qui est toujours très intéressant surtout lorsque l'on débute) tandis que le maitre-exploitant fait part de son expérience et de son savoir. Nous ne pouvons que vous incitez à suivre cette formation qui rappelons le n'a rien d'obligatoire!!!


Non, ce n'est pas possible. Par contre, pour les chevaux, vous pouvez mettre dans un même pré les chevaux de selle, de trait, ainsi que les poneys.


- Comment faire pour avoir plus de PA (Point d'Action)? (0)haut

Chaque jour vous recevez 35 PA (non cumulable d'un jour sur l'autre). En cas de besoin, il est possible d'en acheter. Pour cela, cliquez sur l’icône , en haut à droite de votre écran de jeu (juste à côté de vos PA).

Vous avez ensuite 3 possibilités pour acquérir des PA supplémentaires, à vous de voir quelle solution est la plus adaptée à vos besoins.


- Comment supprimer mon compte SimAgri? (0)haut

Vous avez possibilité de supprimer votre compte SimAgri, simplement depuis la page d'accueil de votre ferme, dans le menu de droite Mon compte, en cliquant sur Désinscription.

Votre demande de désinscription sera traitée sous 48 heures. A noter que si vous avez souscrit un SimPass, celui-ci sera perdu, et non remboursé.


- Les unités utilisées dans SimAgri (0)haut

- Puis-je remettre ma partie à zéro pour mieux recommencer? (0)haut

Non, dans SimAgri ce n'est pas possible. La seule solution est de supprimer son compte (Désinscription), et recommencer une toute nouvelle partie.


- Faut-il payer pour jouer à SimAgri ? (0)haut

- L'exploitation agricole (0)haut

Oui et non. Vous pouvez jouer à SimAgri gratuitement, pour commencer cela ne pose pas de problème. Prenez le temps de découvrir le jeu, son contenu, son interface... vous aurez déjà de quoi vous occuper.

Toutefois, après quelques heures de jeu, si vous souhaitez profiter pleinement des interactions proposées et de l'ensemble des activités, vous pourrez activer votre SimPass, différentes formules sont proposées, de 3 euros pour 30 jours à 15 euros pour un an de jeu.


- Est-il possible de faire des prêts pour développer sa ferme virtuelle ? (0)haut

Oui c'est possible. Si votre capital de base de suffit pas, vous pouvez solliciter un ou plusieurs prêts à la banque. En règle générale, vous ne pourrez pas emprunter plus de 150 000 euros.

Pour faire un prêt, cliquer sur « Mes prêts » (ou sur l’icône juste à côté) dans le Tableau de bord situé sur la page d'accueil de votre ferme. Choisissez ensuite le montant que vous souhaitez emprunter.


Elle est située dans la province et le secteur que vous avez choisi à l'inscription. Elle est en plus située aléatoirement dans 1 des 10 zones qui composent chaque secteur. Ces 10 zones servent à donner une notion géographique et de distances au jeu. Les différentes exploitations sont donc ainsi plus ou moins proches les unes des autres. La zone 1 est plus proche de la zone 2 que de la zone 10, la zone 5 étant située au milieu. Un déplacement dans la zone vous coûte 0,50 PA, ensuite 0,50 PA sont nécessaires par zones traversées.

Votre exploitation agricole (ferme) est composée de plusieurs éléments. Bâtiments et accessoires, matériels, champs ou prés, animaux, voilà tout ce qu'il vous faut pour réussir à gérer correctement votre ferme.


- Les bâtiments et accessoires (2)haut

Il existe plusieurs bâtiments et accessoires et ils ont chacun leurs spécificités.

Les types de bâtiment (b) et accessoire (a) :

  • (b) Le hangar : il sert à ranger les matériels, à stocker la paille et le foin, les semences, l'engrais, les produits de traitement ainsi qu'à abriter les bovins durant l'hiver. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (b) La porcherie : elle sert à abriter les porcins. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (b) La chèvrerie : elle sert à abriter les caprins. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (b) La bergerie : elle sert à abriter les ovins. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (b) Le poulailler : il sert à abriter les volailles, pintades, oies et canards. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (b) Le clapier : il sert à abriter les lapins. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (b) L'écurie : elle sert à abriter les chevaux. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (b) L'entrepôt : il sert à stocker les balles de paille, de foin, les semences, l'engrais et les produits de traitements. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (b) Le silo : il sert à stocker les récoltes. Un silo par type récolte. Son unité de mesure est la tonne (t).
  • (b) La fosse à fumier : elle sert à stocker le fumier ou l'écume de sucrerie. Son unité de mesure est la tonne (t).
  • (b) La fosse à lisier : elle sert à stocker le lisier. Son unité de mesure est le litre (l).
  • (a) La cuve à lait : elle sert à stocker et conserver le lait. Son unité de mesure est le litre (l).
  • (a) La cuve HVC : elle sert à stocker le bio-carburant pour les matériels agricoles motorisés. Son unité de mesure est le litre (l).
  • (a) La salle de traite : elle sert à traire les bovins, caprins et ovins afin de récupérer le lait. On mesure la salle de traite en nombre de poste.
  • (a) La citerne à eau : elle sert à stocker l'eau pour vos animaux. Son unité de mesure est le litre (l).
  • (a) Le bac à eau : il sert à stocker l'eau pour les animaux qui se trouvent dans un pré ou dans une prairie boisée. Son unité de mesure est le litre (l).
  • (a) Le parc à volailles : utilisé pour les élevages de volailles en semi-liberté ainsi que pour les oies et canards. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (a) Le parc et abri à porcins : utilisé pour l'élevage de porcins en plein-air. On mesure le parc en nombre d'abri.
  • (a) La salle de conditionnement : elle sert pour ramasser et conditionner les oeufs. On mesure la salle de conditionnement en nombre de robot.
  • (a) La pièce de stockage pour oeuf : elle sert à stocker les oeufs une fois qu'ils sont conditonnés. On mesure la pièce de stockage en nombre d'oeufs stockés.
  • (a) La pièce de stockage pour laine : elle sert à stocker la laine des animaux tondus ainsi que le duvet récupéré sur les oies et canards. On mesure la pièce de stockage en nombre de kilos stockés.
  • (b) L'aire de chargement : elle permet de stocker la marchandise vendue pour le chargement des camions. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (b) Le silo de chargement : il permet de stocker les aliments vendus pour le chargement des camions. Son unité de mesure est la tonne (t).
  • (b) Aire de stockage paille / foin : elle permet de stocker les balles de paille et foin. Son unité de mesure est le mètre carré (m2). Lègère perte à prévoir pour la marchandise.
  • (b) Le silo taupe : il sert à stocker uniquement le maïs ensilé, et ce sous bâche. Son unité de mesure est la tonne (t). Lègère perte à prévoir pour la marchandise.
  • (a) Le corral : il sert au regroupement des bisons, pour le chargement, les soins... Un corral par prairie boisée.
  • Consommation énergétique des bâtiments et accessoires :

    Chaque jour, certains de vos bâtiments et accessoires consomment de l’énergie. Cette énergie est exprimée en Kilowatt-Heure (kWh), et varie selon plusieurs paramètres :

    -Le niveau d’équipement :
    Plus il est élevé, moins votre bâtiment/accessoire va consommer. Il représente la qualité d’isolation, de ventilation, des matériaux utilisés… Il existe 5 niveaux (1 à 5), 5 étant le meilleur niveau.

    -L’utilisation :
    Une salle de traite utilisée pour 50 vaches ou un bâtiment plein consommeront plus qu’une salle de traite utilisée pour 10 vaches ou un hangar vide. A noter qu’un bâtiment vide consomme tout de même un peu d’énergie.

    -L’usure :
    Plus un bâtiment/accessoire est usé, plus il va consommer d’énergie.

    -La saison :
    Selon la saison, vos bâtiments/accessoires consomment plus. C’est le cas en été et surtout en hiver, vous constaterez une surconsommation.

    Chaque mois SimAgri, vous devez payer la facture d’électricité. Le coût du kWh est fixé à 0.08 euros.

    Construction d'un bâtiment et accessoire :

    Dès lors que vous décidez de construire un bâtiment/accessoire, vous devez choisir le type de celui-ci, son niveau d’équipement (s’il en a un) ainsi que sa taille (surface, volume…). Le prix de celui-ci varie selon sa taille et son niveau d’équipement. Notez que vous pouvez agrandir et faire évoluer le niveau d’équipement d’un bâtiment/accessoire déjà existant.

    Qu'il s'agisse d'une construction ou d'un agrandissement, un temps de construction pourra être nécessaire pour la réalisation des travaux. Ce temps varie selon le type et la taille du bâtiment/accessoire. La construction et l'agrandissement se font depuis l'onglet " bâtiments ". Le bâtiment doit être vidé pour effectuer un agrandissement.

    Entretien :

    Vos bâtiments ne sont pas inusables. Avec le temps, la météo et selon leur utilisation, l'usure les gagne. Il vous faudra donc les entretenir régulièrement de façon à les maintenir en bon état, et ce le plus longtemps possible. Il vous faut 0,3 PA pour l'entretien mensuel d'un bâtiment. Vous pouvez aussi faire appel à une entreprise extérieure pour effectuer l'entretien. Dans ce cas là l'entretien est effectué une fois par saison. Vous devrez en contrepartie payer l'entreprise pour l'entretien effectué.

    Destruction :

    Si vous le jugez utile, vous pouvez détruire un batiment ou accessoire. L'entreprise de démolition vous versera alors 10% du prix d'achat.


    - Détails de la consommation énergétique (0)haut

    Pour vous aider à gérer du mieux possible la consommation énergétique pour vos différentes activités, vous pouvez télécharger ce document PDF .


    - Les matériels (17)haut

    Il existe une multitude de matériels et chacun ont leurs caractéristiques. SimAgri a l'accord des constructeurs pour pouvoir utiliser leur marque, logo, photo et caractéristiques de chacun des matériels. Tous ces éléments restent la propriété de chaque constructeur. Vous pouvez aussi consulter la page "partenaires".

    Les familles de matériels :

  • Les matériels à moteur (tracteur, chargeur, moissonneuse-batteuse, ensileuse...)
  • Les outils de travail du sol (cultivateur, cover-crop, charrue, vibro-culteur...)
  • Les outils de semis (semoir, semoir à maïs...)
  • Les outils de traitement (épandeur à engrais, pulvérisateur, épandeur à fumier...)
  • Les outils de transport (benne, plateau, tonne à eau...)
  • Les outils de coupe (faucheuse...)
  • Les outils de pressage (presse, round-baller...)
  • Caractéristiques :

    Chaque matériel a ses propres caractéristiques. Quelles soient exprimées en mètre, tonne… elles ont une influence sur le nombre de PA nécessaire à leur utilisation. Pour les connaître, il faut consulter la fiche du matériel. Pensez toujours à prendre un tracteur suffisament puissant pour tracter vos différents matériels.

    Entretien :

    Comme les bâtiments, vos matériels s'usent. Il faudra les entretenir régulièrement afin d'éviter toute panne. 1 PA est nécessaire pour l'entretien mensuel d'un matériel.

    Liste des matériels et utilisation :

    Pour le matériel spécifique à la culture arboricole, se reporter à la section "Les cultures arboricoles--> Le matériel arboricole".

    Matériels Utilisation Cultures / Produits Autres
    Tracteur Sert à tracter les matériels - Motorisé
    Tracteur arboricole Sert à tracter les matériels Spécifique à l'arboriculture Motorisé
    Cultivateur Déchaumer Toutes Tracté par tracteur
    Epandeur à fumier Epandre fumier Toutes Tracté par tracteur
    Tonne à lisier Epandre lisier Toutes Tracté par tracteur
    Charrue Labourer Toutes Tractée par tracteur
    Cover-crop Déchaumer Toutes Tracté par tracteur
    Vibro-culteur Vibro-culteur Toutes Tracté par tracteur
    Semoir Semer Blé, Orge, Avoine, Triticale, Tournesol, Herbe, Colza, Pois, Lin Tracté par tracteur
    Semoir maïs / betterave Semer Maïs ensilé, Maïs grain, Betterave Tracté par tracteur
    Planteuse Planter Pomme de terre Tractée par tracteur
    Butteuse Butter Pomme de terre Tractée par tracteur
    Epandeur à engrais Epandre de l'engrais Toutes 1 ou 2 passages selon culture, tracté par tracteur
    Pulvérisateur Traiter Toutes 1 ou 2 passages selon culture, tracté par tracteur
    Pulvérisateur automoteur Traiter Toutes 1 ou 2 passages selon culture
    Pulvérisateur arboricole Traiter Spécifique à l'arboriculture Tracté par tracteur
    Moissonneuse batteuse Moissonner Blé, orge, Avoine, Triticale, Colza, Pois, Tournesol, Maïs grain Motorisée
    Ensileuse Ensiler Maïs ensilé Motorisée
    Arracheuse betterave Arracher Betterave Motorisée
    Arracheuse pomme de terre Arracher Pomme de terre Motorisée
    Récolteuse haricot Récolter Haricot vert Motorisée
    Récolteuse épinard Récolter Epinard Motorisée
    Arracheuse lin Arracher Lin Motorisée
    Retourneuse lin Retourner Lin Motorisée
    Enrouleuse automotrice Presser / enrouler Lin Motorisée
    Presse balle carrée 500 kilos Presser Blé, Orge, Avoine, Triticale, Pois, Herbe Tractée par tracteur
    Presse balle carrée 250 kilos Presser Blé, Orge, Avoine, Triticale, Pois, Herbe Tractée par tracteur
    Presse balle ronde 300 kilos Presser Blé, Orge, Avoine, Triticale, Pois, Herbe, Lin Tractée par tracteur
    Presse enrubanneuse (balle ronde) Presser et enrubanner Herbe Tractée par tracteur
    Faucheuse Faucher Herbe (Pré) Tractée par tracteur
    Faneuse Faner Herbe (Pré) Tractée par tracteur
    Andaineur Andainer Herbe (Pré) Tractée par tracteur
    Herse de prairie Aérer Herbe (Pré) Tractée par tracteur
    Fourche Charger Balle et fumier Accrochée au tracteur
    Télescopique Charger Balle et fumier Motorisé
    Plateau Transport Balle, semence, engrais et traitement Tracté par tracteur
    Benne Transport Récolte, aliment, fumier Tractée par tracteur
    Désileuse Nourrir animaux - Tractée par tracteur
    Pailleuse Litière Balle de paille Tractée par tracteur
    Tonne à eau Remplir bacs dans pré - Tractée par tracteur
    Enrouleur Irriguer les parcelles/vergers - Tractée par tracteur
    Pivot central Irriguer les parcelles - -
    Rampe pivot Irriguer les parcelles - -
    Enfonce pieux Enfoncer les pieux/piquets Bisons Tracté par tracteur
    Dérouleuse grillage - fil barbelé Pose clôture Bisons Tractée par tracteur
    Bétaillère Transport Bovins, bisons, caprins, porcins et ovins Tractée par tracteur
    Utilitaire Transport Volailles, pintades et lapins Motorisée
    Van Transport Chevaux Tracté par utilitaire



    - Les matériels : bio-carburant (HVC) et consommation (1)haut

    Selon les matériels, vous serez surement amenés à utiliser du bio-carburant (HVC) pour les faire fonctionner. Dans SimAgri l'HVC est produite et vendue (de 0,36 à 0,55 euro le litre) par les Coopératives Agricoles Régionales. Vous pouvez aussi en acheter à la coopérative SimAgri, mais le prix sera légèrement supérieur (0,60 euro le litre). Sans ce bio-carburant, vos matériels motorisés (qui ont donc un moteur) ne pourront fonctionner. Vous devrez donc vous approvisionner auprès d'une Coopérative Agricole Régionale ou auprès de SimAgri et ainsi remplir votre cuve HVC. Attention, si vous commandez une quantité supérieure à la contenance de votre cuve (ou vos cuves), ce qui ne peut-être stocké sera perdu.

    Une fois votre cuve HVC remplie, vous pourrez utiliser vos matériels motorisés. Pour ce faire il vous suffit de faire le plein de vos matériels depuis votre cuve HVC. Une jauge vous indique ensuite le niveau de remplissage du réservoir. A noter que pour simplifier la gestion du bio-carburant il n'existe qu'un réservoir global servant à tous les matériels motorisés (celà évite de devoir faire 20 fois le plein si vous avez 20 tracteurs).

    Par la suite, à chaque utilisation de vos matériels à moteurs (trajet et action dans parcelle ou ferme) la quantité d'HVC est directement prélevée de ce réservoir. Une fois vide il devra être remplit à nouveau...

    Liste des matériels motorisés et consommation :

    Matériels Consommation (trajet) Consommation (action/travail)
    Tracteur / tracteur arboricole 0,05 litre / CV / PA de 0,08 à 0,200 litre * / CV / PA
    Moissonneuse batteuse 0,05 litre / CV / PA 0,125 litre / CV / PA
    Ensileuse 0,05 litre / CV / PA 0,150 litre / CV / PA
    Arracheuse betterave 0,05 litre / CV / PA 0,150 litre / CV / PA
    Arracheuse pomme de terre 0,05 litre / CV / PA 0,150 litre / CV / PA
    Arracheuse lin 0,05 litre / CV / PA 0,125 litre / CV / PA
    Retourneuse lin 0,05 litre / CV / PA 0,125 litre / CV / PA
    Enrouleuse automotrice 0,05 litre / CV / PA 0,125 litre / CV / PA
    Pulvérisateur automoteur 0,05 litre / CV / PA 0,120 litre / CV / PA
    Télescopique 0,05 litre / CV / PA 0,120 litre / CV / PA
    Utilitaire 0,11 litre / CV / PA 0,11 litre / CV / PA
    Tracteur routier entre 24 et 28 litres / PA -

    * la consommation du tracteur au travail dépend du matériel tracté. Par exemple, le moteur sera moins sollicité si le tracteur tracte une déssileuse plutôt qu'une charrue.

    Exemple :

    Mon tracteur fait 100 chevaux (CV) et je vais travailler ma parcelle. Le trajet représente 2 PA et le travail/action représente 5 PA. Je vais donc en tout consommer :

    (100 CV*0,05*2 PA)+(100 CV*0,2*5 PA) = 10 + 100 = 110 litres en tout

    Ces 110 litres seront directement prélevés du réservoir de l'exploitation.


    - Les matériels : pannes, assurance, pièces détachées (3)haut

    Les pannes :

    Si vos matériels commencent à être usés, ils risquent de tomber en panne. Il existe plusieurs types de pannes et la durée d'immobilisation peut aller jusqu'à deux jours. Plus un matériel est usé, plus il a de chance de tomber en panne. Lorsque votre matériel est en panne, vous avez deux possibilités pour les réparations :

    - Faire appel à SimAgri : Dans ce cas là le montant des réparations est à votre charge si le matériel n'est pas assuré. Si le matériel est assuré, l'assurance prend en charge les frais liés à la réparation. Dans tous les cas, votre matériel sera immobilisé durant 2 jours maximum.

    - Faire appel à un atelier (concession) : Dans ce cas là le matériel doit obligatoirement être assuré car c'est l'assureur qui sélectionne l'atelier chargé d'effectuer les réparations. Vous n'avez donc rien à payer. Si vous ne souhaitez pas faire appel à l'atelier sélectionné vous pouvez toujours en appeler un autre, dans ce cas là une partie des frais sera à votre charge. Les ateliers étant gérés par des joueurs, le délai pour les réparations peut-être très rapide.

    L'assurance :

    Pour limiter les frais liés aux pannes, vous pouvez souscrire pour chaque matériel une assurance annuelle. Cette assurance prend en charge les frais de réparations en cas de panne.

    Les pièces détachées :

    Si vous possédez un matériel (agricole, arboricole, maraicher, viticole, routier, forestier), vous devrez certainement à un moment donné changer une ou plusieurs pièces sur ce matériel. Le nombre de pièce varie pour chaque type de matériel (de 1 à 5), ce peut-être des pneus, de la boulonnerie, des socs, des filtres... Le remplacement d'une pièce intervient en fonction de l'utilisation du matériel (donc ses PA). Des qu'elle atteint un certain seuil, la pièce est à changer. Si par exemple un pneu est à changer à 50% d'utilisation des PA, si le matériel dispose de 6000 PA, des qu'il atteint 3000 PA (50% de 6000) d'utilisation, le pneu est à changer.

    Lorsque vous décidez de changer une pièce, il vous faudra l'acheter à un concessionnaire de votre région (ou à SimAgri), et effectuer le remplacement vous-même (donc utilisation de vos PA). Certaines concessions peuvent effectuer une remise sur les pièces détachées si le matériel concerné à été acheté dans cette même concession. L'achat des pièces intervient lorsque vous remplacer la pièce, vous n'avez pas de stock à gérer.

    Nous vous conseillons de ne pas laisser vos matériels avec une ou plusieurs pièces à changer, faute de quoi vous ne pourrez utiliser le matériel par la suite.


    - Les matériels : Guidage Par Satellite (GPS) (0)haut

    Dans SimAgri, tout comme dans la réalité, vous avez la possibilité d'installer un équipement GPS sur certains de vos matériels agricoles. Cet équipement vous permettra d'optimiser les travaux dans vos parcelles (gain PA, économie sur les quantités de semences, engrais...).

    Principe :

    Le système retenu est l'autoguidage (solution d'assistance au guidage) par système RTK (Real Time Kinematic), qui permet une précision de 2cm. Un système d’asservissement hydraulique est installé sur le matériel motorisé (tracteur, ensileuse...), celui-ci est ensuite guidé automatiquement par les données transmises (le conducteur doit tout de même être présent). Une fois l'équipement installé, le satellite transmet la position du matériel motorisé à une balise GPS.

    Cette balise GPS corrige la donnée (jusqu'à 2cm de précision), et la transmet ensuite au récepteur GPS.

    Le récepteur GPS, placé sur le matériel motorisé, reçoit l'information, et la traite par l'intermédiaire d'une console située en cabine. L'action dans la parcelle est optimisée.

    La liaison balise/récepteur se fait au niveau de la zone (qui compose chaque département). Une balise ne couvre qu'une seule zone et les parcelles situées dans cette même zone.

    Installation/utilisation :

    Si vous souhaitez utiliser le GPS, vous devrez au préalable acheter un récepteur GPS (prix moyen 3000 euros) auprès d'un concessionnaire (ou SimAgri si aucun concessionnaire n'en vend) pour l'installer sur votre matériel agricole. Pour l’installation, vous devrez passer par l'atelier d'un concessionnaire. Cette prestation vous sera facturée entre 150 et 300 euros (500 euros si installé par SimAgri).

    A noter que vous ne pouvez installer un récepteur GPS que sur certains types de matériels agricoles :

    -Tracteur
    -Pulvérisateur automoteur
    -Moissonneuse batteuse
    -Ensileuse
    -Arracheuse betteraves
    -Récolteuse haricot
    -Arracheuse PDT
    -Récolteuse épinard
    -Arracheuse à lin
    -Retourneuse lin
    -Faucheuse automotrice
    -Cotton picker

    Une fois installé, vous pourrez accéder aux différentes balises GPS de votre région lors de vos travaux agricoles. Des lors que vous souhaitez effectuer une action dans une parcelle, vous pourrez capter les signaux des balises GPS installées dans la même zone que votre parcelle. Pour utiliser le signal d'une balise GPS, vous devrez souscrire un abonnement annuel auprès du concessionnaire qui gère cette balise GPS. Le coût par balise varie entre 400 et 600 euros (600 euros pour une balise SimAgri, mais signal de moins bonne qualité). Vous pouvez bien entendu vous abonner à plusieurs balises situées dans une même zone.

    Maintenant que vous êtes abonnés, vous pourrez utiliser le signal de cette balise GPS lors de vos travaux dans les parcelles situées dans la même zone, et ainsi optimiser votre temps (PA), les quantités de semences, d'engrais, de produits phytosanitaires. Vous pouvez consulter les données complètes sur ce PDF . Les gains apportés par l'utilisation du GPS varient selon la qualité du signal émit par la balise GPS utilisée.

    Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi désinstaller le récepteur GPS de votre matériel, en utilisant 5PA. Vous pourrez ensuite revendre le récepteur à un concessionnaire, ou l'installer sur un autre matériel, en faisant à nouveau appel à un atelier (ou à SimAgri).

    Enfin, vous pouvez aussi revendre un matériel équipé d'un récepteur GPS, le prix de vente étant majoré.


    - Acheter / Vendre du matériel (0)haut

    L'achat et la vente de matériel s'effectuent à partir de l'onglet "matériels". Vous y trouvez des matériels neufs ainsi que des matériels d'occasions. Vous pouvez vendre un matériel au prix que vous souhaitez. Il existe cependant un argus qui permet au vendeur de fixer un prix raisonnable et à l'acheteur de se rendre compte que la valeur du matériel n'est pas surestimée. Il est aussi possible de négocier le prix.

    Lors de la revente d'un matériel, vous pouvez revendre celui-ci à un concessionnaire ou alors passer une petite annonce. Si vous revendez à un concessionnaire, négogiez au plus juste le prix. Si vous rachetez par la suite un matériel neuf, le prix de rachat du matériel d'occasion peut être revu à la hausse. Dans le cas ou vous souhaitez vendre directement en passant une annonce, 1500 euros vous seront demandés.


    - Acheter du matériel en commun (0)haut

    Pour réduire vos coûts, vous pouvez vous associer avec d'autres joueurs pour acheter du matériel en commun. Ces joueurs doivent être vos " amis " et être implantés dans la même région que vous. Les achats en commun peuvent se faire à 5 maximum, et l'investissement de chacun est libre. Le temps d'utilisation du matériel acheté par chaque joueur est proportionnel à son investissement.

    Lors d'un achat en commun, prenez en compte les distances qui séparent votre exploitation de celles de vos " amis " ainsi que les temps d'utilisation que chacun pourrait en faire. En effet, le matériel ne peut pas servir à 2 joueurs en même temps.

    Au moment de la vente, le montant de celle-ci est redistribuée de facon proportionnelle, c'est à dire en fonction de l'investissement de chacun lors de l'achat du matériel.


    - Les concessionnaires (0)haut

    - L'atelier (0)haut

    Si vous le souhaitez, vous pouvez développer une activité d'entretien de matériel (agricole et routier) et de dépannage/réparation si vous disposez d'une concession. Pour ce faire, vous devez acheter un atelier qui vous permettra d'effectuer les travaux d'entretiens, et embaucher un ou plusieurs mécaniciens (25 PA/jour, salaire de 1400 euros par mois). Pour ces derniers, ils disposent de deux compétences (usure et PA) évaluées de 1 à 10, qui leurs permettent de faire varier la récupération du nombre de PA ainsi que le pourcentage de diminution de l'usure du matériel. Les résultats sont donc variables selon le mécanicien.

    Maintenant que vous avez un atelier et un mécanicien, vous devez fixer un prix pour la main d'oeuvre. Ce prix varie de 8 à 24 euros par PA. Le nombre de PA nécessaire pour l'entretien varie selon le type de matériel :

    - Outil et semi-remorque : 2 PA
    - Tracteur, télescopique, tracteur routier : 4 PA
    - Moissonneuse-batteuse, ensileuse, arracheuse : 5 PA

    A cette main d'oeuvre, vient s'ajouter le prix des pièces nécessaires à l'entretien. Là aussi, le coût est variable selon le type de matériel :

    - Outil et semi : 100 euros
    - Tracteur, télescopique, tracteur routier : 300 euros
    - Moissonneuse-batteuse, ensileuse, arracheuse : 500 euros

    De plus, selon l'âge de votre matériel, le prix des pièces subie une majoration de 2% par année d'ancienneté du matériel. Un matériel de 5 ans verra donc le prix des pièces majoré de 10%.

    Le coût d'un entretien prend donc en compte la main d'oeuvre ainsi que le prix des pièces. L'atelier, et donc la concession, ne percevant que le coût de la main d'oeuvre. Pour une rentabilité satisfaisante, un prix de 15 euros minimum par PA est conseillé. Vous pouvez bien sur faire varier votre tarif selon la demande, la concurrence, les compétences de vos mécaniciens...

    - Dépannage / réparation :

    En plus de votre activité d'entretien de matériel, vous pouvez aussi développer une activité de dépannage/réparation. Dans ce cas là vous aurez en charge les dépannages et réparations dans les exploitations agricoles des joueurs ainsi qu'auprès des transporteurs, pour le matériel routier. Pour développer cette activité vous aurez besoin d'un camion atelier, ce camion vous permettra d'effectuer les déplacements et d'emporter tout l'outillage nécessaire sur l'exploitation. Il vous faudra aussi un mécanicien.


    - Le dépôt-vente (0)haut

    Le dépôt-vente permet à la concession de proposer un service de vente de matériel d'occasion (agricole et routier) entre joueur. Le joueur qui souhaite vendre un matériel le met en dépôt dans une concession, ensuite un autre joueur peut l'acheter.

    Pour proposer ce service, le concessionnaire doit disposer d'une aire d'exposition (pour le matériel d'occasion) ainsi qu'un vendeur affecté à celle-ci. Il doit aussi déterminer son taux de commission si le matériel est vendu. Si le matériel n'est pas vendu la concession ne reçoit rien.

    Lors de la revente d'un matériel, vous pouvez revendre celui-ci directement à un concessionnaire ou alors le mettre en dépôt-vente dans une concession. La mise en dépôt-vente est gratuite, mais si le matériel est vendu le concessionnaire prendra une commission sur la vente. Si vous revendez à un concessionnaire, négociez au plus juste le prix.

    Dans le cas ou vous souhaitez vendre directement en passant une annonce, 1500 euros vous seront demandés.


    - La location de matériel (0)haut

    Votre concession peut aussi développer un service de location. Pour le moment, la location (par les concessions) n'est disponible que pour les tracteurs.

    Si vous êtes client, vous ne pourrez louer un tracteur qu'à la seule condition que le votre soit en panne. Dans ce cas vous pouvez louer un tracteur dans l'une des concessions de votre région. Le tracteur de location devra avoir une puissance équivalente au votre (à plus ou moins 5 chevaux). Dans le cas contraire la location est impossible. La durée de location ne peut excéder la durée d'immobilisation de votre tracteur, le paiement se faisant selon le nombre de PA utilisé.

    Si vous êtes concessionnaire, vous pouvez mettre un tracteur en location depuis la fiche de celui-ci en renseignant tout simplement un prix au PA utilisé. Une fois le tracteur inutilisable vous pouvez le mettre à la casse!


    - Les pièces détachées (0)haut

    En tant que concessionnaire, vous pouvez décider de vendre des pièces détachées pour les matériels agricoles. Pour cela vous devez dans un premier temps construire un magasin pièce détachée (investissement de 20 000 euros) et embaucher un vendeur pièce détachée.

    Une fois le magasin construit, vous pourrez activer la vente des pièces détachées pour une ou plusieurs marques dont vous avez la licence (vous ne pouvez pas vendre des pièces dont vous n'avez pas la licence). Il vous faudra alors renseigner la marge (20 à 50%) que vous souhaitez pratiquer, et au besoin, un taux de remise (de 5 à 15%), pour les clients qui ont acheté leurs matériels dans votre concession (dans ce cas là ils payent donc un peu moins cher les pièces).

    Vous ne gérez pas le stock de pièce détachée (compte tenu du nombre de pièce et marque, cela serait un travail très lourd niveau gestion des commandes, transport...), vous intervenez donc uniquement en tant qu'intermédiaire.


    - Guidage Par Satellite (GPS) (0)haut

    En tant que concessionnaire, vous pouvez mettre en place votre propre réseau GPS sur votre région. Vous devrez gérer vos balises GPS, acheter/vendre des récepteurs GPS, les installer sur les matériels agricoles par l'intermédiaire de votre atelier.

    Principe :

    Le système retenu est l'autoguidage (solution d'assistance au guidage) par système RTK (Real Time Kinematic), qui permet une précision de 2cm. Un système d’asservissement hydraulique est installé sur le matériel motorisé (tracteur, ensileuse...), celui-ci est ensuite guidé automatiquement par les données transmises (le conducteur doit tout de même être présent). Une fois l'équipement installé, le satellite transmet la position du matériel motorisé à une balise GPS.

    Cette balise GPS corrige la donnée (jusqu'à 2cm de précision), et la transmet ensuite au récepteur GPS.

    Le récepteur GPS, placé sur le matériel motorisé, reçoit l'information, et la traite par l'intermédiaire d'une console située en cabine.

    La liaison balise/récepteur se fait au niveau de la zone (qui compose chaque département). Une balise ne couvre qu'une seule zone et les parcelles situées dans cette même zone.

    Balises GPS :

    Vous pourrez installer une ou plusieurs balises GPS dans les différentes zones qui couvrent votre région (vous pouvez mettre plusieurs balises dans une même zone), en choisissant la zone, ainsi que l'altitude et l'orientation. L'installation d'une balise GPS vous coûtera 20 000 euros. Une fois installée, les joueurs disposant d'un récepteur GPS pourront capter le signal de cette balise, et l'utiliser en souscrivant un abonnement annuel compris entre 400 et 600 euros par balise.

    Récepteurs GPS :

    Qui dit balises GPS dit récepteurs GPS. La commercialisation des récepteurs GPS est confiée aux concessionnaires. Pour ce faire, vous devrez dans un premier temps acheter les récepteurs GPS auprès de SimAgri (2500 euros), ou auprès des joueurs (s'ils ne s'en servent plus par exemple). A noter qu'il vous faudra compter un délai de 2 jours pour recevoir vos récepteurs GPS achetés auprès de SimAgri.

    Vous pourrez ensuite revendre vos récepteurs GPS (au prix moyen de 3000 euros) aux joueurs de votre région, et assurer l'installation de ceux-ci sur les matériels agricoles. Cette prestation sera assurée par votre atelier, et nécessitera 5PA (mécanicien). Elle sera facturée entre 150 et 300 euros au client.

    Vous pourrez aussi choisir d'installer directement les récepteurs GPS sur vos matériels neufs. Dans ce cas là, le prix de vente sera majoré. Il vous sera toujours possible de retirer le récepteur GPS du matériel neuf si vous le souhaitez (2PA mécanicien). En tant que concessionnaire, vous ne pourrez pas intervenir chez les joueurs pour désinstaller un récepteur GPS (ils le feront eux-mêmes), vous pourrez uniquement le faire au sein de votre concession, pour le matériel neuf.


    - Les cultures (2)haut

    SimAgri met à votre disposition un large choix de culture, vous pourrez donc vous diversifier afin d'en faire une activité principale pour votre exploitation ou alors une activité secondaire. Avant de vous lancer, consultez les informations ci-dessous pour mettre toute les chances de votre côté.


    - Informations générales (0)haut

    Voici en quelques lignes les éléments à connaitre si vous décidez de vous lancer dans les cultures. Il vous faudra aussi faire attention à ne pas répéter plusieurs fois la même culture sur la même parcelle. Vous devrez donc mettre en place une rotation sur plusieurs années.

  • Il y a tout d'abord le rendement. Le rendement c'est la quantité que vous récoltez. Le rendement est exprimé en tonne par hectare (t / ha). Le rendement est influencé par :
    - la qualité de la terre
    - l'engrais
    - le fumier
    - le liser
    - les traitements
    - l'ensoleillement
    - la pluviométrie
    - la date de récolte

  • Les cultures poussent dans les champs. La surface des champs est exprimée en hectare (ha). Un hectare est égal à 10000 m2. Vous ne pouvez faire pousser qu'une culture par champ. Enfin, certains champs ont un rendement plus élevé que d'autres, la composition de la terre étant différente.

  • L'engrais vous permet d'augmenter le rendement. En l'utilisant au bon moment, vous obtenez de bons résultats sur vos cultures. Respectez toujours les dates d'utilisations pour un résultat maximum (facultatif). En BIO, pas d'apport d'engrais.

  • Le fumier est un très bon engrais naturel. Produit par vos animaux, il est épandu dans vos champs à raison de 25 tonnes par hectare. Il vous faudra un épandeur à fumier. Son utilisation augmente le rendement (facultatif).

  • Le lisier est un très bon engrais naturel. Il est produit par vos porcins si vous avez opté pour l'élevage sur caillebotis et est épandu à raison de 15 m3 (15 000 litres) par hectare. Il vous faudra une tonne à lisier pour l'épandre. Son utilisation augmente le rendement (facultatif).

  • Les traitements (insecticides, herbicides) protègent vos cultures des maladies. En les pulvérisant au bon moment, vous obtenez de bons résultats sur vos cultures. Respectez toujours les dates d'utilisations pour un résultat maximum (facultatif). Pas de traitements phytosanitaires en BIO.

  • L'ensoleillement varie selon les régions. Cependant, vos cultures ont besoin d'un minimum de soleil pour une bonne maturation. A l'inverse, trop de soleil les affaibliront. Surveillez de près la météo car la réussite de vos cultures en dépend. Une météo clémente permet la plupart du temps un bon rendement. Une jauge vous indique les besoins en soleil pour chaque parcelle.

  • La pluviométrie varie selon les régions. Cependant, vos cultures ont besoin d'un minimum d'eau pour une bonne maturation. A l'inverse, trop d'eau les affaibliront. Surveillez de près la météo car la réussite de vos cultures en dépend. Une météo clémente permet la plupart du temps un bon rendement. Une jauge vous indique les besoins en eau pour chaque parcelle.

  • Si à la date de récolte vos cultures ne sont pas arrivées à maturation complète (100%) ou si vous récoltez trop tard, le rendement n'en sera que moins bon. Si au contraire, la maturation est à son maximum (100%) et si vous récoltez au bon moment, le rendement n'en sera que meilleur.

  • Il existe enfin une qualité pour la récolte. Cette qualité vous donne une indication sur la récolte.
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Grâce à ce niveau de qualité, une culture récoltée aura plus ou moins de valeur aussi bien sur le plan financier que sur le plan nutritionnel :
    - Sur le plan financier, un blé de qualité 1 se vendra plus cher qu'un blé de qualité 3.
    - Sur le plan nutritionnel, les animaux nourris avec des aliments de qualité 1 prendront plus de poids que s'ils étaient nourris avec un aliment de qualité 3.
    Etat des parcelles :

    Pour vous aider dans la gestion de vos parcelles, des diodes de couleurs vous indiquent si une action peut y être effectuée. Si la diode est verte, un travail peut être effectué dans cette parcelle. Si au contraire la diode est rouge, aucune action n'est possible.




    Les différentes cultures : (voir rendements dans tableau ci-dessous pour chaque région)

  • Le blé :
    - Date de semis : octobre et novembre
    - Date de récolte : juillet et août
    - Prix moyen : 110 euros/tonne
    - Possibilité de faire des balles de paille
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : choix entre différents types de semences

  • L'orge :
    - Date de semis : octobre et novembre
    - Date de récolte : juin et juillet
    - Prix moyen : 105 euros/tonne
    - Possibilité de faire des balles de paille
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : choix entre différents types de semences

  • L'orge de printemps :
    - Date de semis : février et mars
    - Date de récolte : juillet et août
    - Prix moyen : 105 euros/tonne
    - Possibilité de faire des balles de paille
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : choix entre différents types de semences

  • L'avoine :
    - Date de semis : octobre et novembre
    - Date de récolte : juillet et août
    - Prix moyen : 95 euros/tonne
    - Possibilité de faire des balles de paille
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : choix entre différents types de semences

  • L'avoine de printemps :
    - Date de semis : février et mars
    - Date de récolte : juillet et août
    - Prix moyen : 95 euros/tonne
    - Possibilité de faire des balles de paille
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : choix entre différents types de semences

  • Triticale :
    - Date de semis : octobre et novembre
    - Date de récolte : juillet et août
    - Prix moyen : 125 euros/tonne
    - Possibilité de faire des balles de paille
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : choix entre différents types de semences

  • Le seigle :
    - Date de semis : septembre et octobre
    - Date de récolte : juin et juillet
    - Prix moyen : 110 euros/tonne
    - Possibilité de faire des balles de paille
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : choix entre différents types de semences

  • Le maïs grain :
    - Date de semis : avril et mai
    - Date de récolte : octobre et novembre
    - Prix moyen : 110 euros/tonne
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : aucune

  • Le maïs ensilé :
    - Date de semis : avril et mai
    - Date de récolte : octobre et novembre
    - Prix moyen : 45 euros/tonne
    - Récolte par ensileuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : aucune

  • Le sorgho ensilé :
    - Date de semis : avril et mai
    - Date de récolte : septembre et octobre
    - Prix moyen : 50 euros/tonne
    - Récolte par ensileuse
    - Rotation : sur 2 ans
    - Spécificité : aucune

  • La betterave :
    - Date de semis : mars et avril
    - Date de récolte : octobre et novembre
    - Prix moyen : 120 euros/tonne
    - Récolte par arracheuse betterave
    - Rotation : sur 4 ans
    - Spécificité : Lors de la récolte, si vous choisissez de stocker vos betteraves dans la parcelle, vous disposez de 21 jours pour les vendre, passé ce délai elles seront perdues.

  • Le canola :
    - Date de semis : août et septembre
    - Date de récolte : juin et juillet
    - Prix moyen : 220 euros/tonne
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 3 ans
    - Spécificité : 4 kilos de semences / hectare

  • Le tournesol :
    - Date de semis : mars et avril
    - Date de récolte : août et septembre
    - Prix moyen : 230 euros/tonne
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 3 ans
    - Spécificité : aucune

  • Le pois :
    - Date de semis : février et mars
    - Date de récolte : juillet et août
    - Prix moyen : 120 euros/tonne
    - Possibilité de faire des balles de paille
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 3 ans
    - Spécificité : aucune

  • La féverole :
    - Date de semis : novembre et décembre
    - Date de récolte : juillet et août
    - Prix moyen : 145 euros/tonne
    - Possibilité de faire des balles de paille
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 3 ans
    - Spécificité : 220 kilos de semences / hectare

  • Le soja :
    - Date de semis : avril et mai
    - Date de récolte : septembre et octobre
    - Prix moyen : 165 euros/tonne
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 3 ans
    - Spécificité : 110 kilos de semences / hectare


  • Epinard :
    - Date de semis : août, mars, juin, septembre
    - Date de récolte : octobre, mai, août, avril
    - Prix moyen : 120 euros/tonne
    - Récolte par récolteuse épinard
    - Rotation : sur 3 ans
    - Spécificité : aucune

  • Haricot vert :
    - Date de semis : avril, mai, juin, juillet, août, septembre
    - Date de récolte : juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre
    - Prix moyen : 195 euros/tonne
    - Récolte par récolteuse haricot
    - Rotation : sur 5 ans
    - Spécificité :2 binages

  • Lentille :
    - Date de semis : avril et mai
    - Date de récolte : août et septembre
    - Prix moyen : 1220 euros/tonne
    - Récolte par moissonneuse batteuse
    - Rotation : sur 3 ans
    - Spécificité : 1 binage

    Les cultures spécifiques : (voir rendements dans tableau ci-dessous pour chaque région)

  • Le lin :
    - Date de semis : mars et avril
    - Date de récolte : juillet et août
    - Prix moyen : 1300 euros/tonne
    - Obligation de faire des balles de lin
    - Récolte par arracheuse lin et retourneuse
    - Rotation : sur 6 ans
    - Spécificité : 120 kilos de semences / hectare

    La récolte se passe en 3 étapes. La première consiste à arracher le lin, la seconde à le retourner pour le sécher, enfin la dernière consiste à en faire des balles pour ensuite les revendre. Il vous faut donc pour la récolte, une arracheuse, une retourneuse, une presse à balle ronde ainsi que de quoi ramasser les balles. Il faut 2 mois pour réaliser ces 3 phases de la récolte (merci au joueur Deutz pour son aide).

  • Le chanvre industriel :
    - Date de semis : mai
    - Date de récolte : septembre
    - Prix moyen : graine 350 euros/tonne, paille 120 euros/tonne
    - Récolte par moissonneuse-batteuse et faucheuse
    - Rotation : non
    - Spécificité : 50 kilos de semences / hectare, pas de traitement

    La récolte se passe en 2 étapes. La première consiste à récolter le grain avec la moissonneuse-batteuse, la seconde à faucher la tige avec une faucheuse. Pour toute la récolte vous aurez donc besoin d'une moissonneuse-batteuse, d'une faucheuse, d'un andaineur et d'une presse à balle ronde. Les balles peuvent ensuite être vendues uniquement à la Coopérative SimAgri (par la suite auprès des Coopératives Agricoles Régionales), dans l'état elles ne sont d'aucune utilité dans la ferme.


  • Le coton :
    - Date de semis : mars et avril
    - Date de récolte : octobre et novembre
    - Prix moyen : 1080 euros/tonne
    - Récolte par Cotton Picker
    - Rotation : sur 3 ans
    - Spécificité : 100 kilos de semences / hectare

    Application d'un maturateur et d'un défoliant juste avant la récolte. Récolte avec Cotton Picker et benne et tracteur.

  • Le tabac :
    - Date de semis : mars (sous serre) et avril et mai en pleine terre
    - Date de récolte : juillet à septembre
    - Prix moyen : 4500 euros/tonne
    - Rotation : sur 3 ans
    - Spécificité : 2 hectares autorisés par exploitation. Tabac cultivé dans la région où se situe l'exploitation.

    Semis sous serre et ensuite en parcelle. Investissement lourd et besoin de main d'oeuvre. Pour 1 hectare de tabac prévoir, 35000 graines à semer, 50 m² de serre vitrée, 200 plateaux polystyrènes, 50 m² de bac maraichage et 100m² de bâche plastique.

  • La pomme de terre :
    - Date de semis : avril et mai
    - Date de récolte : septembre et octobre
    - Prix moyen : 80 euros/tonne
    - Récolte par arracheuse pomme de terre
    - Rotation : sur 4 ans
    - Spécificité : 2,5 litres de désherbant défanage chimique / hectare et 900 kilos de semences / hectare

    La récolte s'effectue avec une arracheuse de pomme de terre. Un mois avant l'arrachage, vous devrez effectuer un défanage chimique à l'aide d'un pulvérisateur et d'un produit spécifique.

  • L'herbe :
    - Date de semis : mars, avril, septembre, octobre
    - Date de récolte : toute l'année, maturation à 100 %
    - Prix moyen : 70 euros/tonne (balles de foin)
    - Récolte par faucheuse, faneuse
    - Spécificité : plusieurs variétés de semences

    Contrairement aux autres cultures, l'herbe repousse sans cesse. Dès que vous semez un champ d'herbe, celui-ci se transforme en pré. Le pré peut alors soit servir aux animaux (herbe à brouter) soit à faire du foin. Une fois fauchée (faucheuse), fanée (faneuse) et pressée (presse), vous obtenez des balles de foin. Vous pouvez faucher l'herbe à n'importe quel moment de l'année et ce quelquesoit sa maturation. L'herbe ne pousse pas en hiver et aucun traitement n'est nécessaire.

    Si vous le jugez utile, pour pouvez augmenter la pousse de votre herbe ainsi que le rendement en foin. Pour ce faire, vous pouvez utiliser la herse de prairie (augmentation de la pousse) et/ou épandre de l'engrais (250 kilos/hectare) ou du lisier (15 m3/hectare), vous obtiendrez ainsi plus de foin. L'effet de ces travaux s'atténue durant l'hiver, il faut donc les répéter d'une année sur l'autre pour une pousse et un rendement optimum.

  • Le miscanthus :
    - Date de semis : avril, mai
    - Date de récolte : février, mars
    - Prix moyen : 75 euros/tonne (prix fixé par CESA)
    - Récolte avec ensileuse
    - Spécificité : semis avec planteuse pomme de terre (20 000 rhizomes / hectare) suivi d'un passage de rouleau, et bineuse la première année. Ensuite un apport d'engrais annuel suffit.

    Le miscanthus peut être implanté pour 20 saisons. Il faut attendre en moyenne 22 mois SimAgri avant d'effectuer la première récolte. Ensuite la récolte s'effectue tous les ans. Le rendement varie de 3 à 18 Tonnes / hectare. La récolte peut-être stockée à la ferme (silo ou silo taupe) ou vendue aux Coopératives Agricoles SimAgri (CAR) ou à SimAgri. Le miscanthus est utilisé pour alimenter les chaudières polycombustibles afin de chauffer les serres pour le maraichage. 1 kilo de miscanthus produit 5 KW.

  • La luzerne :
    - Date de semis : mars, avril
    - Date de récolte : pousse à 100%
    - Prix moyen : 75 euros/tonne (prix fixé par CESA)
    - Récolte avec ensileuse (ensilage) ou faucheuse (foin)
    - Spécificité : semis (25 kg / hectare) suivi d'un passage de rouleau

    La luzerne peut-être exploitée durant 4 années avec au maximum 3 coupes par année. L'ensilage de luzerne est obligatoirement revendu aux usines. Après déshydratation on obtient des bouchons de luzerne qui serviront dans certaines rations animales. La luzerne fauchée, une fois pressée (presse round baller) permet d'obtenir du foin.




    - Rendement blé, orge, orge de printemps, avoine, avoine de printemps, triticale (1)haut

    Les rendements sont exprimés en Tonnes / Hectare. Ces chiffres représentent en moyenne les rendements que vous pouvez obtenir. Dans la plupart des cas, si la culture reçoit de l'engrais et du traitement, ainsi que suffisamment d'eau et de soleil, vous obtiendrez un rendement bien supérieur à celui affiché ci-dessous. Pour les cultures dites "BIO", les rendements sont inférieurs.


    Provinces / Régions Blé
    R=2 ans
    Orge
    R=2 ans
    Orge de printemps
    R=2 ans
    Avoine
    R=2 ans
    Avoine de printemps
    R=2 ans
    Triticale
    R=2 ans
    CANADA
    Terre-Neuve et Labrador - - - 2.3 2.4 -
    Ile-du-Prince-Edouard 3 3.1 3.1 2.9 2.9 -
    Nouvelle-Ecosse 3.9 3 2.9 2.6 2.7 -
    Nouveau-Brunswick 3.2 3.2 3 2.5 2.6 -
    Québec 3.1 3.1 3.2 2.6 2.2 2.5
    Ontario 5.1 3.3 3.2 2.5 2.5 3.1
    Manitoba 3.6 3.1 3.3 2.5 2.4 3.8
    Saskatchewan 2.7 2.8 3 2.4 2.5 2.7
    Alberta 3.2 3.4 3.1 2.7 3 3
    Colombie-Britannique 3.2 2.6 2.8 2.5 2.7 2.8
    ETATS-UNIS
    Alaska - 2.5 2.2 2.6 2.5 -
    Côte Pacifique 4.8 4 3.8 5.7 5.4 -
    Nord-Ouest 5 5.6 5.2 4.4 4.2 -
    Sud-Ouest 6.3 7.2 6.9 5 4.6 -
    Centre 3.5 7.5 7.2 4.8 4.3 -
    Nord-Est 4.4 5.1 4.9 5 4.7 -
    Sud 3.9 4.4 4.6 4.1 3.7 -

    R=2 ans signifie une rotation sur 2 ans de cette culture. Il est donc possible de la faire une fois tous les deux ans. Attention, pour le BIO, on rajoute 1 an supplémentaire.

    Détails des régions :

    Alaska : Alaska

    Côte Pacifique : Washington, Oregon, Californie

    Nord-Ouest : Idaho, Montana, Wyoming

    Sud-Ouest : Nevada, Utah, Arizona, Nouveau Mexique

    Centre : Dakota du Nord, Dakota du Sud, Minnesota, Iowa, Nebraska, Colorado, Kansas, Missouri

    Nord-Est : Wisconsin, Illinois, Michigan, Indiana, Ohio, Kentucky, Virginie-Occidentale, Pennsylvanie, Maryland, Delaware, New jersey, New York, Connecticut, Rhode Island, Massachusetts, Vermont, New Hamphsire, Maine

    Sud : Oklahoma, Texas, Arkansas, Louisiane, Mississippi, Tennessee, Géorgie, Virginie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Floride, Alabama


    - Rendement seigle, maïs grain, maïs ensilé, betterave, canola, tournesol (0)haut

    Provinces / Régions Seigle
    R=2 ans
    Maïs grain
    R=2 ans
    Maïs ensilé
    R=2 ans
    Betterave
    R=4 ans
    Canola
    R=3 ans
    Tournesol
    R=3 ans
    CANADA
    Terre-Neuve et Labrador - - 11.5 - - -
    Ile-du-Prince-Edouard - 4.7 10.7 - - -
    Nouvelle-Ecosse - 5.1 12.2 - - 1.2
    Nouveau-Brunswick - 4.3 11.3 - 1.5 -
    Québec 2.1 7.6 11.4 - 2 1.3
    Ontario 2.3 8 11.1 - 2 1.5
    Manitoba 2.5 5 10.5 - 1.6 1.6
    Saskatchewan 2.3 4.8 12.2 - 1.4 1.5
    Alberta 2.5 4.3 13.5 52 1.8 1.2
    Colombie-Britannique - 4.5 12 - 1.5 -
    ETATS-UNIS
    Alaska - - - - - -
    Côte Pacifique - 12.9 26.3 37.5 - -
    Nord-Ouest - 10.4 26.1 28.8 1.5 -
    Sud-Ouest - 12.2 26 - - -
    Centre 2.7 10.6 21.7 23.4 1.7 1.8
    Nord-Est - 10.3 20.1 22.3 - -
    Sud 1.5 9.2 19.4 - - 1.4

    R=2, 3, 4 ans signifie une rotation sur 2, 3, 4 ans de cette culture. Il est donc possible de la faire une fois tous les deux, trois, quatre ans. Attention, pour le BIO, on rajoute 1 an supplémentaire.

    Détails des régions :

    Alaska : Alaska

    Côte Pacifique : Washington, Oregon, Californie

    Nord-Ouest : Idaho, Montana, Wyoming

    Sud-Ouest : Nevada, Utah, Arizona, Nouveau Mexique

    Centre : Dakota du Nord, Dakota du Sud, Minnesota, Iowa, Nebraska, Colorado, Kansas, Missouri

    Nord-Est : Wisconsin, Illinois, Michigan, Indiana, Ohio, Kentucky, Virginie-Occidentale, Pennsylvanie, Maryland, Delaware, New jersey, New York, Connecticut, Rhode Island, Massachusetts, Vermont, New Hamphsire, Maine

    Sud : Oklahoma, Texas, Arkansas, Louisiane, Mississippi, Tennessee, Géorgie, Virginie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Floride, Alabama


    - Rendement pois, féverole, soja, lin, pomme de terre, chanvre industriel (0)haut

    Provinces / Régions Pois
    R=3 ans
    Féverole
    R=3 ans
    Soja
    R=3 ans
    Lin
    R=6 ans
    Pomme de terre
    R=4 ans
    Chanvre Industriel
    R=1 an
    Grain / Paille
    CANADA
    Terre-Neuve et Labrador - - - - 20 -
    Ile-du-Prince-Edouard - - - - 30 -
    Nouvelle-Ecosse - - - - 26 -
    Nouveau-Brunswick - - - - 28 -
    Québec - - 2.8 - 26 0.8 / 7
    Ontario - - 2.6 - 21 0.8 / 7
    Manitoba 2.3 2 1.5 1.2 28 0.8 / 7
    Saskatchewan 2.2 1.9 - 1.2 29 0.8 / 7
    Alberta 2.6 1.9 - 1.6 24 0.8 / 7
    Colombie-Britannique 1.8 - - - 28 0.8 / 7
    ETATS-UNIS
    Alaska - - - - 23.8 -
    Côte Pacifique - - - - 66.4 -
    Nord-Ouest 2 - - 0.9 36.1 -
    Sud-Ouest - - - - 43.1 -
    Centre 2.4 - 3 1.2 46.5 -
    Nord-Est - - 3 - 46.1 -
    Sud - - 2.2 - 35.9 -

    R=3, 4, 6 ans signifie une rotation sur 3, 4, 6 ans de cette culture. Il est donc possible de la faire une fois tous les trois, quatre, six ans. Attention, pour le BIO, on rajoute 1 an supplémentaire.

    Détails des régions :

    Alaska : Alaska

    Côte Pacifique : Washington, Oregon, Californie

    Nord-Ouest : Idaho, Montana, Wyoming

    Sud-Ouest : Nevada, Utah, Arizona, Nouveau Mexique

    Centre : Dakota du Nord, Dakota du Sud, Minnesota, Iowa, Nebraska, Colorado, Kansas, Missouri

    Nord-Est : Wisconsin, Illinois, Michigan, Indiana, Ohio, Kentucky, Virginie-Occidentale, Pennsylvanie, Maryland, Delaware, New jersey, New York, Connecticut, Rhode Island, Massachusetts, Vermont, New Hamphsire, Maine

    Sud : Oklahoma, Texas, Arkansas, Louisiane, Mississippi, Tennessee, Géorgie, Virginie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Floride, Alabama


    - Rendement épinard, haricot vert, lentille, sorgho ensilé, coton, tabac (0)haut

    Provinces / Régions Epinard
    R=3 ans
    Haricot vert
    R=5 ans
    Lentille
    R=3 ans
    Sorgho ensilé
    R=2 ans
    Coton
    R=3 ans
    Tabac
    R=3 ans
    CANADA
    Terre-Neuve et Labrador - - - - - -
    Ile-du-Prince-Edouard - - - - - -
    Nouvelle-Ecosse - 12 - - - -
    Nouveau-Brunswick - 10 - - - -
    Québec 13 10 1.2 - - -
    Ontario 14 10 1.1 - - -
    Manitoba - - - - - -
    Saskatchewan - - - - - -
    Alberta - 12 1.4 - - -
    Colombie-Britannique 12 10 1.3 - - -
    ETATS-UNIS
    Alaska - - - - - -
    Côte Pacifique 16 10 - 10 1.7 -
    Nord-Ouest - - - - - -
    Sud-Ouest 18 - - 12 1.1 -
    Centre 9 11 - 10 1.1 2.7
    Nord-Est 11 12 - 8 - 2.9
    Sud 12 12 - 8 1.2 2.7

    R=2, 3, 4 ans signifie une rotation sur 2, 3, 4 ans de cette culture. Il est donc possible de la faire une fois tous les deux, trois, quatre ans.

    Détails des régions :

    Alaska : Alaska

    Côte Pacifique : Washington, Oregon, Californie

    Nord-Ouest : Idaho, Montana, Wyoming

    Sud-Ouest : Nevada, Utah, Arizona, Nouveau Mexique

    Centre : Dakota du Nord, Dakota du Sud, Minnesota, Iowa, Nebraska, Colorado, Kansas, Missouri

    Nord-Est : Wisconsin, Illinois, Michigan, Indiana, Ohio, Kentucky, Virginie-Occidentale, Pennsylvanie, Maryland, Delaware, New jersey, New York, Connecticut, Rhode Island, Massachusetts, Vermont, New Hamphsire, Maine

    Sud : Oklahoma, Texas, Arkansas, Louisiane, Mississippi, Tennessee, Géorgie, Virginie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Floride, Alabama


    - La filière pomme de terre (0)haut

    Dans SimAgri, vous pouvez cultiver des pommes de terre dans toutes les régions/provinces. Lors de la récolte, vous pourrez choisir de les vendre directement à la coopérative SimAgri, ou à une Coopérative Agricole Régionale (CAR). Vous pourrez aussi choisir de les vendre en utilisant la filière pomme de terre. Attention, si vous possédez des parcelles hors-région, vous ne pourrez pas les vendre par la filière pomme de terre, vous devrez forcément les vendre auprès de SimAgri ou d'une CAR.

    -La vente auprès de la coopérative SimAgri ou auprès d'une CAR, est immédiate, et ne nécessite pas de stockage à la ferme. Cependant, le cours de la pomme de terre n'est pas très élevé.

    -A l'inverse, en choisissant de vendre par le biais de la filière pomme de terre, il faudra respecter une période de stockage et de commercialisation. L'investissement est donc plus important. Par contre, le cours de la pomme de terre est plus intéressant.

    En bref, si vous souhaitez jouer la simplicité, optez pour la première solution, la vente directe et immédiate. Si au contraire vous vous sentez l'âme d'un gestionnaire, et souhaitez gérer la plantation, la récolte, le stockage et la commercialisation, optez pour la filière pomme de terre.

    Investissements :

    Pour la filière pomme de terre, il vous faudra :

    -Une ligne de stockage (accessoire) :

    Regroupe tous les matériels nécessaires au stockage des pommes de terre après la récolte : trémie de réception, déterreur, calibreur, table de visite, séparateur de mottes, remplisseur de palox et videur de palox. Son coût est de 100 000 euros.

    -Un (ou plusieurs) entrepôt à pommes de terre (bâtiment) :

    Permet de stocker les pommes de terre avant l'acheminement vers les usines. Il est climatisé et contient des palox empilés les uns sur les autres. Son coût est de 100 euros par tonne de stockage.

    Stockage et commercialisation :

    Le stockage des pommes de terre est possible à partir de la récolte, jusqu'au 7 Juin de la saison suivante. Les pommes de terre sont stockées dans un entrepôt à pommes de terre, à l'aide d'une ligne de stockage. Le stockage doit être effectué dans les 2 jours qui suivent la récolte, faute de quoi, vous devrez vendre les pommes de terre non stockées à SimAgri (vous aurez 7 jours pour le faire, le prix de vente étant plus bas). Vous avez donc quelques mois pour les commercialiser, et écouler ainsi tout votre stock. Le stock non écoulé est perdu et détruit automatiquement.

    Durant cette période de stockage, vous pourrez demander à recevoir des propositions de vente chaque semaine (de Décembre à Juin). Le nombre de proposition est variable, mais vous recevrez au minimum 2 propositions de vente en régional (usine), et ce, pour chaque qualité de pomme de terre. Vous pourrez aussi recevoir de temps à autre, des propositions pour des contrats en national (usine), voir international (port, terminal intermodal). Il vous faudra choisir parmi ces propositions pour pouvoir vendre et écouler ainsi votre stock de pomme de terre.

    Quelques soit le type de proposition, vous devrez solliciter un transporteur pour effectuer le transport des pommes de terre vers l'usine, le port ou le terminal intermodal, et ce, dans le délai fixé par le contrat (au plus tard le 7 Juin). Le coût du transport est à votre charge.


    - Les quotas (0)haut

    Pour certaine culture, un quota vous est imposé. Celà signifie qu'une surface déterminée vous est attribuée pour pouvoir cultiver telle ou telle culture. Vous pouvez connaitre l'état de vos quotas depuis l'onglet "champs/prés".

    Quota betterave :

    2 hectares de base ou 10 % de la surface cultivée durant l'année précédente sur votre exploitation.


    - L'herbe / le pré (1)haut

    Si vous le souhaitez, vous pouvez semer de l’herbe afin d’avoir un pré, et ainsi faire brouter vos animaux, faire du foin ou de l’ensilage d’herbe. Voici ce qu’il faut savoir sur l’herbe et les prés :

    Les semis d’herbe s’effectuent au printemps (Mars et Avril), ainsi qu’à l’automne (Septembre et Octobre). Il existe plusieurs espèces de graminées, chacune ayant ses spécificités.

    Espèces Quantité semence (kilos / hect) Exploitation du pré (en saison SimAgri) Rendement optimal (en kilos / % de pousse)
    Le Ray-grass Italie 20 1-2 50
    Le Ray-grass anglais 25 3-10 50
    Le Dactyle 20 4-10 53
    La Fétuque élevée 20 5-10 57
    La Fléole 7 3-5 50
    Le Brome 50 3-4 57

    La production optimale d'herbe se fait dans les 2 ou 3 premières années qui suivent le semis. Par la suite le rendement diminue au fil des années. En fin d'exploitation il faut refaire le semis pour obtenir un nouveau pré.

    Chaque graminée est aussi recommandée pour un ou plusieurs types d'utilisations de l'herbe. Voici la qualité de l'herbe que vous pouvez obtenir selon les recommandations :

    Espèces Recommandation Pâture Recommandation Ensilage Recommandation Foin
    Le Ray-grass Italie Bonne Bonne / moyenne Bonne / moyenne
    Le Ray-grass anglais Bonne Moyenne / mauvaise Moyenne / mauvaise
    Le Dactyle Mauvaise Bonne / moyenne Bonne / moyenne
    La Fétuque élevée Mauvaise Moyenne / mauvaise Moyenne / mauvaise
    La Fléole Mauvaise Moyenne / mauvaise Moyenne / mauvaise
    Le Brome Moyenne Bonne / moyenne Bonne / moyenne

    Enfin, comme pour les autres cultures, l'herbe a besoin d'éléments nutritifs (besoins exprimés en Kg / Tonne de rendement) :

    Graminées Azote (N) Phospore (p) Potassium (K) Calcium (Ca) Magnésium (Mg Soufre (S)
    Le Ray-grass Italie 20 / 25 6 / 8 15 / 20 6 / 8 1 / 3 1 / 3
    Le Ray-grass anglais 20 / 25 6 / 8 15 / 20 6 / 8 1 / 3 1 / 3
    Le Dactyle 20 / 25 6 / 8 15 / 20 6 / 8 1 / 3 1 / 3
    La Fétuque élevée 20 / 25 6 / 8 15 / 20 6 / 8 1 / 3 1 / 3
    La Fléole 20 / 25 6 / 8 15 / 20 6 / 8 1 / 3 1 / 3
    Le Brome 20 / 25 6 / 8 15 / 20 6 / 8 1 / 3 1 / 3

    Vous pouvez apporter les éléments nutritifs en épandant de l'engrais. Il vous faudra pour celà un épandeur à engrais. Vous pouvez aussi épandre du lisier à hauteur de 15m3 par hectare. Ces deux modes d'apports permettent d'optimiser vos rendements.

    Si vous le jugez utile, pour pouvez aussi augmenter la pousse de votre herbe. Pour ce faire, vous devez utiliser la herse de prairie, qui vous permettra de faire pousser l'herbe de 5% par jour (au lieu de 4% en temps normal). L'effet de ce passage de herse s'aténue durant l'hiver, il faut donc le répéter d'une année sur l'autre pour une pousse plus rapide.


    - Paille et foin (0)haut

    Certaines cultures vous permettent de faire de la paille ou du foin. Grâce à cette paille et à ce foin, vous pourrez nourrir vos animaux. De plus, la paille vous sert pour la litière des animaux. Pour faire de la paille ou du foin vous avez besoin d'un tracteur et d'une presse. Pour le ramassage, vous devez avoir un tracteur+fourche ou un chargeur ainsi qu'un plateau+tracteur pour le transport. Le stockage s'effectue sous hangar, entrepôt ou sur aire de stockage paille/foin. Pour ce dernier mode de stockage, vos balles subiront une légère perte, tout comme le fait de laisser vos balles dans la parcelle.

    Si vous décidez de presser votre paille, les éléments nutritifs présents dans le sol de la parcelle vont diminuer. Ci-dessous les exportations d'éléments nutritifs en cas de pressage de la paille (exprimées en kilos/tonne de paille pressée) :

    Cultures Rendement paille
    (en tonnes/hect)
    Azote (N) Phosphore (p) Potassium (K) Calcium (Ca) Magnésium (Mg) Soufre (S)
    Blé 8 6 à 8 1.2 à 2.2 11 à 13 - 0.5 à 1.5 -
    Orge 8 6 à 8 0.5 à 1.5 11 à 13 - 0.5 à 1.5 -
    Avoine 8 6 à 8 0.5 à 1.5 11 à 13 - 0.5 à 1.5 -
    Triticale 8 6 à 8 1 à 3 8 à 12 - 1 à 3 -
    Pois 6 8 à 10 - - - - -
    Féverole 5 8 à 10 - - - - -

    Le foin et la paille peuvent être vendus à d'autres joueurs (par le biais des annonces), ou aux Coopératives Agricoles Régionales (CAR), si celles-ci acceptent ces marchandises.

    Si vous voulez obtenir plus de foin lors du fauchage de vos prés, vous pouvez y apporter de l'engrais ou du lisier (15 m3/hectare). L'effet de ces travaux s'aténue durant l'hiver.


    - Les techniques culturales (0)haut

    Dans SimAgri, il existe 3 techniques culturales, avec pour chacune des points forts et points faibles. A vous de trouver le meilleur compromis entre rendement, coût et matériels.

    Techniques culturales Traditionnelle TCS Semi direct
    Rendements Bon Bon / Moyen Moyen / Faible
    Coûts de préparation Élevé Modéré Faible
    Cultures impossibles Aucune Aucune Maïs (grain et ensilé), betteraves, pommes de terre
    Outils nécessaires jusqu'au semis Cover-crop
    Charrue
    Vibro-culteur
    Semoir classique et semoir M/B
    Cover-crop
    Cultivateur
    Vibro-culteur
    Semoir classique ou direct et semoir M/B
    Semoir direct
    Remarques Rendement optimum Meilleur compromis entre coût et rendement Solution économique, 3 traitements à prévoir



    - Les engrais verts / couverts végétaux (2)haut

    Les engrais verts ou "Cultures Intermédiaires Pièges à Nitrates" (CIPAN) sont des couverts végétaux permettant d'éviter que les parcelles restent nues durant l'hiver. Ils améliorent ainsi la qualité des parcelles et permettent d'obtenir un rendement plus intéressant sur les cultures semées au printemps.

    Concrètement vous semez après vos récoltes d'été, pour broyer au mois de Janvier et ensuite semer au printemps.

    Moutarde Phacélie
    Date de semis Septembre Août
    Date de récolte Janvier Janvier
    Quantité de semence par hectare 10 kilos 12 kilos
    Préparation terre pour implantation Déchaumage (1 passage) avec cultivateur ou cover-crop Déchaumage (1 passage) avec cultivateur ou cover-crop
    Semis Epandeur engrais 18 mètres maxi ou semoir direct Semoir direct
    Destruction Broyage (1 passage) avec broyeur Broyage (1 passage) avec broyeur
    Semis de printemps à suivre Attendre 7 jours avant de retravailler la terre. Si technique culturale Traditionnelle ou TCS, suppression du passage de cover-crop Attendre 7 jours avant de retravailler la terre. Si technique culturale Traditionnelle ou TCS, suppression du passage de cover-crop

    Attention, implanter un couvert végétal est intéressant si vous souhaitez effectuer des semis de printemps juste après le broyage (tout en attendant les 7 jours). En effet, l'effet positif de ce couvert n'est actif que durant quelques mois, passé le mois de Juin, vous n'en tirerez plus aucun bénéfice. Enfin, grâce à ce couvert végétal l'implantation de votre culture de printemps nécessitera moins de matériel et vous permettra par la même occasion d'augmenter le rendement de celle-ci. Il y a donc des avantages à implanter un engrais vert!!!


    - Cultiver en BIO (1)haut

    Dans SimAgri vous avez aussi la possibilité de cultiver vos cultures de facon "biologiques", c'est ce qu'on appelle le BIO. Pour celà, vous devez au préalable convertir votre parcelle en BIO. Cette période de conversion, dure 2 saisons SimAgri (soit l'équivalent de deux ans en réalité), et vous permet ensuite de travailler votre parcelle de facon BIO, et donc de produire BIO. Vous pouvez aussi acheter des parcelles déjà converties en BIO, à d'autres joueurs, ou à l'organisme Partcel (50% plus cher). Cependant, durant les 2 saisons de conversion, vous cultiver de facon BIO, mais les productions ne sont pas labellisées BIO. Toutes les cultures sont concernées hormis le chanvre, le lin, le coton, le tabac et le miscanthus.

    Cultiver BIO, c'est avant tout ne pas effectuer de traitements phytosanitaires sur les parcelles. Si vous avez des maladies dans les parcelles BIO, vous ne pourrez donc pas traiter (vous aurez donc une perte de rendement). Vous ne pouvez pas non plus faire d'apports d'engrais (par la suite possibilité sera donnée d'épandre du lisier/fumier). De plus, la durée de rotation est augmentée d'une saison, comparé à l'agriculture conventionnelle. Les rotations sont donc plus longues. Enfin, pour les semences, vous pouvez semer avec des semences dites "conventionnelles".

    Pour les récoltes, celles-ci peuvent être vendues à SimAgri, ou à une CAR (Coopérative Agricole Régionale). Les cours du BIO sont supérieurs de 20% minimum au cours "conventionnel".


    - Gestion parcelle / sol (1)haut

    Si vous avez décidé de vous orienter plutôt vers les cultures, il faut savoir qu'énormément de paramètres sont gérés afin de rendre cette partie du jeu très intéressante. Il vous faudra donc gérer la qualité de vos sols, les éléments nutritifs, les traitements à effectuer, les précipitations…


    - Le sol (0)haut

    Le sol se divise en deux parties, sa qualité et sa composition en éléments nutritifs :

    Qualité du sol :
    Représente la qualité de la terre. La terre peut ainsi être de bonne, moyenne ou mauvaise qualité. La qualité de la terre a une influence sur la qualité de la récolte.

    Composition en éléments nutritifs :
    Le sol contient six éléments nutritifs (azote, phosphore, potassium, calcium, soufre, magnésium) qui vont influencer le rendement lors de la récolte.

    Pour connaître la qualité du sol et sa composition, on doit effectuer une analyse de sol.


    - L’analyse de sol (0)haut

    L’analyse de sol ne peut-être effectuée qu’une fois tous les 420 jours (soit toutes les 5 saisons SimAgri). Une analyse de sol coute 150 euros. Une fois effectuée, vous connaitrez la qualité de votre terre ainsi que sa composition, c'est-à-dire les réserves dont elle dispose, et ce pour chaque élément nutritif.

    A noter que la réserve en élément nutritif va varier lors de chaque analyse, étant donné que ceux-ci servent à la croissance de vos plantes (certaines plantes consomment plus que d’autres). De même, pour la qualité de la terre, elle peut varier lors de chaque analyse de sol. Une mauvaise terre peut-donc devenir une bonne terre (probabilité très faible quand même), et inversement.


    - Les éléments nutritifs (0)haut

    Comme on l’a vu, la terre est composée de 6 éléments nutritifs :

    Azote (N)
    Phosphore (P)
    Potassium (K)
    Calcium (Ca)
    Soufre (S)
    Magnesium (Mg)

    Ces 6 éléments sont nécessaires à la bonne croissance de vos plantes. Il faut donc surveiller les réserves ainsi que les apports, afin d’obtenir des bons rendements. Une mauvaise gestion des éléments nutritifs peut vous faire perdre énormément de rendement lors des récoltes.

    Les besoins en éléments nutritifs pour chaque culture sont différents, voici un tableau récapitulatif exprimé en Kg / Tonne de rendement (rendement règles du jeu) :

    Cultures Azote (N) Phosphore (p) Potassium (K) Calcium (Ca) Magnésium (Mg Soufre (S)
    Blé 20 /30 0.5 / 1.5 1 / 3 5 / 9 2 / 4 4 / 6
    Orge 18 / 24 0.5 / 1.5 1 / 3 5 / 9 2 / 4 4 / 6
    Orge de printemps 18 / 24 0.5 / 1.5 1 / 3 5 / 9 2 / 4 4 / 6
    Avoine 20 /30 0.5 / 1.5 1 / 3 5 / 9 2 / 4 4 / 6
    Avoine de printemps 20 /30 0.5 / 1.5 1 / 3 5 / 9 2 / 4 4 / 6
    Triticale 20 /30 0.5 / 1.5 1 / 3 5 / 9 2 / 4 4 / 6
    Seigle 20 /30 0.5 / 1.5 1 / 3 5 / 9 2 / 4 4 / 6
    Maïs grain 22 / 32 7 / 11 4 / 6 5 / 7 2 / 4 0
    Maïs ensilé 10 / 16 5 / 7 12 / 16 3 / 5 2 / 4 0
    Betterave 1 / 3 0.5 / 1.5 4 / 6 5 / 7 0.5/ 1.5 0.5 / 1.5
    Colza / Canola 50 / 56 12 / 16 8 / 12 77 / 87 9 / 13 59 / 69
    Tournesol 30 / 36 12 / 18 20 / 26 52 / 62 12 / 18 0
    Pois 0 9 / 13 13 / 19 2 / 4 3 / 5 2 / 4
    Féverole 0 9 / 13 13 / 19 2 / 4 3 / 5 2 / 4
    Soja 66 / 76 12 / 18 46 / 56 41 / 51 11 / 15 0
    Lin 4 / 6 2 / 4 2 / 4 2 / 4 1 / 3 1 / 3
    Pomme de terre 3 / 5 1 / 3 7 / 11 1 / 3 0.5 / 1.5 0.5 / 1.5
    Chanvre industriel 20 / 30 0.5 / 1.5 1 / 3 5 / 9 2 / 4 6 / 10
    Coton 50 / 70 25 / 35 25 / 35 4 / 8 4 / 8 4 / 8
    Tabac 70 / 90 40 / 60 40 / 60 9 / 15 12 / 18 10 / 16
    Epinard 3 / 5 1 / 3 7 / 11 0.5 / 1.5 0.5 / 1.5 0.5 / 1.5
    Haricot vert 7 / 11 2 / 4 8 / 12 1 / 3 1 / 3 1 / 3
    Lentille 8 / 12 5 / 7 7 / 9 3 / 5 3 / 5 2 / 4
    Miscanthus 6.5 / 7.5 0.5 / 1.1 6 / 8 0.6 / 1.2 0 0
    Luzerne 0 5 / 7 27 / 33 27 / 33 2 / 4 1 / 3
    Sorgho ensilé 10 / 14 8 / 7 8 / 12 3 / 5 3 / 5 0

    Les besoins indiqués sont théoriques, les besoins réels pourront varier d’une parcelle à l’autre, d’une saison sur l’autre…

    Afin de satisfaire les besoins en éléments nutritifs de vos cultures, vous pourrez effectuer un ou plusieurs apports après chaque semis, ou après une analyse de sol (apport de rééquilibrage). A noter aussi qu'’en apportant du fumier, du compost, du lisier, ou en broyant votre paille, vous augmentez ou stabilisez les réserves du sol en éléments nutritifs.


    - Épandages : valeurs des apports (0)haut

    Vous pouvez faire un apport d'éléments nutritifs en effectuant un épandage sur votre parcelle. Vous pouvez épandre du fumier, du lisier, du compost ou de l'écume de sucrerie. Voici les valeurs en fonction du type d'épandage (exprimées en kg / hectare épandu) :

    Types d'épandages Azote (N) Phosphore (p) Potassium (K) Calcium (Ca) Magnésium (Mg) Soufre (S)
    Fumier (25 T/hect) 137.5 65 180 75 50 70
    Lisier (15 m3/hect) 75 60 45 45 15 35
    Compost (15 T/hect) 95 60 120 180 35 60
    Ecume de sucrerie (15 T/hect) 45 120 15 3600 90 -



    - Broyage paille : valeurs des restitutions (0)haut

    Vous pouvez choisir de broyer la paille, si vous ne souhaitez pas la presser. Le fait de broyer la paille va permettre de restituer certains éléments nutritifs au sol de la parcelle concernée. Ci-dessous les restitutions que vous pourrez obtenir (exprimées en kilos/tonne de paille broyée) :

    Cultures Rendement paille
    (en tonnes/hect)
    Azote (N) Phosphore (p) Potassium (K) Calcium (Ca) Magnésium (Mg) Soufre (S)
    Blé 8 6 à 8 1.2 à 2.2 11 à 13 - 0.5 à 1.5 -
    Orge 8 6 à 8 0.5 à 1.5 11 à 13 - 0.5 à 1.5 -
    Avoine 8 6 à 8 0.5 à 1.5 11 à 13 - 0.5 à 1.5 -
    Triticale 8 6 à 8 1 à 3 8 à 12 - 1 à 3 -
    Pois 6 8 à 10 - - - - -
    Féverole 5 8 à 10 - - - - -



    - Le compostage (0)haut

    Le compost est un amendement organique, issu du compostage de fumier principalement. Dans SimAgri, il permet d'enrichir et de fertiliser les sols, en apportant des éléments nutritifs.

    Le compostage s'effectue en 3 phases, et dure 14 jours :

    -Mise en tas :
    Elle s'effectue sur la parcelle où sera épandu le compost. Vous devez apporter le fumier nécessaire (ou utiliser celui déjà présent éventuellement). Il faut 30 tonnes de fumier pour obtenir 10 tonnes de compost. Pour obtenir 1 tonne de compost, il faut donc 3 tonnes de fumier. Pour un hectare, on épand 15 tonnes de compost. Pour obtenir ces 15 tonnes de compost, il faudra donc 45 tonnes de fumier.

    Exemple :
    Si votre parcelle fait 20 hectares, vous devrez épandre 300 tonnes de compost. Pour obtenir ces 300 tonnes de compost, vous devrez apporter 900 tonnes de fumier.

    -Retournement :
    Le retournement permet d'aérer l'andain et favorise le compostage. Il s'effectue avec un retourneur d'andains (vous pouvez passer par une ETA pour effectuer le retournement).

    Il y a deux retournements à effectuer. Si les retournements ne sont pas effectués, une partie ou la totalité du compost obtenu ne pourra être utilisée. Il est donc important de les réaliser.

    -Épandage :
    Une fois le compostage obtenu (après 14 jours), vous pouvez l'épandre sur votre parcelle, avec un épandeur à fumier. Attention, vous ne disposez que de 7 jours pour effectuer l'épandage du compost, faute de quoi, il sera perdu! Il vous faudra donc planifier la mise en tas, afin de fertiliser au bon moment votre parcelle.

    Le compost peut-être utilisé sur les prés, ainsi que sur les cultures biologiques.

    Valeurs des apports pour le compost (exprimées en kg / hectare épandu) :

    Types d'épandages Azote (N) Phosphore (p) Potassium (K) Calcium (Ca) Magnésium (Mg) Soufre (S)
    Compost (15 T/hect) 95 60 120 180 35 60



    - L'écume de sucrerie (0)haut

    L'écume de sucrerie est un amendement calcique, issue de la carbonatation des jus sucrés de l’industrie du sucre. Elle est donc très riche en calcium (Ca). Elle peut-être utilisée en agriculture conventionnelle, ou biologique.

    Elle est épandue à hauteur de 15 T/hectare, avec un épandeur à fumier, et ce, une fois tous les 5 ans. Elle peut être stockée dans une fosse à fumier, ou directement dans la parcelle. Il est possible d'en acheter directement à la Coopérative SimAgri, ainsi qu'auprès des Coopératives Agricoles Régionales (CAR).

    Valeurs des apports pour l'écume de sucrerie (exprimées en kg / hectare épandu) :

    Types d'épandages Azote (N) Phosphore (p) Potassium (K) Calcium (Ca) Magnésium (Mg) Soufre (S)
    Ecume de sucrerie (15 T/hect) 45 120 15 3600 90 -



    - Les traitements à effectuer (0)haut

    Vos cultures peuvent avoir besoin de traitement. On distingue 3 types de traitements :

    Fongicide :
    Prévention/lutte contre champignons

    Herbicide :
    Destruction des plantes indésirables

    Insecticide :
    Prévention/lutte contre les insectes

    Il vous faudra donc prévenir (traitement le premier jour) ou lutter (traitement le deuxième ou troisième jour) contre la prolifération de champignons, d’insectes ou de plantes indésirables. Selon le délai de réaction, il y aura plus ou moins de dégâts (régression de la pousse).

    Prix et quantités des produits phytosanitaires :

    Fongicide :
    Prévention/lutte contre champignons
    Prix : 9 euros / litre
    Dosage : 1,6 litres / hect

    Herbicide :
    Destruction des plantes indésirables
    Prix : 9 euros / litre
    Dosage : 1,6 litres / hect

    Insecticide :
    Prévention/lutte contre les insectes
    Prix : 9 euros / litre
    Dosage : 1,6 litres / hect

    Le local phytosanitaire :

    Si vous le souhaitez, vous pouvez décider de stocker les produits phytosanitaires dans un local phytosanitaire. Cette option est facultative, mais en optant pour un local phytosanitaire (LP), l’exploitation bénéficie de la Norme LPSIM-1 (vous vous engagez à respecter le code de l’environnement, de santé et du travail) sur son exploitation pour le stockage des produits.

    Si vous cultivez en BIO, vous n'aurez pas de besoin d'effectuer de traitements phytosanitaires.


    - Les précipitations (0)haut

    Pour que vos cultures poussent bien, celles-ci ont besoin d’eau. Un excès ou un manque d’eau durant la pousse et le rendement ne sera pas au rendez-vous. Veillez donc bien à surveiller ce paramètre selon votre région, et les cultures que vous souhaitez y faire pousser.

    En cas de besoin, vous pouvez construire une retenue collinaire qui vous permettra par la suite d’irriguer vos parcelles située dans la même zone que la retenue. Vous pouvez aussi irriguer en pompant dans une source.


    - Les cultures arboricoles (0)haut

    - Informations générales (0)haut

    Voici en quelques lignes les éléments à connaitre si vous décidez de vous lancer dans les cultures arboricoles. Ce type de culture est particulier mais il va vous permettre de faire varier vos productions et de faire évoluer votre exploitation.

  • Il y a tout d'abord le rendement. Le rendement c'est la quantité que vous récoltez. Le rendement est exprimé en tonne par hectare (t / ha). Le rendement est influencé par :
    - la qualité de la terre
    - le nombre et l'âge des arbres
    - la taille / éclaircissement
    - l'engrais
    - les traitements
    - les équipements spécifiques
    - la date de récolte

  • Les cultures arboricoles poussent dans un verger (5 hectares maximum). La surface des vergers est exprimée en hectare (ha). Un hectare est égal à 10000 m2. Vous ne pouvez faire pousser qu'une culture arboricole par verger. Enfin, certains vergers ont un rendement plus élevé que d'autres, la composition de la terre étant différente.

  • Selon la culture arboricole, le nombre d'arbre à l'hectare varie ainsi que l'âge de rendement maximum. Vous aurez donc plus ou moins de rendement selon le nombre et l'âge de vos arbres dans le verger.

  • La taille / éclaircissement permet d'augmenter le rendement. En la faisant au bon moment et sur tout votre verger le rendement n'en sera que meilleur.

  • L'engrais vous permet d'augmenter le rendement. En l'utilisant au bon moment, vous obtenez de bons résultats sur vos cultures arboricoles.

  • Les traitements (maladies de l'arbre ou du fruit) protègent vos cultures arboricoles des maladies. En les pulvérisant au bon moment, vous obtenez de bons résultats.

  • Selon le type de culture arboricole vous pouvez mettre en place des équipements spécifiques sur vos vergers. Ce peut-être par exemple des filets anti-grêle, un système d'irrigation... Ces équipements spécifiques jouent souvent un rôle important.

  • La date de récolte est un élément très important puisque celle-ci commence et se termine à une date précise. Il faut donc que vos vergers soient à pleine maturité lors du commencement de la récolte, le rendement en dépendant fortement.

  • Il existe enfin une qualité pour la récolte. Cette qualité vous donne une indication sur la récolte.
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Grâce à ce niveau de qualité, une culture arboricole récoltée aura plus ou moins de valeur sur le plan financier. Par exemple, une récolte de qualité 1 se vendra plus cher qu'une récolte de qualité 3.

    Etat des vergers :

    Pour vous aider dans la gestion de vos vergers des diodes de couleurs vous indiquent si une action peut y être effectuée. Si la diode est verte, un travail peut être effectué dans ce verger. Si au contraire la diode est rouge, aucune action n'est possible.

    Les différentes cultures arboricoles : (voir rendements dans tableau ci-dessous pour chaque région)

  • Le Pommier (pomme à couteau) :
    - Date de plantation : décembre et janvier (1000 arbres par hectare)
    - Date de récolte : septembre et octobre
    - Prix moyen : de 0,51 à 0,65 euro le kilo selon calibrage
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport et manutention
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 4 ans
    - Spécificité : calibrage variable, 70/75 mm ou 75/80 mm

  • Le Pêcher :
    - Date de plantation : décembre et janvier (476 arbres par hectare)
    - Date de récolte : juillet, août et septembre
    - Prix moyen : de 1,25 à 1,90 euros le kilo selon catégorie
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport et manutention
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 4 ans
    - Spécificité : catégorie variable, A, B ou C

  • Le Poirier :
    - Date de plantation : décembre et janvier (1200 arbres par hectare)
    - Date de récolte : septembre et octobre
    - Prix moyen : de 0,55 à 0,95 euro le kilo selon calibrage
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport et manutention
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 4 ans
    - Spécificité : calibrage variable, 55/60 mm, 60/65 mm, 65/70 mm

  • Le Prunier :
    - Date de plantation : décembre et janvier (250 arbres par hectare)
    - Date de récolte : août et septembre
    - Prix moyen : de 0,90 à 1,10 euros le kilo selon calibrage
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport et manutention
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 6 ans
    - Spécificité : calibrage variable, 35/40 mm, 40/45 mm, 45/50 mm

  • Le Mirabellier :
    - Date de plantation : décembre et janvier (200 arbres par hectare)
    - Date de récolte : août et septembre
    - Prix moyen : de 1,20 à 1,50 euros le kilo selon calibrage
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport et manutention
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 8 ans
    - Spécificité : calibrage variable, 22/25 mm, 26/30 mm

  • Le Framboisier :
    - Date de plantation : octobre et novembre (5000 arbustes par hectare)
    - Date de récolte : juillet
    - Prix moyen : de 6,30 à 6,50 euros le kilo selon taille du fruit
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : optimal dès la première année
    - Spécificité : taille de fruit variable, stockage en chambre froide à 4°C pendant 3 jours maximum

  • Le Groseillier :
    - Date de plantation : octobre et novembre (2500 arbustes par hectare)
    - Date de récolte : juin, juillet et août
    - Prix moyen : de 3,80 à 4,00 euros le kilo selon taille du fruit
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 2 ans
    - Spécificité : taille de fruit variable, stockage en chambre froide à 4°C pendant 3 jours maximum

  • Le Myrtillier :
    - Date de plantation : octobre et novembre (2000 arbustes par hectare)
    - Date de récolte : juillet et août
    - Prix moyen : de 4,00 à 4,20 euros le kilo selon taille du fruit
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 3 ans
    - Spécificité : taille de fruit variable, stockage en chambre froide à 4°C pendant 3 jours maximum

  • Le Noyer :
    - Date de plantation : novembre et décembre (100 arbres par hectare)
    - Date de récolte : octobre
    - Prix moyen : de 3,80 à 4,00 euros le kilo selon taille du fruit
    - Récolte mécanique (vibreur hydraulique et ramasseuse arboricole) et besoin de matériel pour transport
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 5 ans
    - Spécificité : taille de fruit variable

  • L'Olivier :
    - Date de plantation : décembre, janvier et février (248 arbres par hectare)
    - Date de récolte : novembre
    - Prix moyen : de 4,00 à 4,20 euros le kilo selon taille du fruit
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 5 ans
    - Spécificité : taille de fruit variable

  • Le Cerisier :
    - Date de plantation : décembre et janvier (500 arbres par hectare)
    - Date de récolte : mai, juin et juillet
    - Prix moyen : de 1,90 à 2,10 euros le kilo selon taille du fruit
    - Récolte manuelle mais besoin de matériel pour transport
    - Rendement (en fonction de l'âge du verger) : faible à partir de 1 an, optimal à partir de 5 ans
    - Spécificité : taille de fruit variable, stockage en chambre froide à 4°C pendant 3 jours maximum



    - Les rendements (0)haut

    Les rendements sont exprimés en Tonne / Hectare. Ces chiffres représentent en moyenne les rendements que vous pouvez obtenir. Pour les cultures dites "BIO", les rendements seront inférieurs.


    Provinces / régions Pommier
    Poirier
    Pêcher
    Prunier
    Mirabellier
    Noyer
    Olivier
    Cerisier
    CANADA
    Terre-Neuve et Labrador - - - - - - - -
    Ile-du-Prince-Edouard - - - - - - - -
    Nouvelle-Ecosse 15 13 - 5 - - - -
    Nouveau-Brunswick 11 - - - - - - -
    Québec 13 - - 7 - - - -
    Ontario 25 11 - 6 - 3 - 10
    Manitoba - - - - - - - -
    Saskatchewan - - - - - - - -
    Alberta - - - - - - - -
    Colombie-Britannique 21.5 13 - 8 - 3 - 10
    ETATS-UNIS
    Alaska - - - - - - - -
    Côte Pacifique 45 37 26 15 - 3 4 10
    Nord-Ouest 27 - 21 13 - 3 - 10
    Sud-Ouest 32 8 10 - - 3 4 10
    Centre 20 - 15 - - - - -
    Nord-Est 26 24 17 9 - 3 - 10
    Sud 23 - 12 - - - 4 -

    Pour les petits fruits rouges, ceux-ci poussent dans toutes les régions/provinces. Vous pouvez donc en cultiver partout. Voici le rendement moyen par culture (en Tonne / Hectare) :

    Framboisier : 8,5
    Groseiller : 10
    Myrtillier : 10

    Détails des régions :

    Alaska : Alaska

    Côte Pacifique : Washington, Oregon, Californie

    Nord-Ouest : Idaho, Montana, Wyoming

    Sud-Ouest : Nevada, Utah, Arizona, Nouveau Mexique

    Centre : Dakota du Nord, Dakota du Sud, Minnesota, Iowa, Nebraska, Colorado, Kansas, Missouri

    Nord-Est : Wisconsin, Illinois, Michigan, Indiana, Ohio, Kentucky, Virginie-Occidentale, Pennsylvanie, Maryland, Delaware, New jersey, New York, Connecticut, Rhode Island, Massachusetts, Vermont, New Hamphsire, Maine

    Sud : Oklahoma, Texas, Arkansas, Louisiane, Mississippi, Tennessee, Géorgie, Virginie, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Floride, Alabama


    - Le matériel arboricole (0)haut

    La culture arboricole nécessite du matériel spécifique du fait de l'environnement des vergers. En effet, tous les tracteurs et autres matériels ne pourront être utilisés pour les différents travaux (trop imposant, trop large...). Il faut donc du matériel adapté.

    Liste du matériel arboricole :

    Matériels Utilisation Cultures arboricoles Autres
    Tracteur (80 CV maximum) ou tracteur arboricole Sert à tracter les matériels dans les vergers et/ou transport Pommier, poirier, pêcher, prunier, mirabellier, framboisier, groseiller, myrtillier, noyer, olivier, cerisier Motorisé
    Tracteur Sert à tracter les matériels lors du transport - Motorisé
    Cultivateur (3 mètres maximum) Déchaumer Pommier, poirier, pêcher, prunier, mirabellier, olivier Tracté par tracteur (80 CV maximum)
    Vibro-culteur (3 mètres maximum) Vibro-culteur Pommier, poirier, pêcher, prunier, mirabellier Tracté par tracteur (80 CV maximum)
    Broyeur (80 CV maximum) Broyer/nettoyer Noyer, cerisier Tracté par tracteur (80 CV maximum)
    Pulvérisateur porté (18 mètres maximum) ou pulvérisateur arboricole Traiter / Engrais Pommier, poirier, pêcher, prunier, mirabellier, framboisier, groseiller, myrtillier, noyer, olivier, cerisier Tracté par tracteur (80 CV maximum)
    Plateau Transport Pommier, poirier, pêcher, prunier, mirabellier, framboisier, groseiller, myrtillier, noyer, olivier, cerisier Tracté par tracteur
    Fourche Charger Pommier, poirier, pêcher, prunier, mirabellier, noyer, olivier, cerisier Tracté par tracteur
    Télescopique Charger Pommier, poirier, pêcher, prunier, mirabellier, noyer, olivier, cerisier Motorisé
    Vibreur hydraulique Faire tomber les fruits Noyer Tracté par tracteur
    Ramasseuse arboricole Ramasser les fruits Noyer Motorisée

    Il vous faut donc pour travailler dans les vergers un tracteur de faible puissance (80 CV maximum). Il vous faut aussi du matériel de faible largeur. Pour le transport des récoltes vers votre exploitation, un tracteur et un plateau sont aussi nécessaires.


    - Le batiment et accessoires arboricoles (0)haut

    Pour développer correctement votre activité arboricole vous avez besoin d'un batiment et d'accessoires. Ils sont spécifiques à ce type de culture, prévoyez donc un batiment à la taille de votre activité.

    Le type de bâtiment (b) et accessoires arboricoles (a) :

  • (b) L'entrepôt arboricole : il sert à stocker les récoltes arboricoles (donc Palox) et filet anti-grêle. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).
  • (a) Le Palox : il sert à la récolte et au stockage des récoltes arboricoles. Les Palox s'entassent dans l'entrepôt arboricole. Son unité de mesure est le kilogramme (kg).
  • (a) Le filet anti-grêle : il sert à protéger vos vergers de la grêle. Il faut un filet par hectare.
  • (b) La chambre froide : elle sert à stocker les petits fruits rouges et les cerises après la récolte. Son unité de mesure est le mètre carré (m2).



  • - Les travaux arboricoles (0)haut

    La culture arboricole est bien différente de la culture de céréales ou d'oléagineux par exemple. Elle requiert plus d'attention, la qualité de la récolte en dépendant.

    Vous devrez donc commencer par planter vos arbres (arbustes) et veillez à enlever régulièrement les arbres (arbustes) morts! Il vous faudra aussi effectuer plusieurs travaux sur vos arbres (arbustes) ainsi qu'apporter de temps à autre de l'engrais. Afin d'éviter des maladies sur vos arbres (arbustes) et sur vos fruits, les traitements peuvent être fréquents. Pour ce qui est de la récolte, elle se déroule sur un, deux, voir trois mois, selon la culture, et se fait manuellement. Vous devez ramasser tous les jours les fruits arrivés à maturité faute de quoi ils seront perdus.

    Vous l'aurez sans doute compris, la culture arboricole est gourmande en main d'oeuvre. Il vous faudra donc mettre beaucoup de moyen humain pour obtenir de bons résultats.


    - Acheter un champ / pré / verger / prairie boisée (0)haut

    L'achat des champs se fait depuis l'onglet "champs/prés". SimAgri met régulièrement des champs en vente pour satisfaire la demande. Vous pouvez aussi trouver des champs vendus par des joueurs. Les prix à l'hectare varient selon le pays :

    - Partie France : 3 000 euros
    - Partie Belgique : 7 000 euros
    - Partie Suisse : 4 250 euros
    - Partie Canada : 3 400 euros
    - Partie États-Unis : 3 400 euros
    - Partie Expert : 4 500 euros

    Pour les vergers, vous pouvez aussi les acheter depuis cet onglet. Le prix pour les vergers varie par rapport à la surface mais aussi selon le nombre d'arbre déjà planté.

    Pour les prairies boisées, le prix varie selon la surface que représente la partie boisée sur la parcelle. Plus la partie boisée est importante, plus le prix est élevé.

    A noter que SimAgri ne vend pas de parcelle certifiée BIO. Vous ne pouvez en acheter uniquement qu'aux autres joueurs.


    - La taxe sur la plus-value (0)haut

    Afin d'éviter le spéculation sur les parcelles, une taxe sur la plus-value est prélevée dès lors que vous vendez une parcelle. Cette taxe est calculée selon deux critères, la durée entre l'achat et la revente ainsi que la plus-value.

    Pour ce qui est du délai entre l'achat et la revente, plus il est cours, plus vous êtes taxé.

    Pour ce qui est de la plus-value, on entend pas là, la différence entre le prix de vente et le prix d'achat. Si vous revendez plus cher, il y a plus-value, donc taxe. Si vous revendez moins cher, moins-value, donc pas de taxe!!!

    On obtient ainsi un barême :

    - Parcelle achetée il y a moins d'un an : 90% de taxe sur la plus-value
    - Parcelle achetée il y a entre un et deux ans : 80% de taxe sur la plus-value
    - Parcelle achetée il y a entre deux et trois ans : 70% de taxe sur la plus-value
    - Parcelle achetée il y a entre trois et quatre ans : 60% de taxe sur la plus-value
    - Parcelle achetée il y a entre quatre et cinq ans : 55% de taxe sur la plus-value
    - Parcelle achetée il y a plus de cinq ans : 50% de taxe sur la plus-value

    Pour éviter de payer trop de taxe, mieux vaut revendre quelques années après l'achat ou éviter une plus-value trop importante.

    Pour le verger, seul le prix de la terre rentre en ligne de compte pour le calcul de la plus-value.


    - Acheter / Vendre des produits des récoltes (0)haut

    Vous pouvez vendre les produits de vos récoltes à la coopérative (excepté les balles de paille et foin) ou bien à vos " amis privilégiés ". Vous pouvez le faire à tout moment de l'année. Les prix varient selon la saison, il peut donc être judicieux de stocker certaines récoltes dans des silos pour les vendre plus tard.

    Vous pouvez aussi acheter les produits dont vous avez besoin.

    Dans tous les cas, vous aurez besoin d'un tracteur et d'une benne pour effectuer l'opération.

    Si vous souhaitez acheter ou vendre dans une autre région, vous pouvez le faire en consultant les annonces de ventes, ou en passant une annonce si vous êtes vendeur. Un transporteur se chargera de la livraison.


    - L'engrais (0)haut

    Les engrais sont vendus à la coopérative. Le rendement de votre culture varie selon que vous en mettiez ou non. Vous devez utiliser un épandeur à engrais pour les épandre.

    Les quantités à apporter varient selon les réserves présentent dans la terre, ainsi que selon les besoins de la culture. En optimisant vos rotations, vous améliorez les réserves de vos parcelles, et économisez ainsi sur les apports.


    - Les traitements (0)haut

    Ils sont vendus à la coopérative. Il vous permettent de protéger vos cultures contres les mauvaises herbes, les insectes… Le rendement de votre champ varie selon que vous en mettiez ou non. Leur prix de base est de 10 euros le litre. Il vous en faut 1,6 litre par hectare. Se conserve dans l'entrepôt ou dans le hangar. Dans le hangar le produit de traitement subit des pertes (dégradation).

    Si vous cultivez des pommes de terre, il vous faudra du désherbant spécial pour effectuer un défanage chimique 1 mois avant la récolte. Ce désherbant défanage chimique nécessite l'utilisation d'un pulvérisateur, la quantité étant de 2,5 litres par hectare.

    Pour les cultures arboricoles la quantité par hectare est de 3 litres, avec un prix au litre de 25 euros. Attention cependant, le nombre d'application peut aller jusqu'à 21 sur une année!


    - Les semences (0)haut

    Pour réaliser le semis dans votre parcelle (en conventionnel ou BIO), vous avez besoin, outre d'un tracteur et d'un semoir, de semence. Elle est vendue à la coopérative et son prix de base est de 0,35 euros le kilo. Il vous en faut 150 kilos par hectare, excepté pour :

    - l'herbe (35 kilos par hectare)
    - le colza / canola (4 kilos par hectare)
    - le lin (120 kilos par hectare)
    - les pommes de terre (900 kilos par hectare)
    - le soja (110 kilos par hectare)
    - la févérole (220 kilos par hectare)
    - le chanvre industriel (50 kilos par hectare)
    - le sorgho ensilé (12 kilos par hectare)

    Se conserve dans l'entrepôt ou dans le hangar. Dans le hangar les semences subissent des pertes (dégradation).

    Il existe plusieurs types de semences pour certaines cultures. Ces semences privilégient soit le rendement en grain soit la quantité de paille ou alors les deux, mais dans une moindre mesure.

    - Semence type G:

    Cette semence privilégie la quantité de Grain. Vous aurez donc un meilleur rendement. Disponible pour la culture du Blé, des Orges, des Avoines, des Pois et de la Féverole. Son prix est de 0,40 euro le kilo.

    - Semence type P:

    Cette semence privilégie la quantité de Paille. Vous aurez donc plus de paille dans votre parcelle. Disponible pour la culture du Blé, des Orges, des Avoines, des Pois et de la Féverole. Son prix est de 0,40 euro le kilo.

    - Semence type GP:

    La quantité de Grain et la quantité de Paille sont normaux. Aucun aspect n'est donc privilégié sur ce type de semence. Disponible pour la culture du Blé, des Orges, des Avoines, des Pois et de la Féverole. Son prix est de 0,35 euro le kilo.


    - La météo (0)haut

    Elle est omniprésente puisqu'elle a une incidence directe sur vos cultures. En effet, la pluviométrie ainsi que l'ensoleillement permettront à vos cultures de se développer ou au contraire de dépérir. La météo a donc une influence sur vos rendements.

    La gestion de la météo s'effectue avec les données réelles constatées ces dernières années. Dans SimAgri, elle s'applique à plusiseurs grandes zones. Par exemple, pour la France, nous l'avons découpé en 4 grandes zones, que sont :

    - Le Nord-Ouest
    - Le Nord-Est
    - Le Sud-Est
    - Le Sud-Ouest

    Les 5 niveaux météorologiques dans SimAgri :
    Très ensoleillé
    Ensoleillé
    Mitigé
    Pluie
    Forte pluie

    Les jauges ensoleillement et pluviométrie :

    Dès que vous semez ou plantez, vous verrez apparaitre sur la parcelle, deux jauges, une pour la pluviométrie (pluie) et une autre pour l'ensoleillement (soleil). Ces deux jauges vous indiquent si la culture a eut trop ou pas assez de soleil ou pluie.

    Si la jauge est rouge, la culture a trop ou pas assez d'eau ou de soleil.

    Si la jauge est verte, elle a recu assez d'eau et d'ensoleillement. Dans ce cas, la récolte permettra d'obtenir un meilleur rendement que si les jauges étaient dans le rouge.


    - Forte pluie (0)haut

    En cas de de forte pluie, vous ne pouvez aller travailler dans les parcelles. Il faudra attendre un temps moins pluvieux pour effectuer vos travaux. Pour le moment le programme de forte pluie se fait une fois par jour. Par la suite, il se fera plusieurs fois dans la journée de facon à laisser des opportunités à tout moment.


    - Vent (0)haut

    Il arrive qu'à certains moments de la journée le vent se lève. Dans ce cas là, une icone apparait à côté des prévisions météorologiques. Si le vent est levé, vous êtes dans l'impossibilité d'aller pulvériser vos parcelles. Vous ne pouvez donc pas passer de produit de traitement ainsi que le produit de défanage chimique.


    - Grêle (0)haut

    C'est un évènement climatique assez rare mais qui peut faire beaucoup de dégat. La grêle touche les cultures arboricoles en causant énormément de dégats. Si vos vergers sont touchés par la grêle, la récolte sera très faible. Le meilleur moyen d'éviter une telle catastrophe est la mise en place d'un filet anti-grêle sur vos vergers.


    - Le forage / l'irrigation (1)haut

    - Le forage :

    Dans chaque parcelle vous pouvez effectuer un forage pour savoir s'il existe une source. Cette source vous permet soit d'alimenter les bacs qui se remplissent automatiquement chaque jour, soit d'irriguer votre champ.

    Il existe 10 niveaux pour les sources, de 1 à 10, soit de 100 000 à 1 000 000 litres d'eau par jour que vous pouvez utiliser. Vous ne pouvez effectuer qu'un seul forage par parcelle, et le cout du forage est de 150 euros.

    - L'irrigation avec enrouleur :

    Etant donné que l'on peut connaitre les besoins en eau d'une culture, vous pourrez si celà est nécessaire, arroser votre parcelle pour permettre une meilleure maturation de la culture.

    Pour ce faire, vous devez obligatoirement disposer d'une source dans la parcelle (ou une retenue collinaire à proximité) pour irriguer. Vous devez ensuite placer un ou plusieurs enrouleurs dans votre parcelle. Chaque jour d'arrosage fait évoluer la jauge pluviométrie.

    La quantité d'eau pour l'arrosage de la parcelle dépend de la source. Plus la source est importante, plus vous aurez d'eau pour irriguer. Une petite parcelle avec une source importante permettra un meilleur arrosage qu'une grande parcelle avec la même source! Selon les modèles, il vous faudra un ou plusieurs enrouleurs pour arroser toute votre parcelle. Vous pouvez irriguer toute l'année, mais attention à ne pas inonder la parcelle.

    - L'irrigation par pivot :

    Vous pouvez aussi choisir d'irriguer par pivot. Pour celà vous devez construire un pivot central dans votre parcelle (à détruire lorsque vous vendez la parcelle) et y ajouter ensuite le nombre de rampes nécessaires en fonction de la surface de la parcelle. Une rampe nécessite 30 PA pour son installation ou désinstallation. Une fois l'installation opérationnelle, vous pourrez programmer celle-ci pour un arrosage de 24 heures maximum. Une heure d'arrosage permet de gagner 1mm. Une heure d'arrosage nécessite 10m3 d'eau par hectare. Si vous irriguez durant 24 heures il vous faudra donc 240m3 d'eau par hectare (la jauge pluviométrie augmente de 24mm). A noter que dans une même parcelle vous ne pouvez pas mettre un pivot/rampe et un enrouleur, c'est l'un ou l'autre.


    - Les saisons (0)haut

    Comme dans la réalité, vous retrouverez les 4 saison dans SimAgri :

    - Hiver : Décembre, Janvier, Février
    - Printemps : Mars, Avril, Mai
    - Eté : Juin, Juillet, Aout
    - Automne : Septembre, Octobre, Novembre

    Vous aurez donc par exemple plus de pluie en hiver et à l'automne, plus de soleil en été... De plus, l'herbe de vos prés ne pousse pas en hiver, elle recommence à pousser au printemps.


    - Les animaux (0)haut

    Comme les cultures, le choix des animaux est large. Vous pourrez ainsi élever différentes espèces d'animaux ou tout simplement vous spécialiser sur une espèce en particulier.

    Pour acheter vos animaux, vous devez vous rendre à la coopérative. Vous y trouverez toutes les espèces d'animaux.

    Les Jours 1, 2, 4 et 5, vous ne pouvez acheter que les animaux mit en vente par des joueurs de votre région ou par SimAgri. Pour les Jours 3, 6 et 7, vous pouvez acheter tous les animaux au niveau national.

    Pour l'achat de vos animaux, vous devez être en possession, d'une bétaillère, d'un utilitaire, ou d'un van. La bétaillère vous servira pour le transport des bovins, bisons, caprins, ovins, porcins et daims de la coopérative à votre ferme. Il vous faut aussi la bétaillère pour mettre vos animaux au pré. L'utilitaire vous sert au transport des volailles, pintades, lapins, oies et canards. Le van quand à lui, vous servira pour le transport des chevaux.


    - Les bovins (3)haut

    Les Races laitières et allaitantes au Canada :

    Races laitières Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Moyenne production lait (litre/traite)
    Prim'holstein 44 700 28
    Montbéliarde 50 700 25
    Normande 43 750 28
    Armoricaine 35 680 14
    Brune des Alpes 35 650 26
    Vosgienne 35 600 14
    Ayrshire 34 600 22
    Brown Swiss 35 650 26

    Races allaitantes
    (Permet l'allaitement et mise au pré l'hiver)
    Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Moyenne production lait (litre/traite)
    Charolaise 45 750 12
    Blond d'Aquitaine 44 850 12
    Limousine 38 670 12
    Blanc Bleu Belge 45 800 10
    Parthenaise 42 800 14
    Maine Anjou 49 850 12
    Salers 36 680 12
    Aubrac 36 650 10

    Les poids indiqués concernent les vaches. Les taureaux sont plus gros. Espérance de vie de 10-12 ans

    Les Races laitières et allaitantes aux Etats-Unis :

    Races laitières Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Moyenne production lait (litre/traite)
    Prim'holstein 44 700 28
    Montbéliarde 50 700 25
    Brune des Alpes 35 650 26
    Simmental 44 750 18
    Ayrshire 34 600 22
    Dairy Shorthorn 35 700 18
    Guernsey 32 500 19
    Milking Devon 32 500 16
    Brown Swiss 35 650 26

    Races allaitantes
    (Permet l'allaitement et mise au pré l'hiver)
    Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Moyenne production lait (litre/traite)
    Charolaise 45 750 12
    Blond d'Aquitaine 44 850 12
    Limousine 38 670 12
    Blanc Bleu Belge 45 800 10
    Texas Longhorn 32 600 10
    Hereford 38 675 12
    Aberdeen Angus 35 650 12
    Beef Shorthorn 40 700 10
    Belted Galloway 31 550 12
    Devon 35 550 12
    Salers 36 680 12
    Aubrac 36 650 10

    Les poids indiqués concernent les vaches. Les taureaux sont plus gros. Espérance de vie de 10-12 ans



    Les différents animaux :

  • Taureau : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un taureau devient reproducteur à partir de 3 ans.
  • Vache : c'est la femelle. Elle donne naissance à un veau, une fois par an. Elle produit aussi du lait. Tout cela se fait à partir de 3 ans. La première mise bas a lieu à 3 ans et la gestation dure 9 mois.
  • Taurillon : c'est un futur taureau. Il a entre 1 an et 3 ans. A partir de 3 ans il devient taureau.
  • Génisse : c'est une future vache. Elle n'a pas encore eut de veau. Elle a entre 1 an et 3 ans. A 27 mois elle sera inséminée pour la première fois.
  • Veau : c'est le petit de la vache. Il a entre 0 et 12 mois.


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie ainsi que leur production de lait. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.

    - Races laitières et allaitantes :

    Les bovins peuvent brouter de l'herbe d'Avril à Octobre. Vous pouvez donc les mettre au pré pendant cette période.

    Quantité herbe par jour au pré :
    - Taureau : 88 m2
    - Vache : 80 m2
    - Taurillon : 80 m2
    - Génisse : 72 m2
    - Veau : 56 m2

    De Novembre à fin Mars ils sont rentrés sous le hangar, à l'abri. Pendant cette période ils mangent divers aliments (foin, maïs, paille, betterave, orge, blé, colza, minéraux et vitamines).

    Quantité ration sous hangar (en kg et par jour):
    - Taureaux et vaches plus de 3 ans :
    ou Foin + maïs ensilé : 72 + 84 (ration complète : 169)
    ou Paille + maïs ensilé : 28 + 96 (ration complète : 137)
    ou Paille + betterave : 28 + 120 (ration complète : 161)
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 56 + 48 + 28
    ou Maïs ensilé + bouchons luzerne : 60 + 10 (ration complète : 83)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé : 72 + 42 + 42 (ration complète : 169)
    ou Paille + maïs ensilé + sorgho ensilé : 28 + 48 + 48 (ration complète : 137)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 56 + 24 +24 + 28
    ou Maïs ensilé + sorgho ensilé + bouchons luzerne : 30 + 30 + 10 (ration complète : 83)

    Orge ou blé ou triticale : 7,2
    Tourteau colza / canola ou soja : 4,8
    Minéraux et vitamines : 1
    Eau : 200 litres

    - Taurillons et génisses 24 mois à 36 mois :
    ou Foin + maïs ensilé : 60 + 72 (ration complète : 144)
    ou Paille + maïs ensilé : 24 + 80 (ration complète : 117)
    ou Paille + betterave : 24 + 100 (ration complète : 137)
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 48 + 48 + 24
    ou Maïs ensilé + bouchons luzerne : 54 + 9 (ration complète : 71)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé : 60 + 36 + 36 (ration complète : 144)
    ou Paille + maïs ensilé + sorgho ensilé : 24 + 40 +40 (ration complète : 117)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 48 + 24 + 24 + 24
    ou Maïs ensilé + sorgho ensilé + bouchons luzerne : 27 + 27 + 9 (ration complète : 71)

    Orge ou blé ou triticale : 6
    Tourteau colza / canola ou soja: 4
    Minéraux et vitamines : 0,8
    Eau : 100 litres

    - Taurillons et génisses 18 mois à 24 mois :
    ou Foin + maïs ensilé : 48 + 48 (ration complète : 112)
    ou Paille + maïs ensilé : 20 + 60 (ration complète : 91)
    ou Paille + betterave : 20 + 84 (ration complète : 107)
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 32 + 32 + 16
    ou Maïs ensilé + bouchons luzerne : 48 + 8 (ration complète : 55)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé : 48 + 24 +24 (ration complète : 112)
    ou Paille + maïs ensilé + sorgho ensilé : 20 + 30 + 30 (ration complète : 91)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 32 + 16 +16 + 16
    ou Maïs ensilé + sorgho ensilé + bouchons luzerne : 24 +24 + 8 (ration complète : 55)

    Orge ou blé ou triticale : 4
    Tourteau colza / canola ou soja: 4
    Minéraux et vitamines : 0,6
    Eau : 80 litres

    - Taurillons et génisses 12 mois à 18 mois :
    ou Foin + maïs ensilé : 36 + 36 (ration complète : 85)
    ou Paille + maïs ensilé : 16 + 44 (ration complète : 69)
    ou Paille + betterave : 16 + 60 (ration complète : 81)
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 24 + 24 + 12
    ou Maïs ensilé + bouchons luzerne : 42 + 7 (ration complète : 42)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé : 36 + 18 + 18 (ration complète : 85)
    ou Paille + maïs ensilé + sorgho ensilé : 16 + 22 + 22 (ration complète : 69)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 24 + 12 + 12 + 12
    ou Maïs ensilé + sorgho ensilé + bouchons luzerne : 21 + 21 + 7 (ration complète : 42)

    Orge ou blé ou triticale : 2
    Tourteau colza / canola ou soja: 4
    Minéraux et vitamines : 0,4
    Eau : 60 litres

    - Veaux 6 mois à 12 mois :
    ou Foin + maïs ensilé : 24 + 24 (ration complète : 57)
    ou Paille + maïs ensilé : 8 + 28 (ration complète : 47)
    ou Paille + betterave : 8 + 36 (ration complète : 55)
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 16 + 16 + 8
    ou Maïs ensilé + bouchons luzerne : 36 + 6 (ration complète : 28)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé : 24 + 12 + 12 (ration complète : 57)
    ou Paille + maïs ensilé + sorgho ensilé : 8 + 14 + 14 (ration complète : 47)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 16 + 8 + 8 + 8
    ou Maïs ensilé + sorgho ensilé + bouchons luzerne : 18 + 18 + 6 (ration complète : 28)

    Orge ou blé ou triticale : 1,2
    Tourteau colza / canola ou soja: 2
    Minéraux et vitamines : 0,4
    Eau : 40 litres

    - Veaux 3 mois à 6 mois (allaitement possible si races allaitantes) :
    ou Foin + maïs ensilé : 12 + 12 (ration complète : 29)
    ou Paille + maïs ensilé : 4 + 12 (ration complète : 23)
    ou Paille + betterave : 4 + 16 (ration complète : 27)
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 8 + 8 + 4
    ou Maïs ensilé + bouchons luzerne : 30 + 5 (ration complète : 14)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé : 12 + 6 + 6 (ration complète : 29)
    ou Paille + maïs ensilé + sorgho ensilé : 4 + 6 + 6 (ration complète : 23)
    ou Foin + maïs ensilé + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 8 + 4 + 4 + 4
    ou Maïs ensilé + sorgho ensilé + bouchons luzerne : 15 + 15 + 5 (ration complète : 14)

    Orge ou blé ou triticale : 0,6
    Tourteau colza / canola ou soja: 1,2
    Minéraux et vitamines : 0,4
    Eau : 28 litres

    - Veaux 0 mois à 3 mois (allaitement possible si races allaitantes) :
    ou Foin + maïs ensilé : 0
    ou Paille + maïs ensilé : 0
    ou Paille + betterave : 0

    Orge ou blé ou triticale : 0
    Tourteau colza / canola : 0
    Minéraux et vitamines : 0
    Concentré jeune bovin : 8
    Eau : 12 litres


    - Races allaitantes exclusivement :

    Les bovins peuvent brouter de l'herbe d'Avril à Octobre. Vous pouvez donc les mettre au pré pendant cette période.

    Quantité herbe par jour au pré :
    - Taureau : 88 m2
    - Vache : 80 m2
    - Taurillon : 80 m2
    - Génisse : 72 m2
    - Veau : 56 m2

    Par contre, de Novembre à fin Mars vous pouvez aussi les laisser au pré si vous le souhaitez. Si vous optez pour ce choix, vous devrez cependant apporter une ration hivernale à vos animaux, afin que l'alimentation soit complète et équilibrée. Bien sur vous pouvez aussi choisir de les rentrer sous un hangar.

    Quantité ration hivernale au pré (en kg et par jour):
    - Taureaux et vaches plus de 3 ans :
    Foin : 44
    Orge ou blé ou triticale : 6,6
    Tourteau colza / canola ou soja : 2,2
    Minéraux et vitamines : 1
    Eau : 200 litres

    Ration complète : 53.8

    - Taurillons et génisses 24 mois à 36 mois :
    Foin : 36
    Orge ou blé ou triticale : 5,4
    Tourteau colza / canola ou soja : 1,8
    Minéraux et vitamines : 0,8
    Eau : 100 litres

    Ration complète : 44

    - Taurillons et génisses 18 mois à 24 mois :
    Foin : 28
    Orge ou blé ou triticale : 4,2
    Tourteau colza / canola ou soja : 1,4
    Minéraux et vitamines : 0,7
    Eau : 80 litres

    Ration complète : 34

    - Taurillons et génisses 12 mois à 18 mois :
    Foin : 20
    Orge ou blé ou triticale : 3
    Tourteau colza / canola ou soja : 1
    Minéraux et vitamines : 0,5
    Eau : 60 litres

    Ration complète : 25

    - Veaux 6 mois à 12 mois :
    Foin : 16
    Orge ou blé ou triticale : 2,4
    Tourteau colza / canola ou soja : 0,8
    Minéraux et vitamines : 0,4
    Eau : 40 litres

    Ration complète : 20

    - Veaux 3 mois à 6 mois (allaitement possible) :
    Foin : 12
    Orge ou blé ou triticale : 1,2
    Tourteau colza / canola ou soja : 0,6
    Minéraux et vitamines : 0,3
    Eau : 28 litres

    Ration complète : 15

    - Veaux 0 mois à 3 mois (allaitement possible) :
    Foin : 0
    Orge ou blé ou triticale : 0
    Tourteau colza / canola ou soja : 0
    Minéraux et vitamines : 0
    Eau : 12 litres

    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'insémination et la reproduction :

    Les génisses peuvent être inséminées dès l'âge de 27 mois. Sans insémination vos génisses ou vaches ne peuvent mettre bas, vous n'aurez donc pas de veau. A partir de là, deux solutions sont possibles :
  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'un taureau issue d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par un taureau de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 3 ans et ne peux pas faire plus de 4 inséminations par jour.
  • Une fois inséminée, la gestation va durer 9 mois. Vous aurez ensuite un veau. La nouvelle insémination interviendra au minimum 3 mois après la dernière mise bas.


    La production de lait :

    Seules les vaches produisent du lait. Leur production est variable selon les jours. Pour traire vos vaches vous devez avoir une salle de traite et une cuve à lait. Les PA nécessaires pour la traite des vaches dépendent du nombre d'animaux ainsi que de la taille de la salle de traite. La traite peut être effectuée jusqu'à 4 fois par jour. La production moyenne de lait par jour se situe entre 10 et 28 litres, selon les races. Le lait est stocké et conservé dans une cuve à lait, vous pouvez ensuite le vendre directement en cliquant sur le lien "vendre le lait" dans l'onglet "animaux".


    La litière :

    Vos bovins ont besoins d'une litière lorsqu'ils sont sous le hangar. Cette litière est constituée de paille. Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :
    - Taureau : 90
    - Vache : 72
    - Taurillon : 48
    - Génisse : 48
    - Veau : 30

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface. Quand vous rentrez vos animaux sous le hangar, vérifier bien qu'il y a assez de place pour tous.

    Surface nécessaire par animal (en m2) :
    - Taureau : 15
    - Vache : 12
    - Taurillon : 8
    - Génisse : 8
    - Veau : 5



    - Les bisons (0)haut

    Les Races :

    Races de bisons Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg)
    Bison d'Amérique 25 550
    Bison d'Europe 25 550

    Les poids indiqués concernent les bisonnes. Les bisons sont plus gros. Espérance de vie de 20-22 ans


    Les différents animaux :

  • Bison : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un bison devient reproducteur à partir de 3 ans.
  • Bisonne : c'est la femelle. Elle donne naissance à un bisonneau, une fois par an. La première mise bas a lieu à 3 ans et la gestation dure 9 mois.
  • Jeune bison : c'est un futur bison. Il a entre 1 et 3 ans. A partir de 3 ans il devient bison.
  • Jeune bisonne: c'est une future bisonne. Elle n'a pas encore eut de bisonneau. Elle a entre 1 et 3 ans. A 27 mois elle pourra être inséminée pour la première fois.
  • Bisonneau : c'est le petit de la bisonne. Il a entre 0 et 12 mois. Ne peut être vendu avant l'âge de 6 mois!

    ATTENTION :
    Contrairement aux autres espèces, un bison ou bisonne devient adulte à 3 ans (maturité sexuelle), mais n'arrète pas pour autant sa croissance. En effet, même adulte, l'animal va continuer à grossir, et ce, juqu'à l'âge de 6 ans, âge ou il sera définitivement adulte (maturité physique). Il faudra donc tenir compte de ce paramètre, notamment sur le plan génétique, puisque les indices finaux sont atteints à 6 ans alors que la reproduction peut intervenir bien avant!!!


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :

    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité de la ration la croissance des animaux varie. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.

    Les bisons sont exclusivement élevés en extérieur. Il n'y a donc pas besoin de bâtiment pour les abriter. Ils restent dans une prairie boisée toute l'année, leur alimentation étant composée exclusivement d'herbe en période estivale, et d'une ration à base de céréales et de foin en période hivernale.

    - Période estivale :

    Elle s'étend sur 6 mois, de début Avril à fin Septembre. Les bisons se nourrissent donc uniquement d'herbe durant cette période.

    - Période hivernale :

    Elle s'étend sur 6 mois aussi, de début Octobre à fin Mars. Durant ces 6 mois, les bisons restent dans la prairie boisée, mais l'éleveur apporte un complément alimentaire à base de céréales et foin, c'est ce qu'on appelle la ration bison.

    Cette ration bison vient en complément de l'herbe que va continuer à brouter le bison durant la période hivernale. La ration bison doit être préparée à la ferme et ensuite emmenée par l'éleveur dans la prairie boisée.

    La ration bison est donc préparée par l'éleveur et requiert plusieurs aliments différents, à savoir, foin, blé ou triticale, orge, avoine, soja et minéraux et vitamines.

    Quantité ration bison en période hivernale (en kg et par jour):
    - Bisons et bisonnes 3 ans et plus :
    Foin : 40
    Blé ou triticale : 6
    Orge : 6
    Avoine : 6
    Tourteau colza / Canola ou Soja : 6
    Minéraux et vitamines : 1
    Eau : 100 litres

    - Jeunes bisons et bisonnes 24 mois à 36 mois :
    Foin : 32
    Blé ou triticale : 4,8
    Orge : 4,8
    Avoine : 4,8
    Tourteau colza / Canola ou Soja : 4,8
    Minéraux et vitamines : 0,8
    Eau : 60 litres

    - Jeunes bisons et bisonnes 18 mois à 24 mois :
    Foin : 24
    Blé ou triticale : 3,6
    Orge : 3,6
    Avoine : 3,6
    Tourteau colza / Canola ou Soja : 3,6
    Minéraux et vitamines : 0,6
    Eau : 48 litres

    - Jeunes bisons et bisonnes 12 mois à 18 mois :
    Foin : 20
    Blé ou triticale : 3
    Orge : 3
    Avoine : 3
    Tourteau colza / Canola ou Soja : 3
    Minéraux et vitamines : 0,5
    Eau : 40 litres

    - Bisonneaux 6 mois à 12 mois :
    Foin : 16
    Blé ou triticale : 2,4
    Orge : 2,4
    Avoine : 2,4
    Tourteau colza / Canola ou Soja : 2,4
    Minéraux et vitamines : 0,4
    Eau : 32 litres

    - Bisonneaux 3 mois à 6 mois :
    Foin : 8
    Blé ou triticale : 1,2
    Orge : 1,2
    Avoine : 1,2
    Tourteau colza / Canola ou Soja : 1,2
    Minéraux et vitamines : 0,2
    Eau : 20 litres

    - Bisonneaux 0 mois à 3 mois :
    Lait de la mère exclusivement
    Eau : 8 litres
    Ces différents aliments devront donc être mélangés afin d'obtenir la ration bison. Une fois cette ration préparée, elle peut être stockée dans un silo. L'éleveur n'a plus qu'ensuite à emmener cette ration (avec une benne) dans la prairie boisée où se trouve les bisons, et ce, uniquement en période hivernale. Veillez aussi à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'accouplement et la reproduction :

    Les jeunes bisonnes peuvent s'accoupler pour la première fois dès 27 mois. Si elles ne s'accouplent pas, vos jeunes bisonnes ou bisonnes ne peuvent mettre bas, vous n'aurez donc pas de bisonneau. L'accouplement se fait donc de manière naturelle, entre un mâle et une femelle, il est impossible de faire celà par insémination artificielle!!!

    L'accouplement se fait donc entre un bison de votre élevage et une jeune bisonne ou bisonne. Le bison doit cependant avoir plus de 3 ans et ne peux pas faire plus d'une monte par jour.

    ATTENTION :
    Contrairement à certaines autres espèces, les jeunes bisonnes ou bisonnes ne peuvent s'accoupler que durant une période précise. Ces accouplements sont donc effectués durant les mois de Juillet, Août, Septembre et Octobre uniquement. Après 9 mois de gestation la bisonne mettra au monde un bisonneau. Un nouvel accouplement pourra intervenir au minimum 3 mois après la dernière mise bas.


    La prairie boisée :

    Pour son bien être, l'animal a besoin d'une surface minimum. Etant donné que le bison est exclusivement élevé en extérieur, la surface minimum se traduit par la surface de prairie boisée nécessaire à son élevage. Chaque animal doit donc bénéficier d'un hectare de prairie boisée, et ce, quelque soit son âge. Si les animaux n'ont pas assez d'espace, il y a risque de maladie, voir de mortalité. Il vaut donc mieux éviter la surpopulation dans vos prairies boisées. De plus, cette prairie boisée devra faire l'objet d'aménagements spéciaux. En effet, l'élevage du bison nécessite quelques équipements, comme une clôture de 2 mètres de haut (pose à la main ou avec machine), et la présence d'un Corral dans chaque prairie boisée (indispensable pour le regroupement des animaux, chargement, soin...). L'investissement de base est donc important, mais c'est une obligation pour ce type d'élevage.


    - Les caprins (0)haut

    Les Races aux Etats-Unis :

    Races Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Moyenne production lait (litre/jour) Production de laine
    (en kg/tonte)
    Alpine 2.2 60 2.7 0
    Toggenburg 2 55 2.7 2
    Nubians 2.2 60 2.7 0
    LaMancha 2.4 70 2.7 0
    Oberhasli 2.3 65 2.7 0
    Saanen 2.4 70 2.7 0
    Spanish 2.4 70 2.7 0

    Les poids indiqués concernent les chèvres. Les boucs sont plus gros. Espérance de vie de 7-8 ans.

    Les Races au Canada :

    Races Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Moyenne production lait (litre/jour) Production de laine
    (en kg/tonte)
    Alpine 2.2 60 2.7 0
    Angora 2 30 2.4 2
    Corse 2.1 40 2.4 0
    Poitevine 2.2 65 2.7 0
    Rove 2.3 65 2.7 0
    Saanen 2.4 70 2.7 0
    Spanish 2.4 70 2.7 0

    Les poids indiqués concernent les chèvres. Les boucs sont plus gros. Espérance de vie de 7-8 ans.



    Les différents animaux :

  • Bouc : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un bouc devient reproducteur à partir de 1 an.
  • Chèvre : c'est la femelle. Elle donne naissance à 2 chevreaux / chevrettes, une fois par an. Elle produit aussi du lait. Tout cela se fait à partir de 1 an. La première insémination a lieu à 12 mois et la gestation dure 5 mois.
  • Jeune bouc : c'est un futur bouc. Il a entre 6 et 12 mois. A partir de 1 an il devient bouc.
  • Jeune chèvre : c'est une future chèvre. Elle n'a pas encore eut de chevreau / chevrette. Elle a entre 6 et 12 mois. A 12 mois elle sera inséminée.
  • Chevreau / Chevrette : c'est le petit de la chèvre. Il a entre 0 et 6 mois


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie ainsi que leur production de lait. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.

    Les caprins peuvent brouter de l'herbe d'Avril à Octobre. Vous pouvez donc les mettrent au pré pendant cette période.

    Quantité herbe par jour au pré :
    - Bouc : 68 m2
    - Chèvre : 60 m2
    - Jeune bouc : 52 m2
    - Jeune chèvre : 52 m2
    - Chevreau / Chevrette : 40 m2

    De Novembre à fin Mars ils sont rentrés dans la chèvrerie, à l'abri. Pendant cette période ils mangent divers aliments (foin, maïs, betterave, orge, blé, minéraux et vitamines).

    Quantité ration dans chèvrerie (en kg et par jour):
    - Boucs et chèvres plus de 12 mois :
    ou Maïs ensilé + foin : 16 + 1,2 (ration complète : 21)
    ou Betterave + foin : 14 + 2 (ration complète : 19)
    ou Foin : 16 (ration complète : 19)
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 1,2 + 10 + 6
    ou Sorgho ensilé + foin : 16 + 1,2 (ration complète : 21)
    ou Foin + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 1,2 + 10 + 6

    Orge : 1,6
    Blé ou triticale : 1,6
    Minéraux et vitamines : 0,08
    Eau : 20 litres

    - Jeunes boucs et jeunes chèvres 6 mois à 12 mois :
    ou Maïs ensilé + foin : 12 + 1,2 (ration complète : 16)
    ou Betterave + foin : 10 + 2 (ration complète : 14)
    ou Foin : 12 (ration complète : 14)
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 1,2 + 8 + 4
    ou Sorgho ensilé + foin : 12 + 1,2 (ration complète : 16)
    ou Foin + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 1,2 + 8 + 4

    Orge : 1,4
    Blé ou triticale : 1,4
    Minéraux et vitamines : 0,04
    eau : 12 litres

    - Chevreaux et chevrettes 3 mois à 6 mois :
    ou Maïs ensilé + foin : 8 + 0,8 (ration complète : 11)
    ou Betterave + foin : 6 + 1,2 (ration complète : 10)
    ou Foin : 6 (ration complète : 10)
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 0,8 + 6 + 2
    ou Sorgho ensilé + foin : 8 + 0,8 (ration complète : 11)
    ou Foin + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 0,8 + 6 + 2

    Orge : 1,2
    Blé ou triticale : 1,2
    Minéraux et vitamines : 0,04
    Eau : 8 litres

    - Chevreaux et chevrettes 0 mois à 3 mois :
    ou Maïs ensilé + foin : 0
    ou Betterave + foin : 0
    ou Foin : 2,8 (ration complète : 3)

    Orge : 1
    Blé ou triticale : 1
    Minéraux et vitamines : 0,04
    Eau : 4 litres

    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'insémination et la reproduction :

    Les chevres doivent avoir 12 mois pour être inséminées pour la première fois. Sans insémination vos chèvres ne peuvent mettre bas, vous n'aurez donc pas de chevreau / chevrette. A partir de là, deux solutions sont possibles :
  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'un bouc issue d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par un bouc de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 1 an et ne peux pas faire plus de 2 inséminations par jour.
  • Une fois inséminée, la gestation va durer 5 mois. Vous aurez ensuite 2 chevreaux / chevrettes. La nouvelle insémination interviendra au minimum 6 mois après la dernière mise bas.


    La production de lait :

    Seules les chèvres produisent du lait. Leur production est variable selon les jours. Pour traire vos chèvres vous devez avoir une salle de traite et une cuve à lait. Les PA nécessaires pour la traite des chèvres dépendent du nombre d'animaux ainsi que de la taille de la salle de traite. La traite peut être effectuée jusqu'à 4 fois par jour. La production moyenne de lait par jour se situe entre 2,4 et 2,7 litres, selon les races. Le lait est stocké et conservé dans une cuve à lait, vous pouvez ensuite le vendre directement en cliquant sur le lien "vendre le lait" dans l'onglet "animaux".


    La production de laine :

    La race Angora vous permet de produire de la laine Mohair. Cette laine est récupérée sur les chèvres et boucs adultes, c'est à dire à partir de 1 an, et à n'importe quel moment de l'année. La tonte a lieu deux fois dans l'année. Une icone apparait dès que la toison de l'animal est à 100% . Vous pouvez ensuite vendre la laine Mohair en cliquant sur le lien "vendre la laine" depuis l'onglet "animaux". Le prix du kilo est en moyenne de 16 euros.


    La litière :

    Vos caprins ont besoins d'une litière lorsqu'ils sont dans la chèvrerie. Cette litière est constituée de paille. Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :
    - Bouc : 20
    - Chèvre : 15
    - Jeune bouc : 10
    - Jeune chèvre : 10
    - Chevreau / chevrette : 5

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface. Quand vous rentrez vos animaux dans la chèvrerie, vérifier bien qu'il y a assez de place pour tous.

    Surface nécessaire par animal (en m2) :
    - Bouc : 7
    - Chèvre : 5
    - Jeune bouc : 4
    - Jeune chèvre : 4
    - Chevreau / chevrette : 2



    - Les porcins (0)haut

    Les Races au Canada :

    Races Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg)
    Large White 1.5 240
    Landrace Francais 1.5 230
    Pietrain 1.5 220
    Penshire 1.5 220
    Duroc 1.5 240
    Hereford 1.5 240

    Les poids indiqués concernent les truies. Les verrats sont plus gros. Espérance de vie de 3-4 ans

    Les Races aux Etats-Unis :

    Races Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg)
    Yorkshire 1.5 240
    Landrace Francais 1.5 230
    Spotted 1.5 220
    Hampshire 1.5 220
    Duroc 1.5 240
    Chester White 1.5 220
    Hereford 1.5 240

    Les poids indiqués concernent les truies. Les verrats sont plus gros. Espérance de vie de 3-4 ans



    Les différents animaux :

  • Verrat : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un verrat devient reproducteur à partir de 1 an
  • Truie : c'est la femelle. Elle donne naissance entre 6 et 9 porcelets, 2 à 3 fois par an. La première insémination a lieu à 12 mois et la gestation dure 4 mois.
  • Jeune verrat : c'est un futur verrat. Il a entre 3 et 12 mois. A 1 an, il devient verrat.
  • Jeune truie : c'est une future truie. Elle n'a pas encore eut de porcelet. Elle a entre 3 et 12 mois. A 12 mois elle sera inséminée.
  • Porcelet : c'est le petit de la truie. Il a entre 0 et 3 mois.


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.

    Les porcins sont élevés dans une porcherie, sur litière ou sur caillebotis. Leur nourriture est à base d'avoine, maïs, orge, blé, colza / canola, minéraux et vitamines.

    - L'élevage sur litière :
    L'élevage sur litière nécessite de mettre de la paille pour les animaux. La paille se transforme ensuite en fumier que vous pourrez stocker dans une fosse à fumier ou directement dans une parcelle. Vous pourrez ensuite l'épandre dans vos parcelles à raison de 25 tonnes par hectare en utilisant un épandeur à fumier. Ce mode d'élevage vous permet aussi d'alterner entre élevage en porcherie et en plein-air, vous pourrez ainsi obtenir un ou plusieurs Labels par la suite.

    - L'élevage sur caillebotis :
    Ce mode d'élevage ne nécessite pas de paille pour la litière. Au lieu d'obtenir du fumier, vous obtiendrez du lisier. Pour le stockage de celui-ci vous aurez besoin d'une fosse à lisier, il vous faudra aussi une tonne à lisier pour l'épandage dans les parcelles, à raison de 15 m3 (15 000 litres) par hectare. Avec l'élevage sur caillebotis vous ne pourrez pas mettre vos animaux en plein-air ni obtenir de Labels.

    - L'élevage en plein-air :
    Ce mode d'élevage est la continuité de l'élevage sur litière. En effet, à partir du mois d'Avril et jusqu'à la fin Octobre, vous avez la possibilité de les mettre en plein-air, c'est à dire que vos porcins seront dehors. Pour ce faire, vous devrez équiper votre élevage d'abris, abris qui permettent d'accueillir 5 porcins. Les abris sont vendus avec une parcelle de terre, vos animaux pourront donc se rouler sur le sol, gratter le sol... La croissance est meilleure quand les animaux sont en plein-air. Pour l'eau, pas besoin de tonne, elle est directement prélevée sur la cuve. Ce mode d'élevage permet aussi à vos animaux d'obtenir le label "plein-air", si les conditions sont remplies.

    Quantité ration en porcherie (en kg et par jour):
    - Verrats et truies plus de 12 mois :
    Orge + blé ou triticale ou seigle + avoine : 8 + 2 + 2 (ration complète : 14)
    Tourteau colza / Canola : 0,8
    Minéraux et vitamines : 0,8
    Eau : 68 litres

    - Jeunes verrats et jeunes truies 6 mois à 12 mois :
    Orge + blé ou triticale ou seigle + avoine : 6 + 1,6 + 1,6 (ration complète : 10)
    Tourteau colza / Canola : 1,4
    Minéraux et vitamines : 1,4
    Eau : 48 litres

    - Jeunes verrats et jeunes truies 3 mois à 6 mois :
    Orge + blé ou triticale ou seigle + maïs grain : 0,8 + 2 + 3,2 (ration complète : 8)
    Tourteau colza / Canola : 1,6
    Minéraux et vitamines : 0,4
    Eau : 24 litres

    - Porcelets post-sevrage 1 mois à 3 mois :
    Blé ou triticale ou seigle + avoine + maïs grain : 1 + 0,6 + 1,2 (ration complète : 4)
    Tourteau colza / Canola : 1
    Minéraux et vitamines : 0,2
    Eau : 12 litres

    - Porcelets pré-sevrage 0 mois à 1 mois :
    Concentré jeune porcin : 0,4
    Eau : 2 litres
    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'insémination et la reproduction :

    Les truies doivent avoir 12 mois pour être inséminées pour la première fois. Sans insémination vos truies ne peuvent mettre bas, vous n'aurez donc pas de porcelets. A partir de là, deux solutions sont possibles :
  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'un verrat issue d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par un verrat de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 1 an et ne peux pas faire plus de 3 inséminations par jour.
  • Une fois inséminée, la gestation va durer 4 mois. Vous aurez ensuite des porcelets. La nouvelle insémination interviendra au minimum 1 mois après la dernière mise bas.


    La litière :

    Vos porcins ont besoins d'une litière lorsqu'ils sont dans la porcherie et lorsqu'ils sont élevés sur litière. Cette litière est constituée de paille. Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :
    - Verrat : 15
    - Truie : 10
    - Jeune verrat : 5
    - Jeune truie : 5
    - Porcelet : 5
    Le lisier :

    Si vous avez opté pour l'élevage sur caillebotis, vous n'aurez pas besoin de mettre de paille. Vous n'aurez donc pas de fumier, mais vous aurez du lisier que vous devrez stocker et ensuite épandre.

    Production de lisier par jour et par animal :
    - Verrat : 50 litres soit 0,05 m3
    - Truie : 50 litres soit 0,05 m3
    - Jeune verrat : 30 litres soit 0,03 m3
    - Jeune truie : 30 litres soit 0,03 m3
    - Porcelet : 5 litres soit 0,005 m3

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface. Quand vous rentrez vos animaux dans la porcherie, vérifier bien qu'il y a assez de place pour tous.

    Surface nécessaire par animal (en m2) :
    - Verrat : 5
    - Truie : 4
    - Jeune verrat : 2
    - Jeune truie : 2
    - Porcelet : 0,5



    - Les lapins (0)haut

    Les Races :
    Races Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Production de laine
    (en kg/tonte)
    Argenté de Champagne 0.05 4.5 0
    Fauve de Bourgogne 0.05 4.5 0
    Néo Zélandais Blanc 0.05 4.5 0
    Bleu de Vienne 0.05 4.5 0
    Chamois de Thuringe 0.05 3.7 0
    Lievre Belge 0.05 3.8 0
    Angora 0.05 4.1 0.3
    Alaska 0.05 3.8 0
    Rex Castor 0.05 4.1 0
    Rex Blanc 0.05 4.1 0
    Rex Dalmatien 0.05 4.1 0
    Rex Bleu 0.05 4.1 0
    Les poids indiqués concernent les lapines. Les lapins sont plus gros. Espérance de vie de 5-6 ans


    Les différents animaux :

  • Lapin : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un lapin devient reproducteur à partir de 3 mois.
  • Lapine : c'est la femelle. Elle donne naissance à 6 ou 7 lapereaux, 6 fois par an. La première insémination a lieu à 3 mois et la gestation dure 1 mois.
  • Jeune lapin : c'est un futur lapin. Il a entre 1 et 3 mois. Il devient reproducteur à partir de 3 mois.
  • Jeune lapine : c'est une future lapine. Elle n'a pas encore eut de lapereau. Elle a entre 1 et 3 mois.
  • Lapereau : c'est le petit de la lapine. Il a entre 0 et 1 mois.


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.

    Les lapins sont élevés dans un bâtiment. Ce bâtiment est composé de clapiers. Ils ne sortent jamais.
    Leur nourriture est à base d'avoine, foin, orge, blé, pois, tournesol, betterave.

    Quantité ration en clapier (en kg et par jour):
    - Lapins et lapines de plus de 3 mois :
    Foin : 0,8
    Blé (ou triticale) + orge + pois (ou féverole) + avoine : 0,16 pour chaque aliment soit 0,64 (ration complète : 1.8)
    Betterave : 0,18
    Tourteau tournesol : 0,18
    Eau : 1,2 litres

    - Jeunes lapins et lapines de 1 à 3 mois :
    Foin : 0,54
    Blé (ou triticale) + orge + pois (ou féverole) + avoine : 0,104 pour chaque aliment soit 0,416 (ration complète : 1.2)
    Betterave: 0,12
    Tourteau tournesol : 0,12
    Eau : 1,2 litres

    - Lapereaux de 0 à 1 mois : :
    Concentré jeune lapin : 0,04
    Eau : 0,4 litre
    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'insémination et la reproduction :

    Les lapines doivent avoir 3 mois pour être inséminées pour la première fois. Sans insémination vos lapines ne peuvent mettre bas, vous n'aurez donc pas de lapereaux. A partir de là, deux solutions sont possibles :
  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'un lapin issue d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par un lapin de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 3 mois et ne peux pas faire plus de 5 inséminations par jour.
  • Une fois inséminée, la gestation va durer 1 mois. Vous aurez ensuite des lapereaux. La nouvelle insémination interviendra au minimum 1 mois après la dernière mise bas.


    La production de laine :

    La race Angora vous permet de produire de la laine Angora. Cette laine est récupérée sur les lapines et lapins adultes, c'est à dire à partir de 3 mois, et à n'importe quel moment de l'année. L'épilation (récupération de la laine) a lieu trois fois dans l'année. Une icone apparait dès que la toison de l'animal est à 100% . Vous pouvez ensuite vendre la laine Angora en cliquant sur le lien "vendre la laine" depuis l'onglet "animaux". Le prix du kilo est en moyenne de 20 euros.


    La litière :

    Vos lapins ont besoins d'une litière lorsqu'ils sont dans les clapiers. Cette litière est constituée de paille. Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :
    - Lapin : 2
    - Lapine : 2
    - Jeune lapin : 1
    - Jeune lapine : 1
    - Lapereau : 0,5

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface. Vérifier bien qu'il y a assez de place pour tous dans le bâtiment où se trouve les clapiers.

    Surface nécessaire par animal (en m2) :
    - Lapin : 1
    - Lapine : 1
    - Jeune lapin : 0,5
    - Jeune lapine : 0,5
    - Lapereau : 0,2



    - Les volailles (2)haut

    Les Races :
    Races de poules Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Intensif / Semi-liberté Moyenne production oeuf (oeuf/jour)
    Charollaise 0.05 2.5 / 2.9 3 à 5
    Gauloise 0.05 2.5 / 2.9 3 à 5
    Coucou des Flandres 0.05 2.5 / 2.9 3 à 5
    Meusienne 0.05 3.9 / 4.5 1
    Bourbourg 0.05 2.75 / 3.2 2
    Leghorn Blanche 0.05 2 / 2.3 3 ou 4
    Les poids indiqués concernent les poules. Les coqs sont plus gros. Espérance de vie de 7-8 ans.



    Les différents animaux :

  • Coq : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un coq devient reproducteur à partir de 6 mois.
  • Poule : c'est la femelle. Elle donne naissance à des poussins, jusqu'à 6 fois par an. Elle produit aussi des oeufs. Tout cela se fait à partir de 6 mois. La première insémination a lieu à 6 mois et la gestation dure 1 mois.
  • Jeune coq : c'est un futur coq. Il a entre 1 et 6 mois. A partir de 6 mois il devient coq.
  • Jeune poule : c'est une future poule. Elle n'a pas encore eut de poussin / oeuf. Elle a entre 1 et 6 mois. A 6 mois elle sera inséminée et commencera à pondre.
  • Poussin : c'est le petit de la poule. Il a entre 0 et 1 mois.


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.



    Les poules sont élevées en élevage intensif ou en semi-liberté.

    - Elevage intensif : elles se nourrissent de blé (ou triticale), avoine, maïs et de minéraux / vitamines. Elles restent toute l'année dans le poulailler.

    - Elevage en semi-liberté : elles se nourrissent des mêmes aliments et picorent en plus l'herbe et la terre. Leur croissance est plus importante. Elles restent dans le poulailler et ont la possibilité d'aller dehors toute l'année, dans un terrain annexe (parc à volailles) au poulailler. Compter 10 m2 de terrain par poule. Ce mode d'élevage permet aussi à vos animaux d'obtenir le label "plein-air", si les conditions sont remplies.
    Quantité ration dans poulailler (en kg et par jour):
    - Coqs et poules plus de 6 mois :
    Blé ou triticale : 0,055 (ration complète : 0.1)
    Maïs grain : 0,02
    Avoine : 0,02
    Minéraux et vitamines : 0,005
    Eau : 1 litre

    - Jeunes coqs et jeunes poules 1 mois à 6 mois :
    Blé ou triticale : 0,04 (ration complète : 0.075)
    Maïs grain : 0,015
    Avoine : 0,015
    Minéraux et vitamines : : 0,003
    Eau : 0,6 litre

    - Poussins de 0 mois à 1 mois :
    Blé ou triticale : 0,03 (ration complète : 0.055)
    Maïs grain : 0,01
    Avoine : 0,01
    Minéraux et vitamines : 0,002
    Eau : 0,2 litre

    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'insémination et la reproduction :

    Les poules doivent avoir 6 mois pour être inséminées pour la première fois. Sans insémination vos poules ne peuvent pas avoir de poussin. A partir de là, deux solutions sont possibles :
  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'un coq issue d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par un coq de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 6 mois et ne peut pas faire plus de 5 inséminations par jour.
  • Une fois inséminée, la gestation va durer 1 mois. Vous aurez ensuite de 6 à 10 poussins. La nouvelle insémination interviendra au minimum 5 jours après l'éclosion des oeufs.


    La production d'oeuf :

    Seules les poules produisent des oeufs. Leur production est variable selon les jours. Les poules pondent de 3 à 5 œufs par jour et ce une fois par jour, pendant toute l'année et à partir de 6 mois. Après la naissance des poussins, elles re-pondent à nouveau des œufs. Pour la production d'oeufs, vous devez disposez d'une salle de conditionnement et d'une pièce de stockage. La salle de conditionnement vous permet de ramasser et conditionner vos oeufs. La pièce de stockage vous permet de les stocker dans de bonnes conditions. Pour vendre vos oeufs, il suffit de cliquer sur le lien "vendre mes oeufs" depuis l'onglet "animaux".


    Le calibrage des oeufs :

    Le calibrage représente la grosseur de l'oeuf. Il existe 4 calibrages différents :

    - Calibre S : moins de 53 grammes
    - Calibre M : de 53 à 63 grammes
    - Calibre L : de 63 à 73 grammes
    - Calibre XL : plus de 73 grammes

    Plus l'oeuf est gros, plus le prix est élevé, c'est donc un élément important à surveiller chez vos poules. La grosseur des oeufs variant avec l'âge de vos poules, vous devrez y porter une attention toute particulière selon le calibrage des oeufs souhaité. Pour vous aider, voici les tranches d'âges ainsi que le calibre des oeufs pouvant être obtenus :

    XL : 6 mois à 1 an

    L ou XL : 1 an à 2 ans

    L : 2 ans à 3 ans

    M ou L : 3 ans à 4 ans

    M : 4 ans à 5 ans

    S ou M : 5 ans à 6 ans

    S : 6 ans à 7/8 ans


    La litière :

    Vos poules ont besoins d'une litière lorsqu'elles sont dans le poulailler. Cette litière est constituée de paille. Elles doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certaines risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :

    - Coq : 0,5
    - Poule : 0,5
    - Jeune coq : 0,3
    - Jeune poule : 0,3
    - Poussin : 0,1

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface dans le poulailler. Vérifiez bien qu'il y a assez de place pour tous.

    Surface nécessaire par animal dans poulailler (en m2) :
    - Coq : 0,1
    - Poule : 0,1
    - Jeune coq : 0,07
    - Jeune poule : 0,07
    - Poussin : 0,01
    Surface nécessaire par animal dans parc à volailles (en m2) :
    - 10 m2 par animal



    - Les pintades (0)haut

    Les Races :
    Races de pintades Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Intensif / Semi-liberté Moyenne production oeuf (oeuf/ponte)
    Pintade grise 0.05 2.5 / 2.9 8 à 15
    Les poids indiqués concernent aussi bien les pintades femelles que mâles. Espérance de vie de 7-8 ans.


    Les différents animaux :

  • Pintade mâle : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Une pintade mâle devient reproducteur à partir de 9 mois.
  • Pintade femelle : c'est la femelle. Elle donne naissance à des pintadeaux, jusqu'à 6 fois par an. Tout cela se fait à partir de 9 mois. La première insémination a lieu à 9 mois et la gestation se fait sur 6 cycles de 1 mois.
  • Jeune pintade mâle : c'est une future pintade mâle. Il a entre 1 et 9 mois. A partir de 9 mois il devient pintade mâle.
  • Jeune pintade femelle: c'est une future pintade femelle. Elle n'a pas encore eut de pintadeaux. Elle a entre 1 et 9 mois. A 9 mois elle sera inséminée et commencera son cycle de ponte.
  • Pintadeau : c'est le petit de la pintade. Il a entre 0 et 1 mois.


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.



    Les pintades sont élevées en élevage intensif ou en semi-liberté.

    - Elevage intensif : elles se nourrissent de blé (ou triticale), avoine, maïs et de minéraux / vitamines. Elles restent toute l'année dans le poulailler.

    - Elevage en semi-liberté : elles se nourrissent des mêmes aliments et picorent en plus l'herbe et la terre. Leur croissance est plus importante. Elles restent dans le poulailler et ont la possibilité d'aller dehors toute l'année, dans un terrain annexe (parc à volailles) au poulailler. Compter 10 m2 de terrain par pintade. Ce mode d'élevage permet aussi à vos animaux d'obtenir le label "plein-air", si les conditions sont remplies.
    Quantité ration dans poulailler (en kg et par jour):
    - Pintades de plus de 9 mois :
    Blé ou triticale : 0,055 (ration complète : 0.1)
    Maïs grain : 0,02
    Avoine : 0,02
    Minéraux et vitamines : 0,005
    Eau : 1 litre

    - Jeunes pintades de 1 mois à 9 mois :
    Blé ou triticale : 0,05 (ration complète : 0.091)
    Maïs grain : 0,015
    Avoine : 0,015
    Minéraux et vitamines : 0,003
    Eau : 0,6 litre

    - Pintadeaux de 0 mois à 1 mois :
    Blé ou triticale : 0,03 (ration complète : 0.055)
    Maïs grain : 0,01
    Avoine : 0,01
    Minéraux et vitamines : 0,002
    Eau : 0,2 litre

    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'insémination et la reproduction :

    Les pintades femelles doivent avoir 9 mois pour être inséminées pour la première fois. Sans insémination vos pintades femelles ne peuvent pas avoir de pintadeau. A partir de là, deux solutions sont possibles :
  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'une pintade mâle issue d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par une pintade mâle de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 9 mois et ne peut pas faire plus de 5 inséminations par jour.
  • ATTENTION :
    Contrairement aux autres espèces, les pintades femelles ne peuvent être inséminées qu'à une date précise. Les inséminations sont ainsi effectuées au mois de Mars uniquement, les pontes et couvaisons s'étalant ensuite sur les 6 mois suivants. Une fois inséminée, la gestation va s'effectuer sur 6 cycles de 1 mois. Celà signifie que la pintade femelle va pondre et ensuite couver ses oeufs jusqu'à l'éclosion de ceux-ci. Le cycle se répète 6 fois soit 6 mois de pontes/couvaisons. Les inséminations et les pontes/couvaisons sont donc saisonnières, ce qui rend cet élevage plus complexe.


    La production d'oeuf :

    Pour la pintade il n'y a pas de production d'oeuf comme pour les volailles ! En effet, la pintade ne pond des oeufs que pour la reproduction. Durant les 6 cycles de ponte d'une saison, elle peut pondre jusqu'à 90 oeufs (variable selon les indices "oeuf" et "éclosion). Il est donc impossible de vendre ses oeufs de pintade.

    La litière :

    Vos pintades ont besoin d'une litière lorsqu'elles sont dans le poulailler. Cette litière est constituée de paille. Elles doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certaines risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :

    - Pintade mâle et femelle : 0,5
    - Jeune pintade mâle et femelle : 0,3
    - Pintadeau : 0,1

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface dans le poulailler. Vérifiez bien qu'il y a assez de place pour tous.

    Surface nécessaire par animal dans poulailler(en m2) :
    - Pintade mâle et femelle : 0,1
    - Jeune pintade mâle et femelle : 0,07
    - Pintadeau : 0,01
    Surface nécessaire par animal dans parc à volailles(en m2) :
    - 10 m2 par animal



    - Les ovins (0)haut

    Les Races aux Etats-Unis :

    Races laitières Moyenne poids naissance
    (en kg)
    Moyenne poids adulte
    (en kg)
    Caractéristiques principales Production de laine
    (en kg/tonte)
    Moyenne production lait
    (litre/jour)
    Nombre de petits
    Lacaune Lait 4 75 viande et lait 0 3 1 ou 2
    Manech Noire 4 50 laine et lait 2 1.5 1 ou 2
    Manech Rousse 4 45 laine et lait 2 1 1 ou 2

    Races allaitantes
    (Permet l'allaitement et mise au pré l'hiver)
    Moyenne poids naissance
    (en kg)
    Moyenne poids adulte
    (en kg)
    Caractéristiques principales Production de laine
    (en kg/tonte)
    Nombre de petits
    Ille de France 4.5 80 viande et laine 4 2
    Charollais 3.5 90 viande 0 2
    Texel 5 90 viande et laine 3 2
    Suffolk 3 80 viande 0 2
    Rouge de l'Ouest 4 75 viande et laine 3 2
    Montadale 3 80 viande et laine 4 2
    Columbia 4 85 viande et laine 4 2
    Blanche du massif Central 3.5 65 viande et laine 1 2
    Merinos d'Arles 3.5 55 viande et laine 5.5 1 ou 2
    Causses du Lot 4.5 60 viande et laine 2 1 ou 2
    Charmoise 5 70 viande 0 1 ou 2

    Les poids indiqués concernent les brebis. Les béliers sont plus gros. Espérance de vie de 7-8 ans.

    Les Races au Canada :

    Races laitières Moyenne poids naissance
    (en kg)
    Moyenne poids adulte
    (en kg)
    Caractéristiques principales Production de laine
    (en kg/tonte)
    Moyenne production lait
    (litre/jour)
    Nombre de petits
    Lacaune Lait 4 75 viande et lait 0 3 1 ou 2
    Manech Noire 4 50 laine et lait 2 1.5 1 ou 2
    Manech Rousse 4 45 laine et lait 2 1 1 ou 2

    Races allaitantes
    (Permet l'allaitement et mise au pré l'hiver)
    Moyenne poids naissance
    (en kg)
    Moyenne poids adulte
    (en kg)
    Caractéristiques principales Production de laine
    (en kg/tonte)
    Nombre de petits
    Ille de France 4.5 80 viande et laine 4 2
    Charollais 3.5 90 viande 0 2
    Texel 5 90 viande et laine 3 2
    Suffolk 3 80 viande 0 2
    Rouge de l'Ouest 4 75 viande et laine 3 2
    Blanche du massif Central 3.5 65 viande et laine 1 2
    Mérinos d''Arles 3.5 55 viande et laine 5.5 1 ou 2
    Causses du Lot 4.5 60 viande et laine 2 1 ou 2
    Charmoise 5 70 viande 0 1 ou 2

    Les poids indiqués concernent les brebis. Les béliers sont plus gros. Espérance de vie de 7-8 ans.



    Les différents animaux :

  • Bélier : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un bélier devient reproducteur à partir de 1 an. Certains produisent aussi de la laine.
  • Brebis : c'est la femelle. Elle donne naissance à 1 ou 2 agneaux, une fois par an. Elle peut aussi produire du lait et de laine. Tout cela se fait à partir de 1 an. La première insémination a lieu à 1 an et la gestation dure 5 mois.
  • Jeune bélier : c'est un futur bélier. Il a entre 6 et 12 mois. A partir de 1 an il devient bélier.
  • Jeune brebis : c'est une future brebis. Elle n'a pas encore eut d'agneau. Elle a entre 6 et 12 mois. A 12 mois elle sera inséminée.
  • Agneau : c'est le petit de la brebis. Il a entre 0 et 6 mois


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie ainsi que leur production de lait. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.

    - Races laitières et allaitantes :

    Les ovins peuvent brouter de l'herbe d'Avril à Octobre. Vous pouvez donc les mettrent au pré pendant cette période.

    Quantité herbe par jour au pré :
    - Bélier : 68 m2
    - Brebis : 60 m2
    - Jeune bélier : 52 m2
    - Jeune brebis: 52 m2
    - Agneau : 40 m2

    De Novembre à fin Mars ils sont rentrés dans la bergerie, à l'abri. Pendant cette période ils mangent divers aliments (foin, paille, maïs, betterave, orge, blé, colza, minéraux et vitamines).

    Quantité ration dans bergerie (en kg et par jour):
    - Béliers et brebis plus de 12 mois :
    ou Foin + maïs ensilé : 8 + 16
    ou Foin + betterave : 8 + 4
    ou Paille + betterave : 8 + 4
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 10 + 8 + 6
    ou Foin + bouchons luzerne : 8 + 2
    ou Foin + sorgho ensilé : 8 + 16
    ou Foin + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 10 + 8 + 6

    Orge ou blé ou triticale : 1,6
    Tourteau colza / canola : 1,2
    Minéraux et vitamines : 0,14
    Eau : 20 litres

    - Jeunes béliers et jeunes brebis 6 mois à 12 mois :
    ou Foin + maïs ensilé : 6 + 12
    ou Foin + betterave : 6 + 4
    ou Paille + betterave: 6 + 4
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 8 + 6 + 4
    ou Foin + bouchons luzerne : 6 + 1,5
    ou Foin + sorgho ensilé : 6 + 12
    ou Foin + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 8 + 6 + 4

    Orge ou blé ou triticale : 1,4
    Tourteau colza / canola : 0,8
    Minéraux et vitamines : 0,08
    Eau : 12 litres

    - Agneaux 3 mois à 6 mois :
    ou Foin + maïs ensilé: 4 + 8
    ou Foin + betterave : 4 + 4
    ou Paille + betterave : 4 + 4
    ou Foin + maïs ensilé + ensilage d'herbe : 6 + 4 + 2
    ou Foin + bouchons luzerne : 4 + 1
    ou Foin + sorgho ensilé : 4 + 8
    ou Foin + sorgho ensilé + ensilage d'herbe : 6 + 4 + 2

    Orge ou blé ou triticale: 1,2
    Tourteau colza / canola : 0,6
    Minéraux et vitamines : 0,04
    Eau : 8 litres

    - Agneaux 0 mois à 3 mois (allaitement possible si races allaitantes) :
    Orge ou blé ou triticale : 1
    Tourteau colza / canola : 0,4
    Minéraux et vitamines : 0,04
    Eau : 4 litres


    - Races allaitantes exclusivement :

    Les ovins peuvent brouter de l'herbe d'Avril à Octobre. Vous pouvez donc les mettrent au pré pendant cette période.

    Quantité herbe par jour au pré :
    - Bélier : 68 m2
    - Brebis : 60 m2
    - Jeune bélier : 52 m2
    - Jeune brebis: 52 m2
    - Agneau : 40 m2

    Par contre, de Novembre à fin Mars vous pouvez aussi les laisser au pré si vous le souhaitez. Si vous optez pour ce choix, vous devrez cependant apporter une ration hivernale à vos animaux, afin que l'alimentation soit complète et équilibrée. Bien sur vous pouvez aussi choisir de les rentrer dans la bergerie.

    Quantité ration hivernale au pré (en kg et par jour) :
    - Béliers et brebis plus de 12 mois :
    Foin : 4
    Orge ou blé ou triticale : 1,6
    Tourteau colza / Canola : 0,6
    Minéraux et vitamines : 0,1
    Eau : 20 litres

    - Jeunes béliers et jeunes brebis 6 mois à 12 mois :
    Foin : 3,2
    Orge ou blé ou triticale : 1,28
    Tourteau colza / Canola : 0,48
    Minéraux et vitamines : 0,08
    Eau : 12 litres

    - Agneaux 3 mois à 6 mois :
    Foin : 2,4
    Orge ou blé ou triticale : 0,96
    Tourteau colza / Canola : 0,36
    Minéraux et vitamines : 0,06
    Eau : 8 litres

    - Agneaux 0 mois à 3 mois (allaitement possible) :
    Foin : 2
    Orge ou blé ou triticale : 0,8
    Tourteau colza / Canola : 0,3
    Minéraux et vitamines : 0,05
    Eau : 4 litres

    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'insémination et la reproduction :

    Les brebis doivent avoir 12 mois pour être inséminées pour la première fois. Sans insémination vos brebis ne peuvent mettre bas, vous n'aurez donc pas d'agneau. A partir de là, deux solutions sont possibles :
  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'un bélier issu d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par un bélier de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 1 an et ne peut pas faire plus de 2 inséminations par jour.
  • Une fois inséminée, la gestation va durer 5 mois. Vous aurez ensuite 1 ou 2 agneaux. La nouvelle insémination interviendra au minimum 7 mois après la dernière mise bas.


    La production de lait :

    Seules certaines races produisent du lait. Leur production est variable selon les jours. Pour traire vos brebis vous devez avoir une salle de traite et une cuve à lait. Les PA nécessaires pour la traite des brebis dépendent du nombre d'animaux ainsi que de la taille de la salle de traite. La traite peut être effectuée jusqu'à 4 fois par jour. La production moyenne de lait par jour se situe entre 1,5 et 3 litres, selon les races. Le lait est stocké et conservé dans une cuve à lait, vous pouvez ensuite le vendre directement en cliquant sur le lien "vendre le lait" dans l'onglet "animaux".


    La production de laine :

    Certaines races vous permettent de produire de la laine. Cette laine est récupérée sur les moutons adultes, c'est à dire à partir de 1 an, et à n'importe quel moment de l'année. Une icone apparait dès que la toison de l'animal est à 100% . Vous pouvez ensuite vendre la laine en cliquant sur le lien "vendre la laine" depuis l'onglet "animaux". Le prix du kilo est en moyenne de 0,45 euro.


    La litière :

    Vos ovins ont besoins d'une litière lorsqu'ils sont dans la bergerie. Cette litière est constituée de paille. Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :
    - Bélier : 20
    - Brebis : 15
    - Jeune bélier : 10
    - Jeune brebis : 10
    - Agneau : 5

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface. Quand vous rentrez vos animaux dans la bergerie, vérifier bien qu'il y a assez de place pour tous.

    Surface nécessaire par animal (en m2) :
    - Bélier : 7
    - Brebis : 5
    - Jeune bélier : 4
    - Jeune brebis : 4
    - Agneau : 2



    - Les daims (0)haut

    Les Races :
    Races de cervidés Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg)
    Daims 3 53
    Les poids indiqués concernent les daines. Les daims sont plus gros. Espérance de vie de 18-20 ans


    Les différents animaux :

  • Daim : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un daim devient reproducteur à partir de 3 ans.
  • Daine : c'est la femelle. Elle donne naissance à un faon, une fois par an. La première mise bas a lieu à 2 ans et la gestation dure 8 mois.
  • Jeune daim : c'est un futur daim. Il a entre 1 et 3 ans. A partir de 3 ans il devient daim.
  • Jeune daine: c'est une future daine. Elle n'a pas encore eut de faon. Elle a entre 1 et 3 ans. A 16 mois elle pourra être inséminée pour la première fois.
  • Faon : c'est le petit de la daine. Il a entre 0 et 12 mois. Ne peut être vendu avant l'âge de 6 mois!


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité de la ration la croissance des animaux varie. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.

    Les daims sont exclusivement élevés en extérieur. Il n'y a donc pas besoin de bâtiment pour les abriter. Ils restent dans une prairie boisée toute l'année, leur alimentation étant composée exclusivement d'herbe en période estivale, et d'une ration à base de céréales et de foin en période hivernale.

    - Période estivale :

    Elle s'étend sur 6 mois, de début Avril à fin Septembre. Les daims se nourrissent donc uniquement d'herbe durant cette période.

    - Période hivernale :

    Elle s'étend sur 6 mois aussi, de début Octobre à fin Mars. Durant ces 6 mois, les daims restent dans la prairie boisée, mais l'éleveur apporte un complément alimentaire à base de céréales et foin, c'est ce qu'on appelle la ration daim.

    Cette ration daim vient en complément de l'herbe que va continuer à brouter le daim durant la période hivernale. La ration daim doit être préparée à la ferme et ensuite emmenée par l'éleveur dans la prairie boisée.

    La ration daim est donc préparée par l'éleveur et requiert plusieurs aliments différents, à savoir, foin, blé ou triticale, orge, avoine, tourteau colza/soja et minéraux et vitamines.

    Quantité ration daim en période hivernale (en kg et par jour):
    - Daims et daines 3 ans et plus :
    Foin : 10
    Blé ou triticale : 1
    Orge : 1
    Avoine : 1
    Tourteau colza/soja : 1
    Minéraux et vitamines : 0,25
    Eau : 20 litres

    - Jeunes daims et daines 24 mois à 36 mois :
    Foin : 9
    Blé ou triticale : 0,9
    Orge : 0,9
    Avoine : 0,9
    Tourteau colza/soja : 0,9
    Minéraux et vitamines : 0,23
    Eau : 18 litres

    - Jeunes daims et daines 18 mois à 24 mois :
    Foin : 8
    Blé ou triticale : 0,8
    Orge : 0,8
    Avoine : 0,8
    Tourteau colza/soja : 0,8
    Minéraux et vitamines : 0,2
    Eau : 16 litres

    - Jeunes daims et daines 12 mois à 18 mois :
    Foin : 7
    Blé ou triticale : 0,7
    Orge : 0,7
    Avoine : 0,7
    Tourteau colza/soja : 0,7
    Minéraux et vitamines : 0,18
    Eau : 14 litres

    - Faons 6 mois à 12 mois :
    Foin : 6
    Blé ou triticale : 0,6
    Orge : 0,6
    Avoine : 0,6
    Tourteau colza/soja : 0,6
    Minéraux et vitamines : 0,15
    Eau : 12 litres

    - Faons 3 mois à 6 mois :
    Foin : 5
    Blé ou triticale : 0,5
    Orge : 0,5
    Avoine : 0,5
    Tourteau colza/soja : 0,5
    Minéraux et vitamines : 0,13
    Eau : 10 litres

    - Faons 0 mois à 3 mois :
    Lait de la mère exclusivement
    Eau : 8 litres
    Ces différents aliments devront donc être mélangés afin d'obtenir la ration daim. Une fois cette ration préparée, elle peut être stockée dans un silo. L'éleveur n'a plus qu'ensuite à emmener cette ration (avec une benne) dans la prairie boisée où se trouve les daims, et ce, uniquement en période hivernale. Veillez aussi à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'accouplement et la reproduction :

    Les jeunes daines peuvent s'accoupler pour la première fois dès 16 mois. Si elles ne s'accouplent pas, vos jeunes daines ou daines ne peuvent mettre bas, vous n'aurez donc pas de faon. L'accouplement se fait donc de manière naturelle, entre un mâle et une femelle, il est impossible de faire celà par insémination artificielle!!!

    L'accouplement se fait donc entre un daim de votre élevage et une jeune daine ou daine. Le daim doit cependant avoir plus de 3 ans et ne peux pas faire plus de trois montes par jour.

    Après 8 mois de gestation la daine mettra au monde un faon. Un nouvel accouplement pourra intervenir au minimum 4 mois après la dernière mise bas.


    La prairie boisée :

    Pour son bien être, l'animal a besoin d'une surface minimum. Etant donné que le daim est exclusivement élevé en extérieur, la surface minimum se traduit par la surface de prairie boisée nécessaire à son élevage. Chaque animal doit donc bénéficier d'une certaine surface de prairie boisée, et ce, selon son âge :

    Surface nécessaire par animal (en hectare) :

    - Daim : 1
    - Daine : 1
    - Jeune daim : 0,5
    - Jeune daine : 0,5
    - Faon : 0,25

    Si les animaux n'ont pas assez d'espace, il y a risque de maladie, voir de mortalité. Il vaut donc mieux éviter la surpopulation dans vos prairies boisées.

    De plus, cette prairie boisée devra faire l'objet d'aménagements spéciaux. En effet, l'élevage du daim nécessite quelques équipements, comme une clôture de 2 mètres de haut (pose à la main ou avec machine), ou bien la présence d'un Corral dans chaque prairie boisée (indispensable pour le regroupement des animaux, chargement, soin...). L'investissement de base est donc important, mais c'est une obligation pour ce type d'élevage.


    - Les oies (1)haut

    Les différents animaux :

  • Jars : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un jars devient reproducteur à partir de 6 mois.
  • Oie : c’est la femelle. Elle donne naissance à des oisons de Mars à Juin. Cela peut se faire à partir de 6 mois. La première insémination peut avoir lieu à 6 mois (si saison) et la ponte/couvaison dure 9 jours.
  • Jeune jars : c'est un futur jars. Il a entre 3 et 6 mois. A partir de 6 mois il devient jars.
  • Jeune oie : c’est une future oie. Elle n’a pas encore eut d’oison. Elle a entre 3 et 6 mois. A 6 mois elle pourra être inséminée (si saison) et commencera à pondre et couver.
  • Oison : c'est le petit de l'oie. Il a entre 0 et 3 mois.


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.


    Les oies sont exclusivement élevées en élevage en semi-liberté, il vous faudra donc toujours un poulailler ainsi qu'un parc à volaille. Cependant, ce mode d'élevage ne donne pas droit au Label plein-air!!!


    Quantité ration dans poulailler et plein air (en kg et par jour):

    - Jars et oies plus de 6 mois :
    Blé ou triticale : 0,220 (ration complète : 0.382)
    Maïs grain : 0,08
    Avoine : 0,08
    Minéraux et vitamines : 0,002
    Eau : 4 litres

    - Jeunes jars et jeunes oies 3 mois à 6 mois :
    Blé ou triticale : 0,160 (ration complète : 0.287)
    Maïs grain : 0,06
    Avoine : 0,06
    Minéraux et vitamines : 0,012
    Eau : 2,4 litres

    - Oisons de 0 mois à 3 mois :
    Blé ou triticale : 0,12 (ration complète : 0.210)
    Maïs grain : 0,04
    Avoine : 0,04
    Minéraux et vitamines : 0,008
    Eau : 0,8 litre

    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'insémination et la reproduction :

    Les oies doivent avoir 6 mois pour être inséminées pour la première fois. Sans insémination vos oies ne peuvent pas avoir d’oisons. A partir de là, deux solutions sont possibles :
  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'un jars issue d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par un jars de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 6 mois et ne peut pas faire plus de 4 inséminations par jour.
  • Quelque soit le mode d'insémination, l'opération s'effectue uniquement durant les mois de Janvier et Février, la ponte et couvaison ne commençant que début Mars de la même saison. A partir de début Mars commence donc la ponte et couvaison qui vont durer 9 jours SimAgri. Vous aurez ensuite de 4 à 10 oisons. Après la naissance des oisons, elles pondent à nouveau des œufs jusqu’à la fin Juin. L'oie effectue en tout 3 cycles de ponte de Mars à fin Juin.

    Attention, l'oie dispose d'un indice "fertilité"! Cela signifie que vous pourrez être amené à inséminer plusieurs fois une oie, l'insémination ne prenant pas du premier coup. Plus l'indice est élevé, plus l'oie aura de chance d'être inséminée à la première tentative. A l'inverse, si l'indice est faible, les probabilités sont plus faibles. Une fois inséminée, il faudra attendre le lendemain pour au besoin refaire l'opération, et ainsi de suite jusqu'à ce que l'insémination ait bien prise chez l'oie. Au bout de 5 tentatives l'oie est automatiquement inséminée.

    Une fois inséminée, l’oie pourra pondre et couver les œufs de Mars à Juin.


    La production d'oisons :

    Seules les oies produisent des œufs si elles sont inséminées (si pas inséminées, pas d’œuf). La production d’œufs s’étale de Mars à fin Juin. Les œufs sont toujours fécondés lorsqu’elles pondent.


    La production de duvet :

    Chez les jars et les oies vous pouvez prélever le duvet (petite plume). Cette opération a lieu tous les 14 jours SimAgri, et ne dure qu’une journée. Vous pouvez donc récolter ce duvet au 14ème jour uniquement de chaque cycle de mue, à hauteur de 30 à 60 grammes par animal. Pour la récolte, il faut 0,025 PA par animal. Le duvet est stocké dans la pièce de stockage laine et est revendu au prix de 10 euros le kilo.


    La litière :

    Vos oies ont besoins d'une litière lorsqu'elles sont dans le poulailler. Cette litière est constituée de paille. Elles doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certaines risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :

    - Jars : 1
    - Oie : 1
    - Jeune jars : 0,6
    - Jeune oie : 0,6
    - Oison : 0,2

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface dans le poulailler. Vérifiez bien qu'il y a assez de place pour tous.

    Surface nécessaire par animal dans poulailler (en m2) :
    - Jars : 0,5
    - Oie : 0,5
    - Jeune jars : 0,3
    - Jeune oie : 0,3
    - Oison : 0,15
    Surface nécessaire par animal dans parc à volailles (en m2) :
    - Jars : 10
    - Oie : 10
    - Jeune jars : 10
    - Jeune oie : 10
    - Oison : 10



    - Les canards (0)haut

    Les différents animaux :

  • Canard : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un canard devient reproducteur à partir de 6 mois.
  • Cane : c’est la femelle. Elle donne naissance à des canetons en Mai ou Juin. Cela peut se faire à partir de 6 mois. La première insémination peut avoir lieu à 6 mois (si saison, en Avril) et la ponte/couvaison dure 7 jours ou 9 jours, selon la race de cane.
  • Jeune canard : c'est un futur canard. Il a entre 3 et 6 mois. A partir de 6 mois il devient canard.
  • Jeune cane : c’est une future cane. Elle n’a pas encore eut de caneton et ne peut pas pondre. Elle a entre 3 et 6 mois.
  • Caneton : c'est le petit de la cane. Il a entre 0 et 3 mois.


    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.


    Les canards sont exclusivement élevés en élevage en semi-liberté, il vous faudra donc toujours un poulailler ainsi qu'un parc à volaille. Cependant, ce mode d'élevage ne donne pas droit au Label plein-air!!!


    Quantité ration dans poulailler et plein air (en kg et par jour):

    - Canards et canes plus de 6 mois :
    Maïs grain : 0,110 (ration complète : 0.191)
    Blé ou triticale : 0,040
    Tourteau colza / canola ou soja : 0,040
    Minéraux et vitamines : 0,01
    Eau : 4 litres

    - Jeunes canards et jeunes canes 3 mois à 6 mois :
    Maïs grain : 0,080 (ration complète : 0.143)
    Blé ou triticale : 0,030
    Tourteau colza / canola ou soja : 0,030
    Minéraux et vitamines : 0,006
    Eau : 3 litres

    - Canetons de 0 mois à 3 mois :
    Maïs grain : 0,500 (ration complète : 0.955)
    Blé ou triticale : 0,200
    Tourteau colza / canola ou soja : 0,200
    Minéraux et vitamines : 0,100
    Eau : 2 litres

    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.


    L'insémination et la reproduction :

    Les canes doivent avoir 6 mois pour être inséminées pour la première fois. Sans insémination vos canes ne peuvent pas avoir de canetons. A partir de là, deux solutions sont possibles :
  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'un canard issue d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par un canard de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 6 mois et ne peut pas faire plus de 8 inséminations par jour.
  • Quelque soit le mode d'insémination, l'opération s'effectue uniquement durant le mois d'Avril, la ponte et couvaison durant 7 jours (cane domestique) ou 9 jours (cane de Barbarie) SimAgri. A l'éclosion vous aurez entre 3 et 12 canetons.


    La production d'œufs :

    Hormis la reproduction, vos canes pondent des œufs de Janvier à fin Septembre. Vous pourrez donc durant cette période ramasser les œufs de canes et les vendre par la suite. Pas de ponte durant la période de couvaison.


    La production de duvet :

    Chez les canards et les canes vous pouvez prélever le duvet (petite plume). Cette opération a lieu au mois de Juin et Octobre. Vous pouvez donc récolter ce duvet uniquement durant ces deux mois, à hauteur de 20 à 40 grammes par animal. Pour la récolte, il faut 0,020 PA par animal. Le duvet est stocké dans la pièce de stockage laine et est revendu au prix de 10 euros le kilo.


    La litière :

    Vos canards ont besoin d'une litière lorsqu'ils sont dans le poulailler. Cette litière est constituée de paille. Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :
    - Canard : 0,5
    - Cane : 0,5
    - Jeune canard : 0,3
    - Jeune cane : 0,3
    - Caneton : 0,1

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface dans le poulailler. Vérifiez bien qu'il y a assez de place pour tous.

    Surface nécessaire par animal dans poulailler (en m2) :
    - Canard : 0,1
    - Cane : 0,1
    - Jeune canard : 0,08
    - Jeune cane : 0,08
    - Caneton : 0,04
    Surface nécessaire par animal dans parc à volailles (en m2) :
    - Canard : 10
    - Cane : 10
    - Jeune canard : 10
    - Jeune cane : 10
    - Caneton : 10



    - Les chevaux (0)haut

    Les Races :

    Races (Selle) Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Taille adulte (en mètres)
    Alter Real 45/55 400/500 1.50/1.60
    Anglo-Arabe 45/55 450/550 1.49/1.60
    Appaloosa 45/55 400/450 1.50/1.63
    Arabe Shagya 45/55 350/400 1.55/1.65
    Barbe 45/55 400/550 1.49/1.60
    Cheval Canadien 45/55 500/650 1.49/1.60
    Franches-Montagnes 45/55 550/650 1.50/1.60
    Frison 48/55 600/800 1.50/1.60
    Hanovrien 45/55 500/600 1.53/1.70
    Henson 45/55 450/500 1.50/1.60
    Holsteiner 45/55 500/600 1.63/1.73
    Lipizzan 45/55 450/550 1.50/1.60
    Paint Horse 45/55 500/650 1.52/1.60
    Pur-Sang Anglais 45/55 400/500 1.49/1.80
    Pur-Sang Arabe 45/55 350/400 1.49/1.60
    Pur Race Espagnole 45/55 400/500 1.50/1.65
    Quarter Horse 45/55 500/650 1.52/1.63
    Selle Francais 45/55 400/550 1.60/1.65
    Trakehner 45/55 400/500 1.60/1.68
    Trotteur Francais 45/55 500/650 1.60/1.70

    Espérance de vie de 20-22 ans

    Races (Trait) Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Taille adulte (en mètres)
    Ardennais 50/60 700/1000 1.60/1.65
    Auxois 50/60 700/1000 1.60/1.70
    Boulonnais 50/60 650/700 1.60/1.70
    Breton 50/60 700/800 1.55/1.63
    Cob Normand 50/60 550/800 1.60/1.65
    Comtois 50/60 650/800 1.50/1.65
    Percheron 50/60 500/1200 1.60/1.85
    Poitevin Mulassier 50/60 700/800 1.60/1.70
    Trait du Nord 50/60 800/1000 1.65/1.75
    Brabançon 50/60 800/1000 1.60/1.75
    Shire 50/60 800/1000 1.72/1.80
    Clydesdale 50/60 800/1000 1.62/1.70
    Irish Cob 50/60 500/600 1.49/1.55
    American Cream Draft 50/60 650/700 1.55/1.70

    Espérance de vie de 22-25 ans

    Races (Poney) Moyenne poids naissance (en kg) Moyenne poids adulte (en kg) Taille adulte (en mètres)
    Camargue 15/25 300/400 1.35/1.45
    Cheval Castillonais 15/25 400/500 1.35/1.48
    Merens 15/25 400/500 1.35/1.48
    Connemara 15/25 380/420 1.28/1.48
    Dartmoor 15/25 280/320 1.20/1.27
    Fjord 15/25 450/550 1.40/1.48
    Haflinger 15/25 340/380 1.35/1.48
    Landais 15/25 250/350 1.18/1.48
    New Forest 15/25 350/450 1.20/1.48
    Poney Francais de Selle 15/25 380/420 1.25/1.48
    Pottok 15/25 380/420 1.20/1.47
    Shetland 15/25 150/180 0.90/1.07
    Welsh 15/25 230/270 1.20/1.38

    Espérance de vie de 28-30 ans
    Les différents animaux :

  • Etalon : c'est le mâle. Il sert à la reproduction. Un étalon devient reproducteur à partir de 3 ans.
  • Jument : C'est la femelle. Elle peut-être inséminée à partir de 3 ans. Après 11 mois de gestation, elle donne naissance à un poulain.
  • Jeune étalon : C'est un futur étalon. Il a entre 1 an et 3 ans. A partir de 3 ans il devient étalon.
  • Jeune jument : C'est une future jument. Elle n'a pas encore eu de poulain. Elle a entre 1 an et 3 ans. A 3 ans elle sera inséminée pour la première fois.
  • Poulain et Pouliche : Ce sont les petits de la jument. Ils ont entre 0 et 12 mois.





    La nourriture :

    Il existe 3 niveaux de qualité de nourriture :
    - : mauvaise qualité
    - : qualité moyenne
    - : bonne qualité
    Selon la qualité des rations la croissance des animaux varie. Veillez à donner de la bonne qualité si vous voulez que vos animaux grossissent bien.

    Les chevaux peuvent brouter de l'herbe de Mars à fin Novembre. Vous pouvez donc les mettre au pré pendant cette période.

    Quantité herbe par jour au pré (surface par animal en m²) :

    Catégorie de l'animal Cheval de Selle Cheval de Trait Poney
    Poulain et pouliche 40 60 30
    Jeune étalon 60 80 40
    Jeune jument 60 80 40
    Etalon 80 100 60
    Jument 80 100 60

    De Décembre à fin Février vous devez rentrer vos chevaux dans les écuries (hiver), mais ils peuvent aussi y rester toute l'année. Des lors qu'un cheval est dans l'écurie, il faut lui apporter une ration pour le nourrir. Cette ration est composée de plusieurs aliments.

    Quantité ration dans écurie (en kg et par jour):

    Catégorie de l'animal Cheval de Selle Cheval de Trait Poney
    Poulain/pouliche (0-12 mois)
    Avoine 1,5 2,5 1
    Orge 1,5 2,5 1
    Maïs grain 1,5 2,5 1
    Foin 4 7 3
    Paille 4 7 3
    Eau 30 60 25
    Jeune étalon/Jeune jument (12-24 mois)
    Avoine 2,5 4 2
    Orge 2,5 4 2
    Maïs grain 2,5 4 2
    Foin 8 12 6
    Paille 8 12 6
    Eau 70 100 50
    Jeune étalon/Jeune jument (24-36 mois)
    Avoine 4 6 3
    Orge 4 6 3
    Maïs grain 4 6 3
    Foin 12 18 9
    Paille 12 18 9
    Eau 100 150 75
    Etalon/jument (+ 36 mois)
    Avoine 6 8 4
    Orge 6 8 4
    Maïs grain 6 8 4
    Foin 18 25 12
    Paille 18 25 12
    Eau 150 200 100




    Par contre, de Décembre à fin Février vous pouvez aussi laisser les chevaux au pré si vous le souhaitez. Si vous optez pour ce choix, vous devrez cependant apporter une ration hivernale à vos animaux, afin que l'alimentation soit complète et équilibrée. Bien sur vous pouvez aussi choisir de les rentrer dans l'écurie.

    Quantité ration hivernale au pré (en kg et par jour):

    Catégorie de l'animal Cheval de Selle Cheval de Trait Poney
    Poulain/pouliche (0-12 mois)
    Minéraux et vitamines 0,05 0,10 0,05
    Orge 1,5 3 1,5
    Foin 1 2,5 1
    Paille 3 5 3
    Eau 30 60 25
    Jeune étalon/Jeune jument (12-24 mois)
    Minéraux et vitamines 0,1 0,15 0,07
    Orge 3 4 2
    Foin 2 3 1,5
    Paille 6 8 4
    Eau 70 100 50
    Jeune étalon/Jeune jument (24-36 mois)
    Minéraux et vitamines 0,15 0,2 0,11
    Orge 4,5 6 3
    Foin 3 4 2
    Paille 9 11 6
    Eau 100 150 75
    Etalon/jument (+ 36 mois)
    Minéraux et vitamines 0,2 0,3 0,15
    Orge 6 8 4
    Foin 4 6 3
    Paille 12 16 9
    Eau 150 200 100

    Veillez à ne pas laisser vos animaux sans nourriture plusieurs jours consécutifs, ils ne le supporteraient pas longtemps. Influence sur la santé de l'animal.





    L'insémination et la reproduction :

    Les juments peuvent être inséminées dès l'âge de 36 mois. Sans insémination vos juments ne peuvent mettre bas, vous n'aurez donc pas de poulain. A partir de là, deux solutions sont possibles :

  • Insémination artificielle :
    L'insémination est effectuée par un inséminateur. La semence vient d'un étalon issue d'un CIA géré par un joueur ou géré par SimAgri.

  • Insémination naturelle :
    L'insémination est effectuée par un étalon de votre élevage. Il doit cependant avoir plus de 3 ans et ne peux faire qu'une insémination par jour.
  • Une fois inséminée, la gestation va durer 11 mois. Vous aurez ensuite un poulain. La nouvelle insémination interviendra au minimum 1 mois après la dernière mise bas.


    La litière :

    Vos chevaux ont besoins d'une litière lorsqu'ils sont dans l'écurie. Cette litière est constituée de paille. Ils doivent toujours avoir assez de paille pour la litière, sinon, certains risquent d'attraper des maladies. La litière se transforme en fumier. Une fois enlevée, vous pourrez l'épandre dans vos champs, c'est un très bon engrais.

    Quantité de paille pour la litière (en kg et par jour) :

    Catégorie de l'animal Cheval de Selle Cheval de Trait Poney
    Poulain/Pouliche 27 30 25
    Jeune étalon 27 30 25
    Jeune jument 27 30 25
    Etalon 36 40 30
    Jument 36 40 30

    La surface nécessaire par animal :

    Chaque animal occupe une surface. Quand vous rentrez vos animaux dans l'écurie, vérifier bien qu'il y a assez de place pour tous.

    Surface nécessaire par animal (en m2) :

    Catégorie de l'animal Cheval de Selle Cheval de Trait Poney
    Poulain/Pouliche 9 12 7
    Jeune étalon 9 12 7
    Jeune jument 9 12 7
    Etalon 12 15 10
    Jument 12 15 10






    - Le chien de troupeau (0)haut

    Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter un chien de troupeau (parmi les 5 races proposées) qui vous épaulera pour déplacer les troupeaux d'animaux.

    Grâce à votre chien, vous pouvez déplacer vos animaux d'un pré à un autre sans utiliser de bétaillère. Les deux prés doivent juste être situés dans la même zone géographique.

    Votre chien dispose de 35 PA par jour (pour déplacer les animaux), et vous n'avez pas besoin de le nourrir.


    - Le quota laitier (bovins) (0)haut

    Si vous vous lancez dans les bovins, et plus particulièrement dans les vaches laitières, un quota de base vous est attribué à votre inscription. Ce quota varie selon votre province d'implantation et vous permet ainsi de produire une certaine quantité de lait et d'être payé. En effet, votre production sera payée dès lors que vous ne dépassez pas votre quota. Si vous produisez plus, aucun paiement ne sera versé pour votre lait. Il faut donc produire tout en ne dépassant pas son quota annuel.

    Si vous le souhaitez vous avez aussi la possibilité de vendre une partie de votre quota de base. Celà peut-être intéressant si la production de lait de vache ne vous intéresse pas ou si vous avez trop de quota par exemple. SimAgri vous autorise ainsi à vendre 20% de votre quota de base (en une seule fois) à 0,10 euro le litre. La vente du quota de base est possible uniquement au mois de Novembre de chaque saison SimAgri.

    ATTENTION :
    Si vous décidez de vendre les 20% de votre quota de base, vous ne pourrez par la suite en racheter sous forme de quota laiterie. Vous ne pourrez donc plus augmenter votre quota! Réfléchissez donc bien avant de vous séparer d'une partie de votre quota de base.

    Provinces Quota de base (en litres)
    Terre-Neuve et Labrador 350 000
    Ile-du-Prince-Edouard 350 000
    Nouvelle-Ecosse 350 000
    Nouveau-Brunswick 350 000
    Québec 350 000
    Ontario 350 000
    Manitoba 350 000
    Saskatchewan 350 000
    Alberta 350 000
    Colombie-Britannique 350 000

    Ce quota de base vous est attribué à votre inscription, donc à vos débuts sur SimAgri. Par la suite, si vous le jugez utile, vous pouvez augmenter votre quota laitier. Pour ce faire, SimAgri propose une fois par an (SimAgri) des quotas à vendre sous forme d'appel d'offre (quota laiterie). Si la Commission retient votre dossier, le quota obtenu s'ajoute à votre quota de base mais pour une durée déterminée.


    - Le quota laiterie (bovins) (0)haut

    - Qu'est-ce qu'un quota laiterie :

    Un quota laiterie est un quota laitier attribué provisoirement à une exploitation agricole dans le but de fournir en quantité plus importante une laiterie. L'exploitation dispose ainsi d'un droit supplémentaire pour fournir du lait. Elle peut donc augmenter sa production (tout en étant payé) de façon à fournir assez de lait à la laiterie. A ne pas confondre avec le quota de base qui lui est attribué de façon indéterminée à l'exploitation (quota donné à l'inscription).

    - Durée / quantité d'un quota laiterie :

    Un quota laiterie étant attribué de façon provisoire, la durée va de 3 à 5 ans. Les quantités quand à elles sont de 16 000, 32 000, 64 000, 96 000 et 128 000 litres, le tout sur 3, 4 ou 5 ans. On a donc au final 15 possibilités.

    - Acquérir du quota laiterie :

    Au mois de Novembre de chaque saison SimAgri vous recevez jusqu'à 5 propositions pour acquérir un quota laiterie. Si vous êtes intéressé, vous pouvez vous proposer pour un quota laiterie. Ensuite, une Commission (programme) décidera ou non de vous attribuer ce quota laiterie. En cas d'avis favorable vous obtenez le quota souhaité, en cas d'avis défavorable vous obtenez le quota mais revu à la baisse (durée et/ou quantité). Quelquesoit la réponse de la Commission vous devrez vous acquitter de la somme nécessaire à l'obtention de ce quota laiterie (0,90 euro le litre), faute de quoi une amende vous sera infligée.

    - Effectuer son quota laiterie :

    Pour pouvoir effectuer son quota laiterie il faut au préalable effectuer son quota de base. Une fois celui-ci terminé vous pouvez commencer à produire pour la laiterie. Si vous disposez de plusieurs quotas laiteries, ceux-ci devront être réalisés dans l'ordre d'obtention. Si un ou plusieurs quotas laiteries ne sont pas réalisés, vous devrez payer des amendes!!! Que se soit le quota de base ou le quota laiterie, ils doivent être réalisés du 1 Janvier au 7 Décembre de chaque Saison.


    - Elevage industriel de volailles, pintades, oies et canards (0)haut

    Si vous avez plus de 5000 volailles, pintades, oies et canards (non nommées) vous êtes considérés comme un éleveur industriel. Vous devrez donc respecter le "ratio fusion" pour continuer à vous développer. Ce ratio correspond à la moyenne du nombre d'animaux par fiche et est fixé à 45. Par exemple, si vous avez 9000 poules, pour respecter le ratio fusion, vous devrez avoir 200 fiches de 45 animaux. Cette obligation de fusion permet aux éleveurs de gérer plus facilement leurs nombreux animaux.

    Les animaux nommés ne sont pas pris en compte dans le calcul de la moyenne.


    - Le négociant en bestiaux (1)haut

    Pour aider les nouveaux joueurs à s'installer, un négociant en bestiaux passe une fois par semaine (durant 8 semaines) pour vous proposer des animaux. Il peut vous proposer des bovins, des caprins et des ovins que vous êtes ensuite libre d'acheter ou pas. Les animaux acheter au négociant en bestiaux ne peuvent être revendus qu'à l'abattoir.


    - L'allaitement (3)haut

    Si vous élevez des races dites allaitantes (bovins et ovins) vous avez la possibilité de mettre en place l'option allaitement. Cette option permet de nourrir le ou les petits avec le lait de la mère du premier jour au 3ème ou 6ème mois selon l'espèce. Elle a donc plusieurs avantages, mais aussi quelques inconvénients :

    - Economie sur le plan financier :
    Pas besoin d'aliment autre que le lait maternel.

    - Economie de main d'oeuvre :
    Vous économisez du temps car vous ne devez pas nourrir les petits.

    - Meilleure croissance :
    Grâce au lait maternel la croissance est légèrement supérieure. L'indice QL et/ou Lait de la mère sera pris en compte.

    - Prix de vente plus élevé :
    L'allaitement vous permet de valoriser vos animaux et donc de les revendre à un prix plus élevé.
    Si vous élevez des bovins vous produisez ce qu'on appelle un « veau de lait sous la mère ». Vous vendez 1,50 euros plus cher le kilo, si le veau est allaité depuis sa naissance et vendu entre le 5ème et 6ème mois.
    Si par contre vous élevez des ovins vous produisez ce qu'on appelle un « agneau sous la mère ». Dans ce cas là vous vendez 0,30 euro plus cher le kilo, si l'agneau est allaité depuis sa naissance et vendu entre le 2ème et 3ème mois.

    - Pas de traite :
    Durant l'allaitement vous ne pourrez traire vos vaches.

    Comme vous pouvez le constater, l'allaitement peut être intéressant en l'appliquant sur l'ensemble du troupeau, ou uniquement sur une partie. Vous devrez faire vos calculs pour connaitre la rentabilité de ce système, et surtout, ce système est-il viable pour votre exploitation?

    - L'allaitement chez les bovins :

    - Races concernées : Races allaitantes
    - Production : Veau de lait sous la mère
    - Durée de l'allaitement : 6 mois maximum
    - Valorisation : 1,50 euros supplémentaires par kilo si le veau est vendu entre le 5ème et le 6ème mois d'allaitement.

    - L'allaitement chez les ovins :

    - Races concernées : Races allaitantes
    - Production : Agneau sous la mère
    - Durée de l'allaitement : 3 mois maximum
    - Valorisation : 0,30 euro supplémentaire par kilo si l'agneau est vendu entre le 2ème et le 3ème mois d'allaitement.

    Attention, pour qu'un allaitement soit réussi, celui-ci ne doit pas être interrompu et doit commencer dès le jour de la naissance du ou des petits.


    - Dates de mise au pré / plein-air (3)haut

    Selon le type d'élevage, vous pourrez si vous le souhaitez mettre vos animaux au pré ou en plein-air (porcins). Les animaux brouteront alors l'herbe des prés.

    Les dates de mise au pré / plein-air :

    Espèces Début mise au pré / plein-air Fin mise au pré / plein-air
    Bovins (races laitières) Début Avril Fin Octobre
    Bovins (races allaitantes) Début Avril (peut rester toute l'année si ration hivernale de Novembre à fin Mars) Fin Octobre (peut rester toute l'année si ration hivernale de Novembre à fin Mars)
    Caprins Début Avril Fin Octobre
    Ovins (races laitières) Début Avril Fin Octobre
    Ovins (races allaitantes) Début Avril (peut rester toute l'année si ration hivernale de Novembre à fin Mars) Fin Octobre (peut rester toute l'année si ration hivernale de Novembre à fin Mars)
    Porcins Début Avril Fin Octobre
    Bisons Période estivale d'Avril à fin Septembre Période hivernale d'Octobre à fin Mars
    Daims Période estivale d'Avril à fin Septembre Période hivernale d'Octobre à fin Mars
    Chevaux Début Mars (peut rester toute l'année si ration hivernale de Décembre à fin Février) Fin Novembre (peut rester toute l'année si ration hivernale de Décembre à fin Février)



    - Les labels (1)haut

    Si vous élevez des volailles, des pintades ou des porcins, vous avez la possibilité d'orienter votre élevage vers une production de qualité qui vous permettra d'obtenir un label.

    -Le label plein-air :

    Pour obtenir ce label, vos animaux doivent répondrent à deux critères :

    - Etre agés de plus de 3 mois (21 jours réels)

    - Avoir passé plus de 50% de leur vie dehors (dans les parcs)

    L'attribution du label n'est pas définitive, puisque si l'animal descend sous les 50%, il perd son label. L'obtention du label permet lors de la vente de toucher 5% en plus. Lorsqu'un animal obtient le label, une icone apparait sur sa fiche.


    - Elever vos animaux en BIO (0)haut

    Dans SimAgri vous pouvez décider d'élever vos animaux en BIO. Les animaux élevés en BIO, une fois labelisés, sont mieux valorisés à la vente. Toutes les espèces sont concernées, sauf les bisons, daims, et chevaux.

    Cependant, pour obtenir le label BIO, vous devez respecter certaines règles :

    -L'âge de l'animal :
    Pour obtenir le label BIO, votre animal doit être vendu ni trop jeune, ni trop vieux, un âge minimum/maximum doit être respecté.

    -L'accès au plein air :
    Votre animal doit aussi être élevé en plein air, une partie de sa vie, ou tout au long de sa vie.

    -L'alimentation :
    Enfin, la ration alimentaire est exclusivement composée d'aliments BIO. Une tolérance est toutefois tolérée.

    Si ces 3 règles sont respectées, votre animal pourra être labelisé BIO. Ci-dessous, un tableau récapitulatif des règles à respecter :

    Espèces Age mini/maxi (en mois) Accès au plein air (% mini) Tolérance ration non BIO (en jours maxi)
    Bovins 6/96 50% (pré) 12
    Caprins 3/60 25% (pré) 6
    Ovins 3/60 50% (pré) 6
    Porcins 6/24 50% (parc à porcins) 4
    Lapins 3/24 100% (parc à lapins) 2
    Volailles 6/24 100% (parc à volailles) 4
    Pintades 6/24 100% (parc à volailles) 6
    Oies 6/36 100% (parc à volailles) 4
    Canards 6/36 100% (parc à volailles) 4



    - Vendre un animal à l'abattoir (2)haut

    Dans SimAgri vous avez la possibilité de vendre directement vos animaux à l'abattoir (hormis les chevaux). Des lors que vous décidez de vendre un animal à l'abattoir, son prix de vente sera calculé en fonction de son rendement carcasse (qui va déterminer le poids de la carcasse commercialisable), ainsi que la qualité de la viande (conformation et état d'engraissement).

    Rendement carcasse :

    Il est variable selon l'espèce (et la race dans certains cas). Il est exprimé en pourcentage et détermine au final le poids de carcasse qui sera commercialisé. Un bovin de 800 kilos avec un rendement carcasse de 50% aura donc au final une carcasse commercialisable de 400 kilos (50% de 800 kilos). La rémunération se fera donc sur 400 kilos.

    Informations rendement carcasse :

    Bovins (laitières) : 50 à 55%
    Bovins (allaitants) : 55 à 75%
    Porcins : 72 à 80%
    Lapins : 55 à 63%
    Volailles : 60 à 65%
    Oies : 60 à 65%
    Canards : 60 à 65%
    Pintades : 60 à 65%
    Ovins : 45 à 50%
    Caprins : 45 à 50%
    Bisons : 55 à 60%
    Daims : 55 à 60%

    Qualité de la viande :

    La qualité de la viande est établie d'après la conformation et l'état d'engraissement de la carcasse, et varie en partie selon l'indice génétique Allure Générale de l'animal. La qualité est notée avec un système d'une lettre et un chiffre.

    La lettre représente la conformation de la carcasse, c'est à dire le développement musculaire et le profil de celle-ci. Une carcasse avec un développement musculaire très bon et un profil convexe (donc bon) sera notée A. A l'inverse si le développement musculaire est faible, et le profil concave, la carcasse est classée en E. Le niveau de conformation est noté de A à E. Les meilleures carcasses sont classées A, les moins bonnes classées E.

    Le chiffre quand à lui représente l'état d'engraissement de la carcasse. L'état d'engraissement est noté de 1 à 5. Le meilleur état d'engraissement est noté 3, c'est à dire que la carcasse à du gras, mais ni trop, ni pas assez. A l'inverse, classée 1, il n'y a pas de gras, et classée 5 il y aura beaucoup trop de gras.

    La qualité définitive de la carcasse n'est connue qu'une fois l'animal mort. Quand l'animal est vivant, une indication (ce n'est pas la qualité définitive) sur cette qualité est indiquée sur la fiche de l'animal. Cela vous permet d'avoir un apercu de ce que peut donner la carcasse de cet animal.

    Informations conformation et état d'engraissement / espèces :

    Bovins (laitières) : C à E / 1 à 5
    Bovins (allaitants : Charolaise, Blond d'Aquitaine, Limousine, Blanc Bleu Belge, Parthenaise, Maine Anjou, Salers, Aubrac) : A à C / 2 à 4
    Bovins (allaitants : Texas Longhorn, Hereford, Aberdeen Angus, Beef Shorthorn, Belted Galloway, Devon) : A à D / 1 à 3
    Porcins : A à E / 1 à 5
    Lapins : A à E / 1 à 5
    Volailles : A à E / 1 à 5
    Oies : A à E / 1 à 5
    Canards : A à E / 1 à 5
    Pintades : A à E / 1 à 5
    Ovins : A à E / 1 à 5
    Caprins : A à E / 1 à 5
    Bisons : A à E / 1 à 5
    Daims : A à E / 1 à 5


    - IVRAD (Institut Virtuel des Races A Développer) (0)haut

    L’IVRAD, l’Institut Virtuel des Races A Développer, gère l’attribution des animaux auprès des exploitations qui ont réalisé et atteint un objectif génétique, et qui peuvent donc élever un animal d’une race à développer. L’IVRAD s’occupe aussi de l’organisation du salon GénétIvrad. Cet institut est donc le pilier du développement des races à développer sur SimAgri.


    - Qu'est-ce qu'un Objectif Génétique (OG) (0)haut

    Un objectif génétique est un défi que peut relever n’importe quel joueur de SimAgri. Il s’agit de présenter tout simplement des animaux adultes auprès de l’IVRAD. Les animaux adultes présentés doivent être nés à la ferme et avoir une certaine valeur génétique (définie d’après les moyennes sur le serveur) sur un indice (ou sur la somme génétique). Enfin, l’objectif génétique est fixé selon l’espèce, la race, l’indice (ou la somme génétique). Il y a donc une multitude d’objectif génétique à réaliser.

    Un objectif génétique atteint permet d’obtenir une place IVRAD (si OG sur un indice) et autant de place IVRAD que d’indice dans la race si l’OG se fait sur la somme génétique (si 5 indices dans la race, la somme génétique est basée sur 5 indices, on gagne donc 5 places IVRAD en réussissant l’OG sur la somme génétique).

    Une place IVRAD permet d’élever un animal adulte de race à développer (animal confié par l’IVRAD, acheté ou né à la ferme par la suite). Une place IVRAD Bovins permet d’élever un animal de race à développer de l’espèce Bovin uniquement. Une place IVRAD est donc toujours rattachée à une espèce animale. Une place IVRAD Bovins ne permet pas par exemple d’élever un animal de race à développer de l’espèce Caprins.

    Une fois l’OG atteint, la place IVRAD (ou les places) est acquise indéfiniment (suspension temporaire possible si mort d’un animal de race à développer). A noter qu’un animal présenté sur un indice ou sur la somme génétique ne peut être représenté. On ne peut donc présenter un animal qu’une seule fois.

    Exemple :
    Je veux relever l’OG sur l’espèce Bovin, la race Charolaise, et sur l’indice Croissance. L’OG est fixé à 47, et sur 20 animaux. Cela veut donc dire que pour réaliser l’OG je devrais présenter 20 animaux adultes (Bovin, Charolaise) nés dans ma ferme, et ayant chacun au minimum 47 sur l’indice Croissance. La présentation des animaux peut être étalée sur plusieurs semaines, mois… Une fois les 20 animaux présentés, l’OG est atteint, je reçois donc une place IVRAD, place qui me donne le droit d’élever un animal adulte de race à développer.

    Si j’avais relevé l’OG sur la somme génétique (fixé par exemple à 235 sur 30 animaux), j’aurais reçu 5 places IVRAD (5 indices composent la somme génétique chez les Bovins de race Charolaise) en réussissant l’OG.

    Les places IVRAD sont donc la base pour tout éleveur qui souhaite se lancer dans l’élevage d’animaux de races à développer. En effet, sans place IVRAD on ne peut accueillir d’animaux classés dans les races à développer.


    - Développer/gérer son élevage IVRAD (0)haut

    Comme on l’a vu, l’élevage d’animaux issus de races à développer est basé sur les places IVRAD.

    Au commencement vous aurez quelques places IVRAD. Avec ces quelques places vous pourrez demander dans un premier temps à l’IVRAD de vous confier des animaux, en sachant que si vous disposez par exemple de 5 places IVRAD dans l’espèce Bovins, vous pourrez choisir 5 animaux dans cette même espèce uniquement. L’IVRAD vous confiera donc des animaux que vous devrez garder au minimum 84 jours, en bonne santé. Si un animal venait à mourir, sa place IVRAD serait alors temporairement indisponible, vous empêchant ainsi d’accueillir un autre animal. A noter que les animaux confiés par l’IVRAD ont une génétique basse et identique d’un animal à un autre (dans une même espèce et de même sexe).

    Avec vos premiers animaux vous pourrez tenter de développer votre élevage, et donc la race. Cependant, avec les races à développer, l’insémination artificielle n’est pas possible, il vous faudra donc au minimum un mâle et une femelle si vous souhaitez avoir des petits par la suite. Selon l’espèce, le mâle peut tenter de s’accoupler avec plusieurs femelles chaque jour, cependant, le taux de réussite est assez faible. De plus le mâle s’accouple aléatoirement avec les femelles de son enclos. Vous pouvez tout de même optimiser les accouplements en plaçant au mieux vos animaux mâles et femelles.

    Une fois les premiers accouplements réussis, vous aurez des naissances par la suite. Les animaux nés dans votre ferme ne sont pas comptabilisés pour les places IVRAD tant qu’ils n’ont pas atteint l’âge adulte. Par contre, des lors qu’ils atteignent l’âge adulte, il vous faudra autant de place IVRAD que d’animaux adultes comptabilisés. Le non respect des places IVRAD neutralisera les naissances à venir dans votre ferme. Il est donc important de bien surveiller vos places IVRAD et les animaux adultes dans votre élevage.

    Vous pouvez aussi acheter ou vendre des animaux entres joueurs, uniquement au Salon GénétIvrad qui se déroule au mois de Mai de chaque saison. Dans ce cas là, vous ne pouvez acheter des animaux que dans l’espèce dont vous avez des places IVRAD. Si par exemple vous disposez de 5 places IVRAD en espèce Bovins, vous ne pourrez acheter que 5 animaux dans l’espèce Bovins (mais dans toutes les races). A noter que les animaux vendus lors de ce Salon (qui ont participé à un Concours) doivent être adultes et nés à la ferme, le prix étant fixé par l’IVRAD. Vous pouvez aussi lors du GénétIvrad vendre des animaux qui ne participent pas aux Concours. Dans ce cas là les animaux peuvent ne pas être nés à la ferme.

    Tout au long de la saison vous pouvez aussi revendre vos animaux à l’IVRAD.


    - Informations accouplement/reproduction (0)haut

    Espèces Nombre d’accouplement possible / jour Taux de réussite de l’accouplement
    Bovins 4 10%
    Porcins 3 10%
    Caprins 2 10%
    Ovins 2 10%
    Lapins 5 10%
    Volailles 5 10%
    Oies 4 15%
    Canards 8 15%

    Comme on l'a vu, le mâle tente de s'accoupler avec des femelles placées dans le même enclos que lui. S'il est tout seul, aucun accouplement n'est possible. Par exemple, un verrat qui dispose de 3 tentatives ne pourra pas s'accoupler 3 fois avec la même truie sur une même journée. S'il est seul avec une truie dans un enclos, il ne peut faire qu'une tentative, les 2 autres n'étant pas utilisées. Par contre, placé avec 3 truies, il pourra tenter de s'accoupler avec chacune d'elle. Enfin, placé avec 10 truies, il tentera de s'accoupler uniquement avec 3 truies, mais jamais deux fois la même. Le lendemain il peut refaire 3 tentatives sur les mêmes truies (si accouplement loupé la veille) ou sur d'autres truies, étant donné que les femelles sont choisies aléatoirement.

    A noter qu'une femelle déjà inséminée ou ne pouvant pas être inséminée (après mise bas) ne peut pas s'accoupler, elle est donc exclue de l’accouplement même si elle est dans le même enclos que le mâle.

    Pour les oies, canards et pintades, la saisonnalité des accouplements doit être respectée. L’indice fertilité des oies n’est pas utilisé pour la reproduction dans les races à développer.

    En vrac quelques noms des races à développer : Bordelaise, Bleue du Nord (Bovins), Porc Gascon, Col Noir du Valais (Caprins), Blackface (Ovins)...


    - Nourrir vos animaux (0)haut

    Vous devez nourrir vos animaux tous les jours pour qu'ils soient en bonne santé. Ne les laissez pas plusieurs jours sans manger, ils pourraient mourir. Il existe plusieurs rations selon l'âge, le sexe et l'espèce. Pour les nourrir, vous pouvez le faire à la main ou avec un tracteur et une désileuse.

    Une option vous permet de nourrir vos animaux pendant 15 jours automatiquement. Pensez-y si vous devez vous absenter plusieurs jours. Il serait dommage de perdre tous vos animaux !

    Lorsque que les animaux sont au pré, ils se nourrissent uniquement d'herbe, vous n'avez pas besoin d'ajouter de complément. Cependant, durant la période hivernale, certaines espèces/races peuvent restées au pré, il faudra dans ce cas là apporter un complément, sous forme de ration :

    -Bisons : ration bison (Octobre à fin Mars)
    -Daims : ration daim (Octobre à fin mars)
    -Bovins : ration hivernale (Novembre à fin Mars)
    -Ovins : ration hivernale (Novembre à fin Mars)

    Vous devez aussi donner de l'eau à vos animaux qu'ils soient dans un bâtiment ou dans un pré.


    - Donner à boire à vos animaux (1)haut

    Comme la nourriture, vos animaux ont besoin d'eau. Sans eau, vos animaux peuvent tomber malade et mourrir. Pensez toujours à leur laisser de l'eau en quantité suffisante. Selon l'éspèce et l'âge, les animaux boivent plus ou moins.

    Pour que vos animaux aient de l'eau vous devez avoir une cuve à eau. Cette cuve se remplie soit avec de l'eau du robinet que vous achetez, soit avec de l'eau de pluie récupérée par les toitures de vos différents bâtiments. Les animaux qui se trouvent dans des bâtiments ont ainsi de l'eau, celle-ci étant prélevée directement sur la cuve.

    Pour les animaux se trouvant dans un pré (ou prairie boisée), vous devez acheter une tonne à eau et des bacs. Les bacs sont à placer dans le pré (ou prairie boisée), la tonne à eau vous sert à remplir ces bacs avec l'eau se trouvant dans la cuve à eau. Les bacs se remplissent aussi avec de l'eau de pluie. Si vous avez une source dans votre pré (ou prairie boisée), les bacs se rempliront automatiquement selon le niveau de celle-ci.


    - Les maladies (0)haut

    Vos animaux peuvent tomber malades s'ils ne sont pas nourris régulièrement, s'il n'ont pas assez d'eau ou si leur litière est de mauvaise qualité (pas assez de paille par exemple). En prenant soins d'eux vous aurez moins d'animaux malades.

    Lorsque que vos animaux sont malades, vous devez appeler le vétérinaire pour effectuer les soins et ainsi les guérir. Un animal peut mettre plusieurs jours à guérir. Si vous n'appelez pas le vétérinaire, vos animaux mourront, faute de soins.

    Lorsqu'un animal est malade il ne prend pas de poids. Selon l'éspèce, il peut de pas produire de lait ou d'oeuf. Pour les mâles, ils leur est impossible d'inséminer une femelle.


    - Les vaccins (0)haut

    Pour éviter que vos animaux ne tombent malades malgré tous les soins que vous leurs apportés, vous pouvez choisir de les vacciner. Un animal vacciner est protégé pendant un an contre tout type de maladie.


    - Traire vos animaux (1)haut

    Si vous avez des vaches, des chèvres ou encore des brebis, vous pouvez les traire pour obtenir du lait. La traite peut être effectuée jusqu'à 4 fois par jour, avant 6, 12, 18 et 24 heures. Les 4 traites ne sont pas obligatoires, et le fait de ne pas traire vos animaux n'a aucune incidence sur leur santé. Pour ce faire, vous devez avoir une salle de traite et une cuve pour stocker le lait. Le lait est récupéré tous les jours par un camion de la laiterie. Vous perdez uniquement le lait.


    - La litière / Le fumier (2)haut

    Tous vos animaux ont besoin d'une litière pour être en bonne santé (sauf porcins élevés sur caillebotis et bisons). Cette litière est à base de paille. Vous devez remettre régulièrement de la paille pour éviter que vos animaux ne tombent malades. Pour mettre la litière, vous pouvez le faire avec une pailleuse ou alors à la main.

    La litière se transforme en fumier. Une fois épandu dans vos champs, il cet engrais naturel vous permet d'augmenter vos rendements.

    Vous pouvez stocker le fumier dans une fosse à fumier ou dans une parcelle. En le stockant dans une fosse à fumier, vous pourrez ensuite le revendre ou le mettre dans une parcelle. A l'inverse, une fois stocké dans une parcelle, vous ne pouvez plus que l'épandre dans celle-ci (ou le transformer en compost).

    Le fumier vous apporte des éléments nutritifs lorsqu'il est épandu dans une parcelle (exprimé en kg/hectare épandu) :

    Types d'épandages Azote (N) Phosphore (p) Potassium (K) Calcium (Ca) Magnésium (Mg Soufre (S)
    Fumier (25 T/hect) 137.5 65 180 75 50 70



    - Le lisier (0)haut

    Si vous avez opté pour l'élevage porcin sur caillebotis, vous n'aurez pas besoin de paille pour la litière, celle-ci étant inexistante. Vous n'aurez donc pas du fumier mais du lisier.

    Pour éviter des maladies à vos animaux, vous devrez régulièrement vider le lisier dans une fosse à lisier. Par la suite, vous pourrez épandre ce lisier sur vos parcelles de cultures ou sur vos prés, à raison de 15 m3 (15 000 litres) par hectare, il constitue un bon engrais, vous aurez donc plus de rendement ou de foin. L'épandage se fait avec une tonne à lisier.

    Si pour une raison quelconque vous ne pouvez épandre votre lisier, vous pouvez purger la fosse à lisier afin de la vider.

    Le lisier vous apporte des éléments nutritifs lorsqu'il est épandu dans une parcelle (exprimé en kg/hectare épandu) :

    Types d'épandages Azote (N) Phosphore (p) Potassium (K) Calcium (Ca) Magnésium (Mg Soufre (S)
    Lisier (15 m3/hect) 75 60 45 45 15 35



    - L'insémination (0)haut

    Pour que vos femelles puissent mettre bas, vous devez les inséminer. L'insémination peut-être artificielle ou naturelle. Dans le cas d'une insémination artificielle, vous devez faire venir l'inséminateur (de SimAgri ou d'une CIA). Dans le cas d'une insémination naturelle vous devez avoir un mâle reproducteur de la même race que la femelle. Les croisements ne sont pas possible.


    - La génétique (0)haut

    Dans SimAgri comme dans la réalité, la génétique permet de connaitre et d'améliorer les performances des animaux. Pour connaitre celle-ci, il suffit de consulter la fiche de l'animal pour voir ses indices et ses valeurs. Les indices permettent de connaitre le dégré de performance d'un animal selon plusieurs critères spécifiques à chaque espèce. Plus ils sont élevés, plus l'animal est performant.

    De plus, une indication permet aussi de comparer un animal par rapport aux autres animaux, sur le même serveur, et pour la même race et la même famille (vache, taureau...).

    Cette moyenne est indiquée sur la fiche de l'animal, à côté de la valeur de l'indice, sous la forme +10 (en vert, l'animal est 10 points au dessus de la moyenne pour cet indice), ou -8 (en rouge, l'animal est 8 points en dessous de la moyenne pour cet indice).

    On peut également y voir une comparaison avec l'indice le plus faible du serveur, et l'indice le plus fort. On peut donc rapidement savoir où se situe la génétique de notre animal par rapport aux autres.

    Exemple des informations génétiques que l'ont peut trouver sur une fiche d'un animal :

    Mais la génétique ne vous permettra pas à coup sur d'obtenir les meilleurs animaux. Il y aura toujours une part de chance, et que se soit la mère ou le père, ils sont tous les deux importants, il ne faut donc rien négliger car vous pourrez peut-être gagner sur un indice mais perdre sur deux autres indices. Il faut donc choisir les mères ainsi que les reproducteurs selon l'orientation de votre élevage.

    Les différents indices :

    Indice Information sur l'indice
    Croissance Influence sur la croissance. Plus l'indice est élevé, plus importante sera la croissance et donc le poids à l'âge adulte.

    Indice important pour les exploitations orientées vers la production de viande. Concerne toutes les espèces.

    Prolificité Influence sur le nombre de petit par portée. Plus l'indice est élevé, plus important sera le nombre de petit par portée. Le nombre de petit varie selon l'espèce. Dans le cas d'un vache, vous pourrez avoir des jumeaux, pour des chèvres vous pourrez avoir des triplés...

    Indice important pour les exploitations orientées vers l'élevage porcins ou de lapins.

    Allure générale Cet indice reflète avant tout l'apparence de l'animal. Plus il est élevé, plus l'animal se rapproche du standart de la race (couleur, hauteur au garrot...).

    Cet indice peut faire la différence lors des concours visant à récompenser les meilleurs animaux.

    Lait Influence sur la production de lait. Plus l'indice est élevé, plus la production de lait sera importante.

    Indice important pour les exploitations orientées vers la production laitière. Concerne les bovins, caprins et ovins.

    Qualité Lait Influence sur la qualité du lait. Plus l'indice est élevé, plus le lait produit est de bonne qualité. Un lait de bonne qualité est vendu plus cher qu'un lait de qualité moyenne...

    Indice important pour les exploitations orientées vers la production laitière. Concerne les bovins, caprins et ovins.

    Laine Influence sur la production de laine. Plus l'indice est élevé, plus vous obtiendrez de laine. Concerne uniquement les ovins (certaines races), lapins (angora) et caprins (angora).
    Oeuf Influence sur la production d'oeuf. Plus l'indice est élevé, plus vous aurez d'oeuf.

    Indice important pour les exploitations orientées vers l'élevage de volailles et pintades. Concerne uniquement les volailles et pintades.

    Eclosion Influence sur l'éclosion des oeufs. Plus l'indice est élevé, plus l'oeuf a de chance d'éclore.

    Indice important pour les exploitations orientées vers l'élevage de pintades, oies et canards.

    Résistance Cet indice renseigne sur la résistance de l'animal, notamment face aux maladies. Un indice faible indique que l'animal est plus fragile qu'un animal ayant un indice résistance élevé.

    Indice important pour les exploitations orientées vers l'élevage de bisons. Concerne les bisons et les daims.

    Sociabilité Cet indice permet de connaître la sociabilité d'un animal. Il détermine donc s'il est plus ou moins sauvage, s'il est facile à approcher, à nourrir... Plus l'indice est élevé, plus l'animal est sociable, donc moins de temps pour le nourrir, moins de risque d'endommagement de matériel d'élevage, clôture...

    Indice important pour les exploitations orientées vers l'élevage de bisons. Concerne les bisons et les daims.

    Fertilité Cet indice renseigne sur la facilité ou non d'un animal à être bien inséminé lors d'une insémination naturelle ou artificielle. Plus l'indice est élevé, plus la femelle a de chance de voir l'insémination prendre à la première tentative. A l'inverse, si l'indice est faible, plusieurs tentatives pourront être nécessaires.

    Indice important pour les exploitations orientées vers l'élevage d'oie. Concerne uniquement les oies.

    Duvet Influence sur la production de duvet. Plus l'indice est élevé, plus vous obtiendrez de duvet. Concerne uniquement les oies et canards.
    Physique Plus l'indice est élevé, plus l'animal a des qualités physiques élevées. Concerne les chevaux.
    Mental Plus l'indice est élevé, plus l'animal a des qualités mentales élevées. Concerne les chevaux.



    - Valorisation de la génétique (0)haut

    Une valeur génétique pour chaque espèce que vous élevez est calculée tous les jours sur vos animaux adultes et nés à la ferme. En fonction de cette valeur génétique, vous pourrez vendre vos animaux à un meilleur prix (de 1 à 10% au dessus du cours) ! Une bonne génétique sur votre ferme vous permet donc de vendre vos animaux plus cher à l'abattoir ou à un autre joueur.

    De plus, lorsque vous vendez un animal à un autre joueur, une seconde valorisation peut intervenir. Cette valorisation prend en compte la différence entre la somme génétique et la moyenne du serveur (pour la race et la famille de l'animal), ainsi que la différence entre chaque indice et la moyenne du serveur pour l'indice concerné (pour la race et la famille de l'animal). Si la différence sur la somme et/ou sur un indice est positive, la valeur en point est multipliée par une valeur en euro :

    - 2 euros par point pour les bovins, équins et bisons
    - 0.5 porcins, caprins et ovin
    - 0.25 euros par point pour les daims
    - 0.03 euros par point pour les oies
    - 0.01 euros par point pour les lapins, volailles, pintades et canards

    Vous pouvez connaitre les valeurs génétiques sur votre ferme, depuis l'onglet Animaux, ensuite CIA et contrats-->Mes valeurs génétiques.


    - Valorisation du lait selon l'indice Qualité Lait (QL) (1)haut

    Si vous produisez du lait sur votre exploitation, vous êtes peut-être amené à travailler la génétique et plus précisément l'indice Qualité Lait (QL) qui permet de produire du lait de plus ou moins bonne qualité. En effet, plus l'indice est élevé, meilleure est la qualité du lait. Vous pouvez ainsi valoriser votre lait en le vendant à un meilleur prix. Voici les différents prix au litre selon l'indice Qualité Lait (QL) de votre exploitation :

    Bovins
    Indice Qualité Lait (QL) Prix au litre (en euro)
    0-9,99 0,29
    10-19,99 0,30
    20-29,99 0,31
    30-39,99 0,32
    40-49,99 0,33
    50-59,99 0,35
    60-69,99 0,37
    70-79,99 0,39
    80-89,99 0,41
    90-100 0,43
    Caprins
    Indice Qualité Lait (QL) Prix au litre (en euro)
    0-9,99 0,56
    10-19,99 0,58
    20-29,99 0,59
    30-39,99 0,60
    40-49,99 0,61
    50-59,99 0,62
    60-69,99 0,63
    70-79,99 0,64
    80-89,99 0,66
    90-100 0,68
    Ovins
    Indice Qualité Lait (QL) Prix au litre (en euro)
    0-9,99 0,46
    10-19,99 0,48
    20-29,99 0,49
    30-39,99 0,50
    40-49,99 0,51
    50-59,99 0,52
    60-69,99 0,53
    70-79,99 0,54
    80-89,99 0,56
    90-100 0,58



    - Les Centres d'Inséminations Artificielles (CIA) (0)haut

    - Nommer ses animaux (0)haut

    Si vous avez la chance d'avoir un animal adulte avec au moins un indice génétique supérieur ou égal à 70%* de l'indice le plus fort du serveur pour la race et la famille (taureau ou vache par exemple), vous pourrez le nommer et remplacer ainsi son matricule par un nom que vous choisirez vous même (le nom de domaine de votre ferme est rajouté au nom de l'animal). Pour nommer un animal, il suffit de consulter sa fiche et de le nommer. Le nom est ensuite validé définitivement par SimAgri, et ne pourra plus être changé.

    Vous pouvez consulter les seuils de chaque animal grâce à l'icône présent sur la fiche.

    Vous pouvez aussi nommer un animal mâle si la somme génétique atteint un seuil minimum. Dans ce cas là, tous les indices sont additionnés, si le seuil minimum est atteint, l'animal est nommable. Là aussi, vous pouvez consulter les seuils de chaque animal grâce à l'icône présent sur la fiche.

    (*Si ce seuil est inférieur à la moyenne du serveur, alors c'est la moyenne du serveur qui est prise en compte)


    - Les concours animaux / GénétiSim (1)haut

    Il existe un concours qui récompense les meilleurs animaux dont les critères principaux sont le poids et la génétique selon l'âge. Chaque animal classé dans le classement animaux, pourra dés sa première apparition remporter une coupe ainsi qu'une récompense. Il peut remporter plusieurs concours selon les catégories d'âge.

    Chaque animal vous permet de recevoir une prime :

    bovin : 50 euros
    bison : 50 euros
    porcin : 25 euros
    caprin : 20 euros
    ovin : 20 euros
    daim : 20 euros
    lapin : 10 euros
    volaille : 5 euros
    pintade : 5 euros
    oie : 5 euros
    canard : 5 euros
    cheval : 50 euros

    Salon GénétiSim :

    Fichier de présentation


    - Les appels d'offres (0)haut

    Les appels d'offres sont pour le moment uniquement accessibles aux éleveurs. C'est un bon moyen d'écouler sa production.

    Les appels d'offres sont passées par des usines implantées sur tout le territoire et sont généralement disponibles le 1er jour de chaque mois SimAgri (donc tous les Lundis). Vous avez ensuite jusqu'au 6ème jour (donc le Samedi) pour faire une proposition sur un ou plusieurs appels d'offres. L'attribution se fait par rapport au prix proposé par le joueur, le nombre d'animaux disponibles dans son exploitation, la distance qui le sépare de l'usine... Si vous êtes choisis par l'usine pour être son fournisseur, vous devrez pendant la durée du contrat lui fournir la quantité demandée. Vous avez pour ce faire 1 mois SimAgri pour effectuer la ou les livraisons. Vous pouvez en effet livrer la quantité mensuelle en plusieurs fois. Une fois la quantité livrée, vous recevez le paiement. Vous aurez besoin d'une bétaillère ou d'un utilitaire pour effectuer les livraisons.

    Il existe des appels d'offres pour chaque type d'élevage. Certains s'adressent à une espèce en générale, mais d'autres sont plus précis, puisqu'il peut être nécessaire de fournir une race précise, des males, des femelles... Il existe aussi différentes durées pour les contrats.

    Si vous ne livrez pas toute la quantité sur laquelle vous vous êtes engagé, vous perdez le contrat et recevez une amende pour non respect du contrat.


    - Les fromageries (0)haut

    - Les types de fromageries (0)haut

    - La fromagerie artisanale :

    Ce type de fromagerie, comme son nom l'indique, est une fromagerie de petite taille. La transformation du lait en fromage est le travail d'une seule personne, vous. Vous pourrez donc consacrer à cette activité 25 PA maximum. La production est donc artisanale et moins importante que dans une fromagerie industrielle. De plus, concernant la vente des fromages fabriqués, celle-ci se fait sur les marchés (par la suite depuis la ferme ou boutique de producteurs). Il vous faudra donc faire les marchés pour espérer vendre vos fromages.

    --> Coût : 20 800 à 100 000 euros
    --> Transformation / jour : 250 à 1250 litres de lait
    --> PA nécessaire : 0 à 25 / jour maxi
    --> Vente des fromages : marchés

    - La fromagerie industrielle :

    La fromagerie industrielle est de taille plus importante, elle produit donc beaucoup plus de fromage. Cependant, ce n'est pas le joueur lui même qui transforme le lait, mais des fromagers employés par la fromagerie. C'est donc une petite entreprise qui peut compter jusqu'à 10 fromagers. Pour ce qui est de l'investissement, il est nettement plus important que pour une fromagerie artisanale, mais la production est beaucoup plus importante. Enfin, concernant la vente des fromages, celle-ci se fait exclusivement auprès des grossistes et des centrales d'achats.

    --> Coût : 198 000 à 910 000 euros
    --> Transformation / jour : 2 200 à 11 000 litres de lait
    --> PA nécessaire : 0 à 220 / jour maxi
    --> Vente des fromages : grossistes et centrales d'achats

    - Important :

    Il existe 5 modèles de fromageries artisanales et 9 modèles de fromageries industrielles! Il est possible de les agrandir progressivement, mais vous ne pourrez jamais passer d'un statut à l'autre, sauf en cas de destruction complète de l'installation.


    - L'hygiène/propreté et le matériel (0)haut

    L'activité fromagère demande un minimum de sérieux vis à vis de l'hygiène/propreté et de l'entretien du matériel. De ce fait, il faudra surveiller attentivement ces deux élément afin d'éviter des productions de mauvaises qualités.

    - L'hygiène/propreté :

    Reflète l'état de la fromagerie, si elle est propre, nettoyée régulièrement... Elle varie à chaque utilisation de la fromagerie. Afin d'avoir toujours un bon niveau d'hygiène/propreté, il est recommandé d'effectuer un nettoyage quotidien, et ce après chaque utilisation. En effet, une fois la fromagerie nettoyée, elle ne pourra resservir que le lendemain, le mieux est donc de nettoyer en fin de journée. De même, si du retard est pris sur l'hygiène/propreté, il faudra interrompre la production un ou plusieurs jours afin de retrouver un bon niveau d'hygiène/propreté.

    - Le matériel :

    Reflète l'état du matériel, sa vétusté, son entretien... Là aussi celà varie à chaque utilisation de la fromagerie. Il faudra donc toujours veiller à ce que le matériel soit toujours impeccable, afin d'éviter des problèmes sur la qualité des fromages. Dans ce cas aussi il est conseillé d'entretenir le matériel en fin de journée, une fois la transformation du lait en fromage terminée, de sorte que le lendemain la fromagerie soit opérationnelle dans les meilleures conditions!


    - La matière première : le lait (0)haut

    L'élément indispensable pour fabriquer du fromage (mais obtenir aussi de la crème et du beurre) est le lait. Ce peut-être du lait de vache, chèvre ou brebis provenant exclusivement de votre exploitation agricole, et qui devra être obligatoirement transformé dans la journée, faute de quoi il sera perdu. En effet, en fin de journée (durant la mise à jour), le lait stocké dans votre fromagerie et n'ayant pas été utilisé sera perdu. Veillez donc à ne stocker que les quantités nécessaires à votre production de fromage, inutile d'en stocker de trop. Ce lait peut-être récupéré sur une ou plusieurs traites. A noter aussi que le lait de vache affecté à la fabrication du fromage est comptabilisé dans le quota laitier!

    - Quelques chiffres :

    Avec 1 litre de lait on obtient :
    0,1 kilo de fromage
    0,0375 litre de crème

    Avec 1 litre de crème on obtient :
    0,480 kilo de beurre

    Un lait avec un bon indice Qualité Lait (QL) est toujours un plus pour obtenir du bon fromage, mais celà ne fait pas tout!


    - Les fromagers (0)haut

    Que votre fromagerie soit artisanale ou industrielle, vous devrez au moins avoir un fromager pour effectuer le travail de transformation. Dans le premier cas le fromager ce sera vous, dans le second, ce seront des employés. Quelque soit le type de fromagerie, le fromager dispose de 6 compétences. Ces compétences, notées de 0 à 100, vont ensuite influer en partie sur la qualité des fromages (forme, odeur, goût et couleur).

    - Devenez fromager :

    Si vous avez opté pour la fromagerie artisanale c'est vous qui vous occuperez de transformer le lait en fromage. Lors de la création de votre fiche compétences, un programme répartira 240 points maximum sur les 6 compétences, et ce, de façon aléatoire. Cependant, vous pouvez suivre une formation de fromager auprès de SimAgri. Cette formation vous coutera 1 000 euros SimAgri et vous permettra d'obtenir jusqu'à 300 points maximum (au lieu de 240 maximum de base) répartis ensuite sur vos 6 compétences.

    - Embauchez un fromager :

    Si vous avez opté pour une fromagerie industrielle, vous serez dans l'obligation d'embaucher un ou plusieurs fromagers (2 à 10 selon la fromagerie). Pour ce faire SimAgri met à votre disposition des fromagers dont les compétences et les salaires varient! A vous de choisir les bons pour obtenir les meilleurs fromages. Chaque fromager dispose de 22 PA par jour!

    Dans les deux cas, vous ou vos fromagers verront leurs compétences varier au fur et à mesure des mois SimAgri qui passent, et ce, en fonction de la production et de la taille de la fromagerie.

    - Les différentes compétences :

    Il existe 6 compétences pour déterminer le savoir-faire du fromager. Plus elles sont élevées, plus le fromage aura de chance d'être réussi, donc d'avoir des bons indices.

    Compétences Information sur la compétence
    Emprésurage Représente l'action de cailler le lait avec la présure et les ferments lactiques. Influence sur les indices Goût et Couleur des fromages.
    Découpe Représente l'action de découper le caillé obtenu en plusieurs morceaux afin de faciliter le moulage. Influence sur les indices Forme et Couleur des fromages.
    Moulage Représente l'action de mouler le caillé obtenu dans des moules de différentes formes et tailles selon le type de fromage. Influence sur les indices Forme et Odeur des fromages.
    Egouttage Représente l'action d'égoutter le caillé afin d'en extraire le lactosérum (petit-lait) inutile pour la fabrication du fromage. Influence l'indice Forme du fromage.
    Salage Représente l'action de saler les fromages une fois ceux-ci démoulés. Influence sur les indices Odeur et Goût.
    Affinage Représente l'action de retourner, brosser, laver les fromages pendant qu'ils murissent en cave d'affinage. Influence sur les indices Odeur, Goût et Couleur des fromages.

    Vous l'aurez certainement remarqué, toutes les compétences des fromagers ont une importance dans la fabrication du fromage et sa qualité. Ne négligez donc pas ce paramètre.


    - La fabrication (0)haut

    Vous voilà enfin prêt à transformer le lait pour en faire du fromage.

    Pour commencer vous allez devoir choisir le fromage à fabriquer. Il existe un fromage de base par espèce qui peut être fabriqué dans toutes les régions / provinces. En plus de celà, il existe des fromages spécifiques à chaque département / secteur, et à chaque région / province. Celà donne un vaste choix de fromage et permet d'avoir des productions nationales, mais aussi locales. Le choix du ou des fromages dépend donc de votre implantation géographique.

    Une fois votre fromage sélectionné, vous n'avez plus qu'à déterminer la quantité de lait que vous souhaitez transformer. Bien entendu, vous ne pourrez fabriquer le fromage que si votre lait répond au cahier des charges de fabrication du fromage sélectionné. En effet, certains fromages nécessitent par exemple un lait d'une race spécifique, ou encore un indice Qualité Lait (QL) minimum. Certains sont donc plus complexes à réaliser que d'autres! Si tous les paramètres sont validés, le fromage est fabriqué, une fiche fromage est alors créée.

    A noter que la transformation du lait en fromage est une activité coûteuse en main d'oeuvre (salaire), mais aussi en ingrédients, énergie, frais d'analyses... Ces dernières charges représentent 0,09 euro par litre de lait transformé.

    - La fiche fromage :

    Elle permet de prendre connaissance des diverses informations liées au fromage fabriqué : nom du fromage, quantité, type de fromage, durée d'affinage minimum et maximum, date limite de consommation et enfin, une donnée très importante, les indices, c'est à dire la qualité du fromage.

    - Nom du fromage :

    C'est le nom du fromage fabriqué.

    - Quantités :

    Renseigne sur les quantités en affinage et en stock.

    - Type de fromage :

    Renseigne sur la famille à laquelle appartient le fromage.

    Fromage à Pâte Molle à Croûte Fleurie
    Fromage à Pâte Molle à Croûte Lavée
    Fromage à Pâte Pressée Cuite
    Fromage à Pâte Pressée Non Cuite
    Fromage à Pâte Persillée
    Fromage de Chèvre

    - Durée d'affinage :

    Renseigne sur la durée minimale et maximale d'affinage. Un affinage complet permet d'obtenir le meilleur des fromages.

    - Date Limite de Consommation (DLC) :

    Indique le nombre de jour durant lequel le fromage peut-être consommé une fois l'affinage terminé.

    - Indices :

    Renseigne sur la qualité du fromage. Les indices évoluent durant l'affinage, la qualité définitive du fromage est donc obtenue seulement au terme de l'affinage. Si l'affinage ne va pas à son terme, le fromage sera de moins bonne qualité.

    Indices Information sur l'indice
    Forme C'est la forme du fromage. Plus l'indice est élevé, plus belle sera la forme du fromage. Prend en compte les compétences Découpe, Moulage et Egouttage du ou des fromagers.
    Odeur C'est l'odeur dégagée par le fromage. Plus l'indice est élevé, meilleur sera l'odeur du fromage. Prend en compte les compétences Salage, Affinage et Moulage du ou des fromagers.
    Goût C'est le goût procuré par le fromage lorsqu'on le déguste. Plus l'indice est élevé, meilleur sera le goût à la dégustation. Prend en compte les compétences Emprésurage, Affinage et Salage du ou des fromagers.
    Couleur C'est la couleur finale du fromage. Plus l'indice est élevé, plus belle sera la couleur. Prend en compte les compétences Emprésurage, Découpe et Affinage du ou des fromagers.



    - La crème et le beurre (0)haut

    La crème et le beurre sont deux produits que vous obtiendrez en plus de votre production fromagère. Celà vous permettra d'avoir un complément de revenu.

    - La crème :

    Elle est obtenue directement après la transformation du lait en fromage. Vous aurez ainsi 0,0375 litre de crème à chaque litre de lait transformé. Ensuite libre à vous de vendre la crème ou la transformer en beurre. La Date Limite de Consommation (DLC) de la crème est de 7 jours SimAgri.

    - Le beurre :

    Il s'obtient avec de la crème. Pour celà vous devrez transformer 1 litre de crème pour obtenir 0,480 kilo de beurre. Ensuite vous pourrez vendre ce beurre. La Date Limite de Consommation (DLC) du beurre est de 18 jours SimAgri.

    A noter que le beurre et la crème n'ont pas d'indice!


    - Durée d'affinage et Date Limite de Consommation (DLC) (0)haut

    - Durée d'affinage :

    L'affinage correspond à la période de maturation pendant laquelle le fromage va faire l'objet de soins. Cette période variable selon le type de fromage permet de faire varier son goût et sa couleur entre autre. Dans SimAgri cette étape est très importante puisque c'est durant l'affinage que les indices des fromages évoluent! Ils arrivent donc à maturité complète une fois l'affinage terminé. Bien entendu, l'affinage peut-être écourté, mais dans ce cas là le fromage ne donnera pas entière satisfaction, il sera donc de moins bonne qualité.

    - La Date Limite de Consommation (DLC) :

    La Date Limite de Consommation (DLC) représente la durée pendant laquelle le fromage peut-être consommé, donc vendu. La DLC est variable selon le type de fromage, et débute une fois le fromage affiné, totalement ou en partie. Une fois le fromage affiné, vous disposez donc d'un temps donné pour commercialiser celui-ci. Celà implique donc une gestion accrue concernant la fabrication, mais aussi la vente! En effet, une production trop soutenue ne sert à rien si vous ne parvenez pas à vendre vos fromages, sur les marchés (fromageries artisanales) ou auprès des grossistes et centrales d'achats (fromageries industrielles) puisqu'en cas d'invendus, les fromages sont perdus. Veillez donc bien à ne pas trop produire! Celà est d'autant plus difficile que la demande sur les marchés et des grossistes et centrales d'achats est variable selon énormément de paramètres (saison, météo, taille, enseigne, qualité du fromage...).

    La Date Limite de Consommation (DLC) s'applique aussi à la crème et au beurre.

    Afin de bien visualiser ces deux paramètres importants voici un tableau récapitulatif :

    Types de produits Durée minimale et maximale d'affinage (en jours SimAgri) Date Limite de Consommation - DLC (en jours SimAgri)
    Pâte Molle à Croûte Fleurie 4 à 10 jours 7 jours
    Pâte Molle à Croûte Lavée 4 à 10 jours 7 jours
    Pâte Pressée Cuite 21 à 84 jours 11 jours
    Pâte Pressée Non Cuite 14 à 84 jours 11 jours
    Pâte Persillée 14 à 42 jours 7 jours
    Fromage de Chèvre 4 à 9 jours 7 jours
    Crème Non 7 jours
    Beurre Non 18 jours



    - Le maraichage (0)haut

    - Le personnel (0)haut

    - Les équipements (0)haut

    Pour l'activité maraichère vous allez devoir investir dans du matériel :

    -Serre : elle peut-être en plastique ou en verre, et équipée ou non pour le chauffage. C'est un élément indispensable pour la culture de certains légumes. Lorsque vous construisez une serre, celle-ci occupe obligatoirement toute la surface de la parcelle maraichère.

    -Tunnel : il est en plastique et permet la culture de certains légumes. Lorsque vous construisez un tunnel, celui-ci occupe obligatoirement toute la surface de la parcelle maraichère.

    -Entrepôt cultures maraichères : il permet le stockage des légumes fraichement récoltés qui seront par la suite emballés. Le stockage est réalisé dans des palox.

    -Station de conditionnement pour cultures maraichères : on y emballe les légumes.

    -Chambre froide : on y stock les légumes emballés qui ne peuvent être conservés à température ambiante. On ne peut y stocker qu'une seule variété de légume.

    -Salle de stockage pour cultures maraichères : on y stock les légumes emballés qui peuvent être conservés à température ambiante. On ne peut y stocker qu'une seule variété de légume.

    -La chaufferie : permet de chauffer les serres équipées de l'option chauffage. Elle est alimentée en HVC.

    -La chaudière polycombustible : permet de chauffer les serres équipées de l'option chauffage. Elle est alimentée en miscanthus (par la suite bois, céréales...). Rendement : 1 kilo = 5 KW.

    Il vous faudra aussi du matériels agricoles pour effectuer les travaux dans les parcelles maraichères :

    Matériels Utilisation Autres
    Tracteur 80 CV maximum Sert à tracter les matériels dans les parcelles maraichères Motorisé
    Tracteur Sert à tracter les matériels lors du transport Motorisé
    Epandeur à fumier (7 tonnes maxi) Apport fumier Tracté par tracteur (80 CV maximum)
    Charrue (3 corps maximum) Labourer Tracté par tracteur (80 CV maximum)
    Fraise rotative Hersage Tracté par tracteur (80 CV maximum)
    Planteuse maraichage Planter Tractée par tracteur (80 CV maximum)
    Semoir maraichage Semer Tractée par tracteur (80 CV maximum)
    Pulvérisateur maraichage Traiter Tractée par tracteur (80 CV maximum)
    Epandeur à engrais (12 mètres maxi) Engrais Tractée par tracteur (80 CV maximum)
    Bineuse Biner Tractée par tracteur (80 CV maximum)
    Machine spécifique récolte Permet de récolter une ou plusieurs variétés de légumes Tractée par tracteur (80 CV maximum)
    Plateau Transport Tracté par tracteur
    Fourche Charger Tracté par tracteur
    Télescopique Charger Motorisé



    - Les cultures (2)haut

    Fichiers au format PDF pour plus d'informations sur les cultures :

    Informations Cultures Maraichères
    Informations Cultures Maraichères : délais de conservation
    Informations Cultures Maraichères : dates des semis/plantations

    La liste des cultures est longue. Sachez cependant que vous pouvez cultiver toutes les cultures dans toutes les régions. Toutefois, selon la région et la culture, les rendements seront plus ou moins élevés. En effet, le climat a une grande importance, et si le climat ne s'y prête pas, la culture ne poussera pas ou peu. Vous pourrez quand même chauffer vos serres pour faire face au climat, mais celà incombe un coup supplémentaire, qui au final n'en vaut pas forcément le coup.

    Pour commencer votre activité, vous devrez acheter des parcelles maraichères. Ces parcelles d'une surface de 500 à 10 000 m² vont pour permettre de cultiver exclusivement vos légumes (vous ne pourrez donc pas vous en servir pour faire du blé par exemple). A noter que vos parcelles maraichères doivent être obligatoirement dans votre département, vous ne pourrez donc pas acheter hors région.

    - Partie France : 0,30 euro / m²
    - Partie Belgique : 0,70 euro / m²
    - Partie Suisse : 0,43 euro / m²
    - Partie Canada : 0,34 euro / m²
    - Partie Etats-Unis : 0,34 euro / m²
    - Partie Expert : 0,45 euro / m²

    Si vous le souhaitez, et selon vos productions, vous pouvez aménager vos parcelles en y placant des serres ou tunnels.

    - Conduite des cultures :

    Il existe deux systèmes :

    -Semis pour culture plant + plantation : vous semez sous serre pour cultiver le plant. Une fois le plant à maturité, vous le plantez dans la parcelle. Il y a donc deux phases.

    -Semis direct en place : vous semez directement dans la parcelle ou sous abris. Une seule phase.

    Chaque culture à son propre système de conduite, il faudra donc veiller à respecter toutes les étapes. Quelque soit le système retenu, votre objectif sera d'avoir la pousse la plus élevée au moment des récoltes, afin d'obtenir un bon rendement. Pour ce faire, vous pourrez effectuer un apport de fumure de fond et/ou de couverture, chauffer, traiter, irriguer. Effectuées au bon moment ces actions vous permettrons de mettre toutes les chances de votre côté :

    -Fumure de fond / couverture : vous pourrez apporter du fumier, matière azotée ou phosphatée, potasse, magnésium... Celà aura pour effet d'augmenter le rendement. Les apports peuvent être effectués au moment du semis/plantation et/ou étalés tout au long du cycle de pousse.

    -Chauffer : en cas de besoin vous pouvez chauffer vos serres. En effet si la température est trop basse, vos plantes ne poussent pas. De même, vous pourrez ajuster la température afin d'optimiser la pousse. Chaque culture dispose en effet de température renseignant sur le zéro végétatif (température en dessous de laquelle elle ne pousse pas), la température de pousse de base, ainsi qu'une témpérature optimum de pousse.

    -Traiter : vous pourrez être amenés à effectuer des désherbages ainsi que lutter contre des maladies ou ravageurs. Il vous faudra réagir rapidement car vous ne disposez que d'une journée SimAgri pour intervenir. Si vous n'intervenez pas à temps, la pousse sera pénalisée.

    -Irriguer : pour certaines cultures vous devrez irriguer. Sans irrigation la pousse s'en trouve pénalisée.


    - Récolte / vente récolte (0)haut

    Selon les cultures, la récolte peut se faire sur plusieurs jours ou en une seule fois. Une fois la récolte effectuée, celle-ci est stockée dans l'entrepôt cultures maraichères.

    Une fois les récoltes conditionnées et emballées vous pourrez les vendre sur les marchés. Cependant il vous faudra surveiller la date limite de conservation, car une fois périmés, les légumes sont invendables. Veiller donc à ne pas trop produire pour commencer, car il ne sert à rien de produire trop si vous n'en vendez que la moitié.


    - Le foie gras (0)haut

    Si vous élevez des oies et/ou canards, vous pouvez si vous le souhaitez vous lancer dans la production de foie gras. Nous vous rappelons que les oies et canards sont toujours élevés en semi-liberté, même si les animaux sont destinés à la production de foie gras. Voici ce qu’il faut savoir sur cette activité :


    - Les bâtiments (0)haut

    Pour l’élevage et le gavage des animaux les bâtiments habituels sont nécessaires (poulaillers, parcs…). Cependant, il vous faudra tout de même acheter quelques bâtiments ou accessoires supplémentaires :

    - Laboratoire de transformation :

    Il fait 100 m² et permet l’abattage des oies et canards et la transformation du foie gras. Son prix est de 50 000 euros. Délai de construction, 7 jours.

    - Chambre froide :

    Elle permet de stocker certains foies gras. Son prix est de 500 euros / m². Le délai de construction est immédiat. 1 kilo de foie gras = 0,01 m²

    - Salle de stockage :

    Elle permet de stocker les foies gras en conserve. Son prix est de 40 euros / m². Le délai de construction est variable selon la surface. 1 kilo de foie gras = 0,01 m²


    - Les races concernées (0)haut

    Races d'oie Race de canard
    Oie d’Alsace
    Oie Grise des Landes
    Oie de Toulouse
    Canard de Barbarie



    - Cycle de production du foie gras (0)haut

    Le cycle de production du foie gras se divise en deux grandes phases :

    - Phase d'élevage :

    C’est la phase ou l’animal est élevé et préparé petit à petit à la phase de gavage. Cela commence à la naissance et se termine à 3 mois.

    Phases d'élevage Tranches d'âge Durée en jours
    Démarrage 0 – 1 mois 7 jours
    Croissance 1 – 2 mois 7 jours
    Préparation au gavage 2 – 3 mois 7 jours

    On remarque que la phase d’élevage est décomposée en 3 parties (démarrage, croissance, préparation au gavage). En effet, selon l’âge de l’animal, les quantités de ration sont différentes. De plus, cela permet une meilleure gestion des animaux.

    Vous devez donc définir des la naissance vos oisons et/ou canetons qui sont destinés à la production de foie gras. Une fois placés dans la filière foie gras, les animaux ne peuvent plus être basculés dans la filière d’élevage traditionnel. Si vous décidez d’arrêter votre production de foie gras et que certains de vos animaux sont encore en phase d’élevage, vous pourrez toujours les vendre à l’abattoir.

    - Phase de gavage :

    C’est la phase qui suit la phase d’élevage. Elle est variable selon l’espèce :

    Oie Canard
    4 jours 3 jours

    On constate qu’une oie est gavée 4 jours SimAgri, un canard, 3 jours. C’est donc un peu plus rapide pour le canard. Là aussi les animaux ne peuvent plus être basculés dans la filière d’élevage traditionnel. Si vous décidez d’arrêter votre production de foie gras et que certains de vos animaux sont encore en phase de gavage, vous pourrez toujours les vendre à l’abattoir.

    Le gavage se fait manuellement (pas de matériel), il vous faudra 0,27 PA pour gaver une oie et 0,0625 par canard. Attention si vous gavez pour plusieurs jours à l’avance, le gavage dure très peu de jours, il serait dommage de perdre de la nourriture.

    Le cycle total, élevage + gavage va donc durer 24 ou 25 jours selon l’espèce.


    - Les rations (0)haut

    Les animaux placés dans la filière foie gras ont des rations bien spécifiques.

    - Rations oie (en kilo et par jour) :

    Phase d'élevage :

    - Oisons 0 - 1 mois :
    Blé ou triticale : 0,180 (ration complète : 0.313)
    Maïs grain : 0,054
    Avoine : 0,054
    Minéraux et vitamines : 0,012
    Eau : 0,8 litre

    - Oisons 1 - 2 mois :
    Blé ou triticale : 0,600 (ration complète : 1.05)
    Maïs grain : 0,180
    Avoine : 0,180
    Minéraux et vitamines : 0,040
    Eau : 0,8 litre

    - Oisons 2 – 3 mois :
    Blé ou triticale : 0,780 (ration complète : 1.36)
    Maïs grain : 0,234
    Avoine : 0,234
    Minéraux et vitamines : 0,052
    Eau : 0,8 litre

    Phase gavage :

    Maïs grain : 5,5
    Eau : 0,8 litre

    - Rations canard (en kilo et par jour) :

    Phase d'élevage :

    - Canetons 0 - 1 mois :
    Maïs grain : 0,180 (ration complète : 0.315)
    Blé ou triticale : 0,054
    Soja : 0,054
    Minéraux et vitamines : 0,012
    Eau : 2 litres

    - Canetons 1 - 2 mois :
    Maïs grain : 0,600 (ration complète : 1.04)
    Blé ou triticale : 0,180
    Soja : 0,180
    Minéraux et vitamines : 0,040
    Eau : 2 litres

    - Canetons 2 – 3 mois :
    Maïs grain : 0,780 (ration complète : 1.36)
    Blé ou triticale : 0,234
    Soja : 0,234
    Minéraux et vitamines : 0,052
    Eau : 2 litres

    Phase gavage :

    Maïs grain : 4
    Eau : 2 litres



    - Abattage et commercialisation (1)haut

    Une fois élevé et gavé, vous allez pouvoir abattre vos animaux, afin d’obtenir une carcasse et le foie. L’abattage d’un animal requiert 0,25 PA. Vous disposez de 4 jours après la fin du gavage pour abattre un animal. Plus tôt il sera abattu, meilleur sera l’indice du foie (donc sa qualité). La somme génétique est aussi prise en compte pour la détermination de la qualité du foie gras.

    Le poids moyen d’un foie gras d’oie est de 0,700 kg, et 0,400 kg pour un foie gras de canard. Le poids varie aussi selon l’indice « croissance » de l’animal.

    La carcasse pourra être revendue à SimAgri au prix de 2,50 euros le kilo. Le foie gras quand à lui se conserve 2 jours en chambre froide (+2°). Pendant ces 2 jours vous pouvez soit vendre le foie non préparé à SimAgri, soit transformer le foie. Selon la solution retenue, cela permet de valoriser le prix de vente, faire varier la durée de conservation… Cela a aussi pour incidence d’augmenter les charges (PA, emballages…) :

    Informations Foie gras non préparé Foie gras sous vide Foie gras mi-cuit en conserve Foie gras en conserve
    Lieux de vente Coopérative SimAgri (abattoir) Marchés Marchés Marchés
    PA préparation (pour 1 kilo) 0 1 1 1,5
    Emballages (pour 1 kilo) Aucun 1,00 euro 3,00 euros 3,00 euros
    Délai de conservation (en jours) 2 (doit être vendu ou transformé dans les 2 jours qui suivent l’abattage) 5 42 252
    Température et lieu de conservation +2° (chambre froide) +2° (chambre froide) T° ambiante (salle de stockage)
    Prix de vente moyen d’un foie avec indice 50 (en euros / kg) 22,50 82,50 95,00 102,50
    Parts de marché - 30% 25% 45%

    Pour le foie gras transformé, vous pourrez le vendre sur les marchés uniquement. La fin d’année est la période la plus favorable pour vendre le foie gras. Vous pourrez en moyenne vendre 10 kilos par marché (pour 1 PA passé sur le marché). Le reste de l’année, comptez 1 kilo par marché (pour 1 PA passé sur le marché).


    - Les Marchés (0)haut

    Les marchés permettent de vendre certains produits directement du producteur au consommateur. Pour le moment quelques produits peuvent y être vendus :

    - Le fromage, crème et beurre produits par les fromageries artisanales
    - Les oeufs


    - Fonctionnement des marchés (0)haut

    Le fonctionnement des marchés est basé sur un programme informatique qui va générer selon plusieurs paramètres des résultats toujours différents! Grâce à celà, la monotonie ne va pas s'installer, c'est ce qui rend cette activité de vente sur les marchés intéressante surtout si elle est couplée avec la production de fromage! Un vrai défi à relever.

    - Les différents paramètres :

    Paramètres Influence sur le marché
    La taille Il existe 3 tailles différentes de marché! Plus le marché est grand, plus les quantités vendues seront importantes. A l'inverse, un marché moins fréquenté vous apportera moins de client.
    La clientèle Il existe 3 types de clientèle! Vous pourrez ainsi avoir à faire à des clients plutôt aisés, ou à revenu moyen voir faible. Selon la clientèle, les produits recherchés ne sont pas forcément les mêmes d'un point de vu du prix et de la qualité.
    La météo Un marché se déroulant sous le soleil fera venir plus de monde qu'un marché sous la pluie! La question se pose, faut-il vraiment aller sur un marché par temps de pluie? Les ventes seront-elles au rendez-vous?
    La saison Là aussi la clientèle n'a pas les mêmes habitudes en hiver qu'en été. Vous vendrez donc différemment selon la saison.
    Le nombre d'exposant Les marchés sont accessibles à tout le monde, mais mieux vaut arriver en premier pour avoir le meilleur emplacement!
    La fidélisation La clientèle aime bien retrouver les mêmes exposants, surtout si les produits sont bons. Il peut-être judicieux de vendre régulièrement sur les mêmes marchés.
    Le moral Quand le moral va, tout va! Une clientèle qui a un bon moral achète plus facilement.
    L'attraction du produit Certains produits attirent plus que d'autres. Vous n'aurez donc pas les mêmes retombées selon les produits exposés.
    Le prix Paramètre important! Un produit moyen a un prix élevé ne se vendra pas énormément. Sachez trouver le compromis entre prix et qualité du produit.

    Comme on peut le voir, il y a énormément de paramètres à prendre en ligne de compte pour faire les marchés et mettre toutes les chances de son côté. A noter aussi que certains de ces paramètres sont fixes, ils ne changent donc pas d'une semaine sur l'autre pour le même marché (vous pouvez en prendre connaissance dans l'annuaire des marchés). Par contre, certains sont variables! Vous devrez donc apprendre à bien gérer ces paramètres pour vendre le plus de produits possible.


    - Vendre sur les marchés (0)haut

    Maintenant que vous connaissez le fonctionnement des marchés, vous allez pouvoir vous lancer dans la vente.

    - Le matériel :

    Il vous faudra du matériel pour allez sur les marchés. Le premier, et le plus important, l'utilitaire. C'est grâce à lui que vous transporter les produits. Il vous faudra ensuite acquérir un kit d'exposant. Ce kit (caisse enregistreuse, vitrine réfrigérée, auvent...) coûte 2500 euros SimAgri et vous permet d'exposer dans de bonnes conditions. Une fois tout celà en votre possession vous pouvez commencer le chargement de l'utilitaire, en prévision des prochains marchés.

    - Charger un utilitaire :

    Avant de vous rendre sur les marchés, vous devrez avoir chargé votre utilitaire avec les produits que vous souhaitez vendre. Surveillez bien le chargement et la capacité de votre utilitaire, vous ne pourrez peut-être pas tout emmener.

    - Choisir ses marchés :

    Voilà, votre utilitaire est chargé, vous êtes prêt à partir pour les marchés. A partir de là vous devez choisir sur quel(s) marché(s) vendre parmis ceux de votre région / province. Vous pouvez faire au maximum 4 marchés par jour SimAgri, et y passer de 1 à 4 PA sur chacun, sachant qu'en restant 4 PA on doit vendre plus qu'en restant 1 PA, mais ce n'est pas automatique. Au total vous pouvez donc attribuer 16 PA pour vendre sur les marchés (sans compter les déplacements).

    Lorsque vous choisissez vos marchés, assurez vous bien que vous pouvez y aller! En effet, un marché n'est ouvert que durant 4 heures. Cependant il existe énormément de marché, vous trouverez donc forcément un ou plusieurs marchés ouverts dans votre créneau horaire de jeu. A noter que vous devez acquitter une redevance annuelle pour chaque marché où vous exposez.

    - Vendre :

    Maintenant que vous avez sélectionné votre marché et déterminé le temps que vous souhaitez y exposer (de 1 à 4 PA), il ne vous reste plus qu'à déterminer les prix de vente de vos produits. Ensuite le programme va générer d'après tous les paramètres le nombre de vente (quantités vendues, montant des ventes...). Vous pouvez ainsi faire un premier bilan de vos ventes sur ce marché et pourquoi pas, enchainer sur d'autres marchés puisque vous pouvez en faire jusqu'à 4 par jour SimAgri.


    - Les grossistes et centrales d'achats (0)haut

    Les grossistes et centrales d'achats permettent aux fromageries industrielles d'écouler les fromages, crème et beurre. C'est donc l'endroit idéal pour aller vendre ses productions en grande quantité.

    Le grossiste achète des produits en grande quantité pour ensuite les revendre aux petits magasins. C'est donc l'intermédiaire entre vous et le vendeur de vos produits aux consommateurs.

    La centrale d'achat elle alimente les grandes surfaces (super et hypermarchés). Elle achète donc là aussi des grandes quantités de produits qui serviront ensuite à alimenter les grandes surfaces de l'enseigne dans la région.


    - Fonctionnement des grossistes et centrales d'achats (0)haut

    Le fonctionnement des grossistes et centrales d'achats est basé sur un programme informatique qui va générer selon plusieurs paramètres des résultats toujours différents! Ainsi, lorsque vous irez vendre vos produits, le responsable des achats vous fera une proposition toujours différente, que se soit sur le prix ou la quantité qu'il est prêt à vous acheter.

    - Les différents paramètres :

    Paramètres Influence sur les ventes
    L'enseigne Il existe 6 enseignes de grossistes et 6 enseignes de centrales d'achats. Certaines achètent plus de fromage que d'autres, pas ou peu de beurre... Il faut donc être attentif au choix de l'enseigne.
    La météo La météo influe sur les ventes ultérieures des grossistes et centrales d'achats. Ils doivent donc acheter juste pour pouvoir écouler les stocks.
    La saison Là aussi la clientèle n'a pas les mêmes habitudes en hiver qu'en été. Les grossistes et centrales d'achats doivent donc prévoir les bonnes quantités à acheter.
    La fidélisation Vendre régulièrement au même grossiste ou centrale d'achat peut-être judicieux, surtout si vos produits sont bons!
    Le moral Quand le moral va, tout va! Les produits se vendent donc plus facilement

    Il y a donc plusieurs paramètres à prendre en ligne de compte pour vendre vos produits aux grossistes et centrales d'achats. Les quantités étant importante, il est primordial de bien gérer les ventes auprès de ces structures afin d'écouler le plus de marchandise possible, et éviter ainsi les invendus dans votre fromagerie industrielle.


    - Vendre auprès d'un grossiste ou d'une centrale d'achat (0)haut

    Maintenant que vous connaissez le fonctionnement des grossistes et centrales d'achats, vous allez pouvoir vous lancer dans la vente.

    - Le matériel :

    Pour aller à la rencontre des différents grossistes et centrales d'achats, il vous faudra un utilitaire. Il vous permet en effet de transporter vos produits.

    - Charger un utilitaire :

    Avant de vous rendre chez les grossistes et centrales d'achats, vous devrez avoir chargé votre utilitaire avec les produits que vous souhaitez vendre. Surveillez bien le chargement et la capacité de votre utilitaire, vous ne pourrez peut-être pas tout emmener.

    - Choisir ses grossistes et centrales d'achats :

    Voilà, votre utilitaire est chargé, vous êtes prêt à partir à la rencontre des grossistes et centrales d'achats. A partir de là vous devez choisir lesquels rencontrer parmi ceux de votre région / province. Vous pouvez aller au maximum chez 4 grossistes ou centrales d'achats par jour SimAgri, et y passer de 1 à 4 PA chez chacun, sachant qu'en restant 4 PA vous devriez pouvoir vendre plus de produit qu'en restant 1 PA. Vous pouvez aussi retourner plusieurs fois chez le même grossiste ou centrale d'achat (comptabilisé dans vos 4 visites par jour maximum). Au total vous pouvez donc attribuer 16 PA pour vendre auprès des grossites et centrales d'achats (sans compter les déplacements).

    Contrairement aux marchés, les grossistes et centrales d'achats sont ouverts de 06H00 à 22H00, l'amplitude est donc plus importante et vous n'avez pas besoin d'acquitter une redevance annuelle.

    - Vendre :

    Maintenant que vous avez sélectionné votre grossiste ou centrale d'achat et déterminé le temps que vous souhaitez y passer pour vendre (de 1 à 4 PA), le responsable des achats va vous faire une offre pour votre ou vos produits. Libre ensuite à vous d'accepter sa proposition ou de la refuser. Si vous avez opté pour un grossiste, vous aurez la possibilité de négocier le prix proposé pour peut-être obtenir un prix plus élevé. Essayer toujours, ca ne coûte rien!


    - La Coopérative SimAgri (0)haut

    C'est ici que s'effectue la plupart des transactions. Vous pouvez y vendre vos récoltes, acheter des semences, de l'engrais, des produits de traitements, des animaux… Attention tout de même, la coopérative SimAgri vend plus cher que les coopératives agricoles régionales (CAR)!

    Il vous faut 2 PA pour vous rendre à la coopérative avec votre tracteur.


    - Les Coopératives Agricoles Régionales (CAR) (1)haut

    Qu'est-ce qu'une Coopérative Agricole Régionale (CAR) :

    La Coopérative Agricole Régionale (CAR) est un intermédiaire qui vous permet de vendre et d'acheter des marchandises. Elle vient donc compléter l'offre proposée par la Coopérative SimAgri! A la différence de la Coopérative SimAgri, une CAR est gérée par des joueurs. Ils peuvent être 3, 5 ou 7 à créer une CAR en y investissant un capital total de 1 000 000 d'euros maximum. Les associés se répartissent ensuite le travail et les bénéfices (si bénéfices il y a!). Les bénéfices sont calculés à la fin de chaque saison SimAgri (7 Décembre donc), les associés peuvent ensuite se répartir ces bénéfices selon les parts de chacuns dans le capital. A noter qu'un minimum de bénéfice doit être laissé sur le compte bancaire de la CAR (investissement à venir...). Ils doivent aussi se consulter pour les choix des tarifs par exemple (vote).

    Comment créer une CAR :

    Pour créer et gérer une CAR, vous devez être inscrit à SimAgri depuis au minimum 90 jours. Votre SimPass doit aussi être activé pour pouvoir débloquer cette option du jeu. Pour débloquer la partie CAR de votre jeu, un appel surtaxé vous sera nécessaire (environ 1,80 euros), ceci pour une durée illimitée. Une fois débloqué, SimAgri vous offre vos premiers batiments.

    Gérer votre CAR :

    Vous voici donc prêt à commencer votre activité. Pour bien débuter voici ce qu'il faut savoir :

    - Les batiments :

    Silo : Construction par tranche de 100 tonnes, 1 000 euros les 100 tonnes (soit 10 euros / tonne). Délai de construction de 1 jour SimAgri pour 100 tonnes. Un type de récolte par silo.
    Entrepôt : Construction identique à l'entrepôt de ferme. 40 euros le m². Délai de construction de 1 jour SimAgri pour 10 m².

    - Le contrat parcelle :

    --> Associé CAR : Pour pouvoir recevoir des contrats parcelles la CAR doit au préalable définir les fourchettes de prix définissant le prix moyen de rachat des différentes cultures. Cette action fait l'objet d'un vote de la part des associés.

    --> Joueur : Le contrat parcelle est un contrat liant la CAR et le joueur, le tout portant sur une parcelle cultivée. Celà siginifie que dans les 7 jours qui suivent le semis ou la plantation, un joueur peut faire parvenir un contrat parcelle à une CAR (si celle-ci accepte ce type de contrat). Si la CAR accepte, elle s'engage à reprendre toute la récolte de la parcelle et ce quelquesoit la qualité et le rendement. L'avantage de ce type de contrat est que le joueur est certain de vendre sa récolte, et peut-être aussi gagner des euros en plus si le prix demandé lors de la signature du contrat a été bien négocié.

    - Achat / Vente de récolte :

    --> Associé CAR : Vous devez au préalable fixer un pourcentage qui déterminera le prix de rachat et de vente de chaque produit de récolte. Ces prix concernent les produits de récolte de bonne qualité. La CAR peut aussi refuser de racheter certaines récoltes. Tout ceci fait l'objet d'un vote de la part des associés.

    --> Joueur : Vous pouvez vendre directement à une CAR si le prix proposé vous satisfait et si celle-ci accepte de racheter ce type de produit de récolte. Une CAR n'est donc en aucun cas obligé de racheter si la transaction s'effectue hors contrat parcelle.

    - Déplacement / Trajet :

    Si vous décidez de vendre ou d'acheter à une CAR, celà vous demandera plus ou moins de PA pour le trajet selon l'endroit où celle-ci est implantée (0,5PA par zone franchie dans le même secteur, ensuite 5PA si changement de secteur). A titre de comparaison, il faut 2PA pour se rendre à la Coopérative SimAgri.

    - Dépôt de bilan / Faillite :

    En cas de mauvaise gestion de votre CAR, celle-ci déposera le bilan et sera donc obligé de fermer! Afin d'éviter que celà n'arrive, veillez à ce que le compte bancaire de la CAR ne soit jamais débiteur de plus de 50 000 euros!


    - Achat/vente entre CAR (0)haut

    Les Coopératives Agricoles Régionales (de région / province différente) ont aussi la possibilité de s'acheter et de se vendre des marchandises. Celà peut-être utile dans les régions ou les rendements sont faibles voir nuls sur certaines cultures. C'est donc un bon moyen de se constituer des réserves mais aussi d'écouler ses stocks! Ces achats et ventes se réalisent sur la base de petites annonces. Une fois la marchandise achetée, vous devrez sélectionner un transporteur pour effectuer le transport. A noter que les frais liés au transport sont pris en charge par le CESA, l'acheteur n'a donc rien à payer si ce n'est la marchandise.


    - Appel d'offre CAR (0)haut

    Comme pour les éleveurs, les CAR disposent aussi d'appel d'offre! A la différence des éleveurs, les CAR doivent pouvoir satisfaire la demande d'une usine en fournissant une certaine quantité de produit de récolte. La durée des contrats varient de 1 à 3 mois et les quantités portent sur plusieurs centaines de tonnes. Ces appels d'offres sont intéressants pour écouler des récoltes de mauvaises qualités par exemple. Comme pour les achats/ventes entre CAR, un transporteur se charge des livraisons. A noter qu'une forte amende est infligée en cas de non respect du contrat !


    - Faire un emprunt (0)haut

    Une Coopérative Agricole Régionale nécessitant énormément d'investissement, le capital seul peut ne pas suffir. Dans ce cas là, les associés peuvent décider d'emprunter auprès d'une banque. Le montant emprunté est variable et ne pourra excéder le capital de la CAR. Cet emprunt peut-être très utile d'autant plus qu'il bénéficie d'un taux à 0%. Le remboursement s'effectue à chaque fin de saison (le 7 Décembre) ou par anticipation!


    - Parts sociales (0)haut

    Si vous le souhaitez, vous pouvez faire rentrer de l'argent dans les caisses de votre Coopérative Agricole Régionale en créant des parts sociales. Vous pouvez ainsi développer votre Coopérative dans de bonnes conditions et faire participer les joueurs à son développement.

    Modalités pour la Coopérative Agricole Régionale :

    - La Coopérative Agricole Régionale doit exister depuis 84 jours soit une saison SimAgri pour émettre des parts sociales.
    - L'édition des parts sociales peut se faire une fois tous les 84 jours, soit une Saison SimAgri, au prix de 1 euro la part sociale.
    - Le montant des parts sociales éditées tous les 84 jours peut aller jusqu'à 10 fois le capital de base de la Coopérative.
    - Les dividendes sont versés même si la Coopérative Agricole Régionale est déficitaire.
    - Le montant des dividendes est déduit du bénéfice, si bénéfice il y a.

    Modalités pour le sociétaire :

    - Un joueur devient sociétaire d'une Coopérative Agricole Régionale dès lors qu'il est en possession d'au moins une part sociale éditée par cette Coopérative.
    - Il doit avoir 90 jours d'ancienneté sur SimAgri et un SimPass actif.
    - Il recoit une fois par Saison SimAgri des dividendes dont le taux est fixé par les associés une fois par Saison.
    - Les parts peuvent être revendues uniquement auprès de la Coopérative Agricole Régionale émettrice au bout de 84 jours, et ce à la valeur d'achat, soit 1 euro la part.
    - En cas de dépôt de bilan de la Coopérative Agricole Régionale, les parts sociales sont perdues, donc aucun dédommagement financier!



    - La magasin libre-service (0)haut

    Un magasin libre-service va permettre de vendre des semences, des produits phytosanitaires, des accessoires…, le tout regroupé en 5 Espaces. Les joueurs pourront donc faire leurs achats dans le magasin libre-service d’une CAR, comme ils le font actuellement en allant s’approvisionner à la Coopérative SimAgri.

    Un magasin libre-service est toujours rattaché au siège de la CAR ou à un dépôt annexe, sachant que le premier magasin libre-service sera forcément implanté au siège de la CAR. On peut donc avoir un seul magasin libre-service par siège et par dépôt annexe de CAR.

    Au moment de la création du premier magasin libre-service, les associés devront choisir quels types de produits ils souhaitent vendre. Pour cela, ils devront choisir 3 Espaces parmi les 5 proposés, et ensuite voter pour valider les choix. Une fois la validation effectuée, il ne reste plus qu’à construire le magasin de 300 m², dont le prix est fixé à 30 000 euros. A noter que les 3 Espaces retenus le sont pour tous les magasins libre-service de la CAR (siège+dépôt annexe). Il est donc important de bien choisir les 3 Espaces. Les associés auront tout de même la possibilité de modifier les Espaces à certains moments et sous certaines conditions.

    Pour qu’un magasin libre-service soit opérationnel, la CAR devra nommer un responsable de magasin et embaucher un employé. Le responsable de magasin est un associé de la CAR choisi par les associés (sous forme de vote), et a en charge la gestion des achats de marchandises, la fixation des prix de vente, les promotions… pour le magasin libre-service dont il dépend. Le responsable de magasin est donc seul maitre à bord. L’employé quand à lui est embauché (salaire de 1750 euros) et a en charge la clientèle et la gestion des arrivages de marchandise.

    Afin de pouvoir vendre, le magasin libre-service doit disposer de marchandises en stock. Pour cela, le responsable de magasin peut passer commande auprès des différents fabricants/fournisseurs, en tenant compte des prix pratiqués, ainsi que les délais de disponibilités. Les choix du responsable de magasin vont donc permettre d’acheter plus ou moins cher, et d’avoir la marchandise plus ou moins rapidement auprès du fabricant/fournisseur. Une fois la commande passée, un transporteur se chargera du transport des marchandises. A noter que tous les produits d’une même commande devront avoir été livrés avant d’être disponibles dans le magasin libre-service. Les produits d’une commande nécessitant par exemple 3 voyages ne seront disponibles dans le magasin libre-service qu’une fois les 3 voyages effectués. Une fois tous les produits livrés, il faudra stocker ceux-ci dans les entrepôts en utilisant le télescopique.

    Pour pouvoir vendre, le responsable de magasin devra définir les prix de vente en tenant compte ou non des prix conseillés par le fabricant/fournisseur. Il pourra bien entendu vendre plus ou moins cher, mais jamais à perte. De plus, il pourra mettre en place des promotions qui permettront aux joueurs d’avoir une remise s’ils achètent une certaine quantité de produit (remise et quantité fixée par le responsable).

    - Les 5 Espaces :

    Espaces Détails
    Agriculture Graine tabac, plant de tabac, pomme de terre plantation, semences agricoles (céréales, légumineuses, herbe), désherbant défanage chimique, traitement fongicide, herbicide, insecticide, engrais (Ca, N, Mg, P, K, S)
    Arboriculture Traitements arbre fruitier, engrais arbre fruitier, pied arbre fruitier, filet anti grêle, palox
    Forêt Engrais, pied arbre, protection lapin, protection chevreuil, protection cerf
    Maraichage Graines, semences, plants, palox, plateau polystyrène, bac maraichage, bâche plastique
    Elevage Bac à eau, râtelier, piquet pour clôture, fil de fer barbelé, concentré jeunes, minéraux + vitamines



    - L'huilerie (0)haut

    Qu'est-ce qu'une huilerie :

    C'est l'unité de production de l'HVC (Huile Végétale Carburant) et elle ne peut être gérée que par une Coopérative Agricole Régionale (CAR). Elle transforme donc le tournesol ou colza (ou canola pour la Canada) en le pressant. On obtient ainsi du bio-carburant (HVC) et du tourteau de tournesol ou colza. Le bio-carburant sert à faire rouler les véhicules agricoles motorisés (donc les matériels qui ont un moteur), le tourteau de tournesol ou colza étant revendu auprès d'usine.

    Comment créer une huilerie :

    Une huilerie ne pouvant qu'être gérée par une CAR, se sont donc les associés des Coopératives Agricoles Régionales qui prennent la décision de créer une huilerie. Ensuite la CAR devra acheter les différents éléments qui composent l'huilerie :

    Le silo HVC : c'est un silo spécifique au stockage de produit destiné à être transformé en HVC. Vous pouvez y stocker du tournesol et/ou du colza. Une fois stocké dans ce silo HVC, le tournesol ou colza alimente le silo de presse ! Du tournesol ou colza normal stocké dans ce type de silo devient automatiquement un tournesol ou colza HVC, et ne pourra donc plus servir à l'alimentation des animaux. Une huilerie peut avoir autant de silo HVC qu'elle le souhaite.
    Le trieur : il permet de trier le tournesol ou colza HVC avant son transfert vers le silo de presse.
    La vis : assure le transfert du tournesol ou colza HVC vers le silo de presse.
    Le silo de presse : le tournesol ou colza HVC est stocké dedans juste avant le pressage. Le silo de presse varie selon la taille de la presse, il faudra donc le changer si vous décidez d'acquérir une autre presse à huile.
    La presse : c'est l'élément essentiel de l'huilerie. Elle permet de presser à froid le tournesol ou colza HVC pour en obtenir de l'huile et des tourteaux. Il existe deux modèles de presse, la presse à vis ou la presse à barreaux, chacune ayant ses propres caractéristiques (prix, rendement horaire et taux de matière grasse résiduel pour le tourteau de tourteau ou colza).
    La cuve de décantation : assure la stabilisation de l'huile (HVC) après le pressage et avant la filtration.
    Le filtre (pompes + filtre) : permet de filtrer l'huile (HVC) afin de la rendre utilisable dans les moteurs.
    La cuve de stockage HVC : permet de stocker l'huile (HVC) avant son utilisation dans les moteurs.

    Une fois que votre huilerie est construite et donc opérationnelle vous pourrez commencer à transformer du tournesol ou colza afin d'en obtenir de l'HVC et du tourteau. Cependant il vous faudra entretenir régulièrement les différents éléments de l'huilerie afin d'augmenter la durée de vie et d'éviter ainsi les pannes! A noter qu'à la moindre panne l'huilerie s'arrète automatiquement et ne produit plus.

    Gérer votre huilerie :

    L'HVC étant très demandée, les associés devront faire très attention à la gestion globale de l'huilerie afin d'éviter toute pénurie. Il faudra donc tenir compte de plusieurs éléments :

    Le matériel : avant toute chose l'huilerie devra faire l'objet d'une attention toute particulière afin d'éviter les pannes par exemple! Il faut donc être vigilant et réactif, notamment si vous souhaitez faire fonctionner votre huilerie 24 heures sur 24.

    Le stock de tournesol ou colza : afin d'éviter une rupture de stock de la matière première vous devrez aussi gérer au quotidien les achats de tournesol et colza, que se soit auprès des joueurs mais aussi auprès de SimAgri. Anticiper afin de faire face aux délais de livraisons et ainsi éviter des ruptures de stock.

    Le stock d'HVC : l'HVC étant très demandée, il vous faudra aussi veiller à toujours avoir du bio-carburant de disponible, ceci afin de satisfaire la demande et éviter ainsi de perdre des clients.

    Les transports : que se soit pour l'achat de tournesol ou colza, la vente d'HVC ou de tourteau de tournesol ou colza, ne négliger pas ce poste qui peut vous faire perdre de l'argent. N'hésitez pas à faire appel aux meilleurs transporteurs afin de vous assurer une sécurité vis à vis de vos approvisionnements et ventes!

    Les ventes : afin de rentabiliser rapidement vos investissements vous devrez vendre quotidiennement du bio-carburant mais aussi le tourteau de tournesol ou colza. Pour toutes les ventes vous devrez faire appel à un transporteur. A noter que le transport d'HVC se fait exclusivement par camion citerne, camion citerne que seul un chauffeur avec licence MD (Matières Dangereuses) pourra conduire.

    Comme on peut le voir, la gestion d'une huilerie n'est pas chose aisée compte tenu des différents paramètres liés à toute l'activité, de l'approvisionnement à la vente, en passant par le stockage ou encore les entretiens et pannes! Mais que celà ne vous fasses pas peur, avec une bonne gestion les résultats financiers seront au rendez-vous!

    Quelques chiffres :

    Voici quelques données importantes concernant l'huilerie :

    Pour 1 kilo de colza pressé vous obtiendrez entre 0,336 et 0,420 litre d'HVC. Un colza de bonne qualité produisant plus de bio-carburant qu'un colza de mauvaise qualité. Dans le même temps vous obtenez de 0,496 à 0,620 kilo de tourteau de colza. Là aussi la production varie selon la qualité du colza.

    Pour 1 kilo de tournesol pressé vous obtiendrez entre 0,280 et 0,350 litre d'HVC. Un tournesol de bonne qualité produisant plus de bio-carburant qu'un tournesol de mauvaise qualité. Dans le même temps vous obtenez de 0,520 à 0,650 kilo de tourteau de tournesol. Là aussi la production varie selon la qualité du tournesol.

    Concernant le prix de vente, le litre d'HVC est variable selon les régions. En effet ce prix est fixé par les représentants du CESA, et ce au niveau régional. Toutefois, le prix du litre est compris entre 0,36 et 0,55 euro. Le tourteau de tournesol ou colza se vend quand à lui 150 euros la tonne, une prime étant rajoutée selon le taux de matière grasse résiduel dans le tourteau (plus le taux est bas, plus la prime est importante)! Le tourteau de tournesol ou colza se vend exclusivement auprès d'usine.

    Enfin avant d'acheter votre presse à huile, pensez à estimer la consommation en HVC de vos clients afin d'acquérir la presse capable de produire assez d'huile et ainsi éviter des pénuries! Vous pouvez connaitre le rendement horaire d'une presse en consultant sa fiche. Attention, la production obtenue est calculée quotidiennement, donc une fois par jour.


    - La sucrerie (0)haut

    Qu'est-ce qu'une sucrerie :

    C'est une unité de transformation, qui va permettre, à partir de la betterave sucrière, d'obtenir du sucre, de la pulpe déshydratée de betterave, de la mélasse, et de l'écume de sucrerie. Les produits obtenus sont ensuite revendus aux usines (sucre et mélasse) ou aux joueurs (pulpe et écume).

    Comment créer une sucrerie :

    Une sucrerie ne pouvant qu'être gérée par une CAR, se sont donc les associés des Coopératives Agricoles Régionales qui prennent la décision de créer une sucrerie.

    La sucrerie est gérée de façon globale, contrairement à l'huilerie ou il faut acheter chaque élément qui la compose. La sucrerie est donc composée d'un seul élément, qui représente la structure de transformation et de production. A noter que vous ne pouvez avoir qu'une seule sucrerie au siège de la CAR, ainsi qu'une sucrerie dans chaque dépôt au besoin.

    Il existe 10 niveaux pour une sucrerie. Plus le niveau de la sucrerie est élevé, plus sa capacité de transformation quotidienne est élevée. L'investissement de base est de 3 millions d'euros, pour une sucrerie de Niveau 1. Si vous souhaitez augmenter la capacité de transformation (et donc passer au niveau supérieur), il faudra débourser 500 000 euros pour chaque niveau.

    Vous devrez aussi prévoir de construire des équipements pour cette activité :

    Le silo : il permet de stocker la pulpe déshydratée de betterave, la mélasse, ainsi que le sucre. Si vous avez déjà des silos dans votre CAR, vous pouvez vous en servir.
    Plate-forme sucrerie : elle permet de stocker les betteraves récoltées, en attendant que celles-ci soient transformées. Son unité est la Tonne, qui détermine la capacité de stockage. Il peut y avoir plusieurs plates-formes pour une même sucrerie.
    La fosse à écume : elle permet de stocker l'écume de sucrerie.

    Gérez votre sucrerie :

    Pour la sucrerie vous avez donc besoin de betterave sucrière. Ces betteraves doivent être achetées auprès des joueurs, sous forme de contrat parcelle. Vous devez donc anticiper et préparer votre campagne dès le printemps, faute de quoi vous n'aurez pas de betterave pour alimenter votre sucrerie.

    Au moment de la récolte, à l'automne, les betteraves vous sont livrées. Une fois livrées, vous disposez de 7 jours pour les transformer, faute de quoi, elles seront perdues. L'activité est donc concentrée sur quelques mois, d'Octobre à Mars.

    Pour une tonne de betterave transformée, vous obtenez :

    0,160 tonne de sucre (soit 160 kilos)
    0,050 tonne de pulpe (soit 50 kilos)
    0,030 tonne de mélasse (soit 30 kilos)
    0,030 tonne d'écume de sucrerie (soit 30 kilos)

    Ce rendement est valable pour des betteraves de bonne qualité. Le rendement est moins important pour des betteraves de moyenne et mauvaise qualité. A noter que la qualité des produits obtenus est fonction de la qualité des betteraves. Avec des betteraves de bonne qualité vous aurez du sucre de bonne qualité... par contre, avec des betteraves de mauvaise qualité, votre sucre sera de mauvaise qualité.

    Le sucre et la mélasse sont vendus directement aux usines, sous forme de contrat. Pour le sucre (de bonne qualité), le prix moyen est de 670 euros la tonne, pour la mélasse (de bonne qualité), 120 euros la tonne. Concernant la pulpe, elle est vendue aux joueurs, au prix moyen de 180 euros la tonne. Enfin, l'écume de sucrerie est vendue aux joueurs, au prix moyen de 5.80 euros la tonne. Les cours sont fixés par les membres du CESA, avec un vote National.


    - La laiterie (0)haut

    On entend par activité « Laiterie », la production de lait, sa collecte/transport, et sa transformation/commercialisation. On distingue donc 3 intervenants :

    -Producteur : Il produit le lait sur son exploitation. Ce peut-être du lait de vache, brebis ou chèvre, en élevage « conventionnel » ou « BIO ». Il produit du lait pour une ou plusieurs laiteries.

    -Transporteur : Il a en charge la collecte du lait, c’est-à-dire son transport depuis le producteur jusqu’à la laiterie. Il peut travailler avec plusieurs producteurs et laiteries.

    -Laiterie : Elle a en charge l’achat et le stockage du lait, sa transformation en produit laitier, ainsi que sa commercialisation. La laiterie est gérée par plusieurs joueurs au sein d’une Coopérative Agricole Régionale (CAR).


    - Le producteur (0)haut

    Pour le producteur, travailler avec une laiterie située dans sa région permet de mieux valoriser son lait. Il le vend donc plus cher que s’il était vendu auprès de SimAgri. Pour travailler avec une laiterie, le producteur doit avoir un SimPass actif. Dans le cas contraire, il ne pourra pas signer de contrat laiterie. De même, s’il n’a plus de SimPass durant la période de contrat, le lait de ne peut pas être vendu à la laiterie (ni à SimAgri).

    -Signer un contrat laiterie :

    Afin de pouvoir vendre son lait à une laiterie de sa région, le producteur doit signer un contrat laiterie avec celle-ci. Un contrat laiterie dure toujours 1 saison SimAgri (soit 12 mois virtuels/12 semaines réelles) et renseigne sur :

    1/Le volume de lait à fournir :

    Il s’agit du volume de lait que le producteur doit fournir à la laiterie sur toute la durée du contrat laiterie. Il est réparti sur 12 mois. Si par exemple le contrat laiterie porte sur 72 000 litres de lait, le producteur doit fournir 6 000 litres par mois (72 000 litres / 12 mois).

    2/La qualité du lait :

    Il s’agit de la qualité du lait que le producteur doit fournir. Une qualité minimum et au besoin maximum peut être demandée par la laiterie, par exemple du lait avec une qualité comprise entre 20 et 50. Dans cet exemple, le lait devra donc avoir un indice QL (Qualité Lait) au-dessus de 20, et en dessous de 50.

    3/Le prix du lait :

    Il est exprimé en euros pour 1000 litres, et permet au producteur de savoir combien il va gagner lorsqu’il vendra son lait à la CAL. Le prix peut varier selon la qualité du lait, éventuellement selon la clause « exclusivité ». Le producteur est payé dès lors que le lait collecté est livré à la laiterie par le transporteur.

    4/Clause « Exclusivité » :

    Une clause d’exclusivité peut être incluse au contrat laiterie, dans ce cas-là, le producteur s’engage exclusivement avec la CAL en ce qui concerne ce type de lait. Si l’exclusivité porte sur du lait de vache « conventionnel », le producteur ne pourra pas en vendre à une autre laiterie. Par contre, s’il produit en parallèle du lait de vache « BIO », il pourra sans problème le vendre à une autre laiterie ou bien à cette même laiterie, les laits n’étant pas du même type.

    Tous ces éléments du contrat laiterie sont à discuter et à négocier. A noter qu’un producteur peut avoir plusieurs contrats laiteries avec une ou plusieurs laiteries (attention cependant aux contrats avec clause « exclusivité »).

    -Renouveler/renégocier un contrat laiterie :

    Comme on l’a vu, le contrat laiterie dure 1 saison (12 mois). 1 mois avant le terme de celui-ci, le producteur a la possibilité de le renouveler (en accord avec la laiterie) sur les mêmes bases. On peut renouveler autant de fois qu’on le souhaite un contrat laiterie. Le producteur peut aussi renégocier le contrat actuel avec la laiterie, 1 mois avant son terme. La renégociation porte sur le volume de lait, sa qualité, son prix, éventuellement son exclusivité. Dans les deux cas, un nouveau contrat est créé, celui-ci débutant une fois le précédent contrat achevé.

    -Fin/rupture du contrat laiterie :

    Au bout d’une saison (12 mois), si le contrat laiterie n’a pas été renouvelé ou renégocié, il arrive à son terme et s’achève. Le contrat laiterie peut être rompu par la laiterie dans le cas où le producteur ne fournit pas le volume de lait mensuel. Ainsi, si durant 3 mois consécutifs ou 3 mois cumulés sur la période du contrat la quantité mensuelle n’est pas respectée, la laiterie pourra rompre le contrat.


    - L'activité forestière (0)haut

    - La forêt en général (0)haut

    - La forêt en détail (0)haut

    L'activité forestière regorge de petit détail qui ont tous une importance sur les travaux qui seront effectués dans la forêt.

    Informations Détail de l'information
    Longueur piste forestière C'est la longueur totale de piste reliant les zones d'abattages à la place de dépôt de la forêt. Influe sur les temps et distances de trajets lors du transport du bois par le porteur forestier. Influe aussi sur les travaux d'entretiens des pistes. Plus c'est long, plus il faudra de PA.
    Longueur route forestière C'est la longueur totale de route reliant la zone de dépôt de la forêt à la sortie de celle-ci. Influe sur les temps et distances de trajets lors du transport du bois par les ensembles routiers vers les usines. Influe aussi sur les travaux d'entretiens des routes. Plus c'est long, plus il faudra de PA.
    Surface de la place de dépôt Représente la capacité de stockage de bois issu de la forêt. Influe sur la quantité de bois pouvant être stockée, ainsi que sur les entretiens de la place de dépôt. Plus la place est grande, plus on pourra y stocker du bois, et plus il faudra de PA pour l'entretien.
    Inclinaison moyenne Permet de savoir si la forêt est plus ou moins en pente. Influe tous les travaux effectués sur la forêt. Plus l'inclinaison est élevée, plus il faudra de PA pour les travaux.



    - La station forestière en détail (0)haut

    Comme on l'a vu, 20 stations forestières composent chaque forêt. Là aussi chaque détail a son importance et son influence.

    Information Détail de l'information
    Essence Permet de connaitre l'essence du peuplement de la station forestière. Selon l'essence les arbres sont plus hauts, le tronc plus important, le prix de vente plus élevé...
    Age des arbres Renseigne sur l'âge du peuplement de la station.
    Nombre d'arbres Permet de connaitre le nombre d'arbre présent dans la station.
    Hauteur Permet de connaitre la hauteur moyenne du peuplement de la station.
    Circonférence Permet de connaitre la circonférence moyenne du tronc des arbres.
    Diamètre Permet de connaitre le diamètre moyen du tronc des arbres.
    Type de sol Permet de connaitre la composition du sol, sa profondeur, le drainage et la végétation au sol. Tout celà influe sur la croissance des arbres, donc la hauteur et la circonférence de ceux-ci.
    Situation Permet de savoir ou se situe la station dans son environnement. Sur un plateau, dans une cuvette, sur une pente... Influe sur l'inclinaison et donc sur les PA.
    Cours d'eau Cette information précise qu'un cours d'eau passe à proximité de la station. Influe sur la croissance des arbres et les travaux (risque d'enlisement).
    Faune Permet de savoir quels animaux habitent la station forestière. Influe sur les dégats des jeunes plants.



    - Les travaux forestiers (0)haut

    Quelque soit la surface de votre forêt, vous serez amené à y effectuer divers travaux, afin que vos arbres grandissent dans des conditions optimales. Voici tous les travaux que vous serez amenés à faire :

    Travaux Détail du travail
    Broyage souche Permet de broyer les souches une fois la coupe rase effectuée sur la station forestière pour ensuite replanter. S'effectue avec un broyeur lourd et un tracteur.
    Fertilisation Permet d'apporter un engrais afin de faciliter la pousse des jeunes plants. Densité de 120 kilos par hectare appliquer avec un épandeur à engrais et un tracteur.
    Labour Permet d'enfouir l'engrais et préparer le sol pour la plantation des jeunes plants. Le labour s'effectue avec un déchaumeur forestier et un tracteur.
    Mise en place des plants Permet de mettre en terre les jeunes plants. L'opération se fait à la main. 1100 plants par hectare.
    Mise en place / enlèvement protections gibiers Permet de protéger les jeunes plants des dégats pouvant être occasionnés par le gibier. La pose et l'enlèvement se font manuellement.
    Broyage entre les lignes Permet d'éliminer la végétation pouvant nuire au développement des arbres dans la station. S'effectue avec un broyeur agricole et un tracteur.
    Taille de formation Intervient dans l'année qui suit la plantation. S'effectue manuellement à l'aide d'un kit.
    Traitements phytosanitaires Permet de lutter contre les invasions d'insectes. Le traitement s'effectue à l'aide d'un tracteur et d'un pulvérisateur arboricole.
    Elagage Vise à réduire le nombre de branche à 2, 4 et 6 mètres à différents âges. S'effectue manuellement à l'aide d'un kit.
    Marquage de coupe Opération visant à repérer et marquer les arbres à abattre lors d'une éclaircie. S'effectue de façon manuelle à l'aide d'un kit.
    Eclaircie Opération visant à diminuer la densité d'arbre dans la station afin de favoriser la croissance des arbres restants. Il faut donc abattre, dégager et transporter les bois coupés. Nécessite donc l'utilisation d'une abatteuse, d'un débusqueur et d'un porteur forestier.
    Coupe finale C'est l'opération finale sur une station visant à couper tous les arbres présents dans une station. Il faut donc abattre, dégager et transporter les bois coupés. Nécessite donc l'utilisation d'une abatteuse, d'un débusqueur et d'un porteur forestier.
    Entretien piste / route forestière Action d'entretenir l'infrastructure créée dans la forêt afin de faciliter le transport des bois. Cet entretien s'effectue avec un débroussailleur à bras et un tracteur.
    Entretien place de dépôt Action d'entretenir la place de dépôt servant au stockage des bois. Cet entretien s'effectue avec un débroussailleur à bras et un tracteur.



    - L'Entreprise de Travaux Forestiers (ETF) (0)haut

    Si vous le souhaitez vous pouvez créer une Entreprise de Travaux Forestiers (ETF). Vous pourrez alors être appelé par d'autres joueurs pour effectuer les travaux forestiers dans leurs forêts. Si vous souhaitez créer une ETF, sachez que l'investissement est lourd. Par contre, en tant que propriétaire forestier, le fait de passer par une ETF vous permettra de limiter les investissements notamment sur les matériels.


    - La vente de bois (0)haut

    Une fois les bois coupés et stockés vous pourrez ensuite les revendre auprès d'usine. Les prix varient selon l'essence ainsi que le volume coupé. En effet, pour une même essence, le volume de bois coupé pourra être plus ou moins important, selon le type de sol, les travaux effectués... Veillez donc à effectuer tous les travaux afin d'obtenir le maximum de bois.


    - Le transport par camion (0)haut

    Le transport par camion permet d'effectuer des échanges de marchandises au niveau national et régional.

    Le matériel :

    Matériels Types de transport Autres
    Tracteur routier Sert à tracter Motorisé
    Semi type benne Récoltes, aliments Tractée
    Semi type plateau Balles de paille/foin, semences, engrais, produit traitement Tractée
    Semi type porte-engin Matériels Tractée
    Semi type citerne pulvérulent Sucre Tractée
    Semi type citerne agroalimentaire Mélasse Tractée

    Le matériel nécessaire selon le type de chargement :

    Type de marchandise Semi-remorque type plateau Semi-remorque type benne Semi-remorque type porte-engin
    Balle de paille / Foin / Lin Oui - -
    Aliment / Récolte - Oui -
    Semence Oui - -
    Produit de traitement / Défanage chimique Oui - -
    Engrais Oui - -
    Fumier - Oui -
    Matériel - - Oui

    Les caractéristiques :

    Chaque matériel a ses propres caractéristiques. Quelles soient exprimées en tonne, en chevaux… elles ont une influence sur le nombre de PA nécessaire à leur utilisation. Pour les connaître, il faut consulter la fiche du matériel. Pensez toujours à prendre un tracteur routier suffisamment puissant pour tracter vos différents type de semi. A noter que le tracteur routier consomme entre 24 et 28 litres d'HVC par PA parcourus, qu'il soit vide ou chargé.

    Entretien :

    Pour garder vos matériels en parfait état et éviter ainsi les pannes, nous vous conseillons de les entretenir régulièrement.

    Les pannes :

    Si vos matériels commencent à être usés, ils risquent de tomber en panne. Il existe plusieurs types de pannes et la durée d'immobilisation peut aller jusqu'à deux jours.

    L'assurance :

    Pour limiter les frais liés aux pannes, vous pouvez souscrire pour chaque matériel une assurance annuelle. Cette assurance prend en charge les frais de réparations en cas de panne.


    - Les licences (0)haut

    Dans SimAgri il existe 2 licences de transport bien distinctes. Ces licences sont gratuites et valables 84 jours, soit une saison SimAgri :

    Licence pour compte propre :

    Cette licence vous permet d'effectuer vos transports. Vous pouvez ainsi ramener vos matériels depuis l'usine vers votre concession, ramener des balles de paille que vous avez acheté... Licence à souscrire si vous souhaitez faire tous vos transports vous même.

    Licence pour compte d'autrui :

    A la différence de la première licence, celle-ci ne vous permet d'effectuer que les transports pour des clients. Vous êtes donc le prestataire chargé d'effectuer le transport pour le compte d'un éleveur, d'un concessionnaire, d'une coopérative agricole régionale... Licence à souscrire si vous souhaitez être le partenaire d'autres joueurs.

    ATTENTION :

    Ces licences ne sont pas cumulable, réfléchissez donc bien avant de faire votre choix selon les activités que vous souhaitez développer et l'orientation que vous voulez donner à votre entreprise de transport.


    - Le transport (0)haut

    ATTENTION :

    Compte tenu de la grandeur du territoire canadien, les distances sont importantes. En conséquence, les trajets sont plus longs que sur les autres Parties, vos chauffeurs devront rouler énormément. Il est donc nécessaire de prendre en compte ce facteur important pour le calcul des coûts de transports.


    Pour pouvoir réaliser des transports, il vous faudra avant tout acheter le matériel nécessaire. L'investissement est important, cette activité peut-être secondaire ou principale. Afin d'être le plus efficace possible, il vous faudra venir régulièrement sur SimAgri afin d'obtenir un maximum de travail. Pour conduire le camion, il vous faudra aussi un chauffeur. Le chauffeur est rémunéré 270 euros par jour et vous permet d'effectuer pour 32 PA de déplacement tous les jours. Vous pouvez aussi embaucher 2 chauffeurs et former ainsi un double équipage. Dans ce cas, votre camion peut donc se déplacer de 64 PA par jour!

    Maintenant que vous avez le matériel nécessaire, vous allez pouvoir effectuer des transports. Pour ce faire, vous disposez sur la page d'accueil de votre "ferme" ou "transport" d'un lien qui vous permettra de consulter les différentes demandes de transports disponibles. Si votre camion est à proximité du lieu de chargement, vous pouvez proposer vos services pour effectuer le transport. Vous devez pour celà renseigner un tarif. Vous recevrez par la suite, un message de confirmation ou de refus de la part de l'acheteur.

    Si vous êtes retenu pour effectuer le transport, vous devrez emmener votre camion au lieu de chargement. Le vendeur vous chargera alors le camion de la marchandise commandée. Vous pouvez aussi charger vous même votre camion si au préalable le vendeur a activé son aire de chargement ou son silo de chargement et y a stocké la marchandise vendue. Une fois chargé, vous pouvez emmener votre camion chez l'acheteur. A votre arrivée chez l'acheteur, vous déchargez le camion. Dans le cas ou vous ne pouvez décharger chez le client (faute de place par exemple), vous avez toujours la possibilité de vider dans la Centrale SimAgri. La marchandise sera déchargée et vous serez payé. Vous pouvez ensuite recharger à proximité.

    Si vous souhaitez effectuer des transports pour votre propre compte, acheter des balles de paille et les ramener chez vous par exemple, celà est tout à fait possible. Il vous faudra pour celà acheter la marchandise au préalable et ensuite renseigner un tarif pour le transport que vous effectuez. Etant donné que vous êtes l'acheteur, vous retiendrez votre offre pour le transport, vous pourrez ainsi ramener la marchandise chez vous.


    - Coût d'un transport (0)haut

    Le coût d'un transport varie énormément d'un transport à un autre, il est calculé en tenant compte d'éléments fixes et variables. Il tient compte par exemple de l'amortissement du matériel, du personnel, du volume à transporter, de la distance, des frais de manutention, du carburant HVC. A cela, il faut aussi ajouter la marge du transporteur, ainsi que la facturation possible des trajets à vide (si plusieurs allers/retours).


    - La viticulture (0)haut

    Dans SimAgri vous pouvez aussi cultiver des vignes, et vous lancer dans la production de vin. C'est une activité annexe dans SimAgri, plutôt complexe, et qui demande un investissement important sur le plan financier.

    Pour vous aider voici des fichiers que vous pouvez télécharger/consulter :

    Planning travaux viticoles
    Cépages blancs France
    Cépages noirs France
    Cépages Belgique
    Cépages Suisse
    Cépages Canada
    Cépages Etats-Unis
    Cépages blancs Expert
    Cépages noirs Expert


    - Acheter son Domaine Viticole (0)haut

    Si vous souhaitez vous lancer dans cette activité, la première chose à faire va être d'acheter un Domaine Viticole, en débloquant l'activité. Le Domaine Viticole est géré de façon totalement autonome, vous ne pourrez donc pas utiliser de matériels, bâtiments, PA... de votre compte « Ferme ».

    Pour cela SimAgri vous propose des domaines dans les diverses régions viticoles de votre serveur. Chaque Domaine Viticole est vendue avec 4 parcelles viticoles d'une surface de 2500 m² chacune. Deux parcelles sont déjà plantées, les deux autres étant en jachère.

    Une fois votre choix fait, vous devrez procéder au déblocage de l'activité, en renseignant un code souscrit pas SMS ou Audiotel auprès de notre prestataire Rentabiliweb. Contrairement à certaines autres activités annexes ou le déblocage est unique et définitif, le déblocage de l'activité Viticulture est annuel. Tous les 365 jours vous devez donc procéder au déblocage (ou au renouvellement) de l'activité. Ce déblocage (renouvellement) annuel remplace le SimPass. Il est donc possible de jouer à SimAgri uniquement pour l'activité Viticulture, ou de cumuler les deux.

    Une fois le déblocage effectué, vous pourrez valider l'achat du Domaine Viticole et injecter de l'argent virtuel pour acheter celui-ci et faire face aux investissements à venir.


    - Investissement financier (0)haut

    Au déblocage de l'activité, vous ne possédez pas d'argent virtuel pour développer votre Domaine.

    Vous devrez effectuer des virements depuis le compte « Ferme ». Vous pouvez injecter de 50 000 à 500 000 euros pour votre Domaine Viticole, en une ou plusieurs fois, tout en sachant que le montant total des versements ne doit pas excéder 500 000 euros. L'argent investit dans le Domaine ne peut pas être récupéré pour la « Ferme ».

    En plus des 500 000 euros, vous avez la possibilité de souscrire un ou plusieurs emprunts, pour un montant total de 350 000 euros.

    Dans le meilleur des cas, vous pouvez investir 850 000 euros dans votre Domaine Viticole.


    - Infrastructures (0)haut

    Une fois dans votre Domaine, vous devrez acheter et faire construire certains éléments. Le hangar, qui vous permet d'abriter vos matériels, de stocker des accessoires, les plants... Le matériel nécessaire pour cette activité ne doit pas excéder 80 chevaux pour la puissance (pour les matériels utilisés dans la parcelle viticole pour les travaux du sol).

    Il vous faudra aussi un Chai, pour transformer le raisin en vin. Le Chai est équipé de tout le matériel nécessaire pour la vinification. Vous ne pouvez avoir qu'un seul chai, une fois usé, vous pourrez le détruire pour en construire un nouveau et racheter les éventuels accessoires à mettre dedans. A noter que les cuves et le vin qui se trouvent dans le chai détruit sont placés automatiquement dans le nouveau chai.

    Pour stocker vos vins, en bouteilles ou en fûts, il vous faudra une cave.

    Enfin, et c'est peut-être le plus important, des parcelles viticoles, d'une surface comprise entre 500 et 10 000 m².


    - Le personnel (0)haut

    - Parcelle viticole (0)haut

    Une parcelle viticole est une parcelle destinée exclusivement à la culture de la vigne. Sa superficie varie de 500 à 10 000 m². La densité de plantation pour une parcelle de 10 000 m² est de 6000 ceps (soit 0,6 cep/m²). Chaque parcelle viticole a une qualité de terre définie par la composition de son sol. Des informations liées à son exposition, sa déclivité... sont aussi indiquées. Ces informations influent sur le rendement, la qualité du raisin, les PA nécessaires pour les actions... Par exemple, pour l'exposition, l'idéal est d'avoir une parcelle exposée Sud/Sud-Est.

    La valeur d'une parcelle viticole varie selon ces informations ainsi que l'âge de la vigne.

    A noter que les parcelles viticoles doivent être situées dans la même zone que le Domaine.


    - Cultiver la vigne (0)haut

    La vigne nécessite plusieurs actions, et ce tout au long de l'année. Voici un planning complet des actions liées à la culture de la vigne. (Fichier à venir).

    Il existe deux types de travaux. Les travaux sur la vigne, qui sont manuels (par la suite certains pourront être mécanisés), et les travaux du sol qui eux sont mécanisés.

    Les travaux effectués permettent d'améliorer le rendement et la qualité du raisin (tout en tenant compte du critère Qualité travail du personnel).

    En plus des travaux du sol, et sur la vigne, il faudra surveiller la pluviométrie, l'ensoleillement et les températures. A noter qu'une nouvelle jauge fait son apparition, la jauge Phytosanitaire. Plus la jauge est basse, plus la vigne est sujette aux maladies. La vigne en nécessite pas d'apports en éléments nutritifs.


    - Vinification (0)haut

    Lors des vendanges (en octobre), vous pourrez transformer votre raisin en vin. Pour cela plusieurs étapes sont nécessaires :

    Fermentation :

    Une fois la benne remplie de raisin, vous pouvez transférer ceux-ci dans des cuves inox, afin de faire fermenter le raisin et obtenir le vin. L'étape fermentation dure 7 jours pour les cépages noirs, et 3 jours pour les cépages blancs. C'est le maitre de chai qui s'occupe de cette étape, et selon ses compétences, la qualité du vin obtenue pourra être améliorée.

    Pour obtenir 1 litre de vin il vous faudra 1,5 kilos de raisin.

    Élevage :

    Une fois la fermentation effectuée, vous avez votre vin. Il vous faudra effectuer un décuvage afin de mettre le vin dans d'autres cuves inox, et ainsi « élever » celui-ci. C'est durant cette phase « élevage » que votre vin va s'améliorer. Les indices Apparence, Odeur et Goût vont donc évoluer.

    L'amélioration du vin prend en compte les compétences du maitre de chai, la qualité du raisin (qui a servi à obtenir le vin), ainsi que l'hygiène/propreté du matériel.

    La durée d'élevage pour le vin à base de cépage noir est de 84 jours (42 jours minimum). Pour le vin à base de cépage blanc, elle est de 63 jours (42 jours minimum). Vous pouvez stopper l'élevage à tout moment (en respectant tout de même la durée minimale), dans ce cas là le gain sur les indices sera moins important.

    Une fois l'élevage terminé (ou stoppé), deux solutions s'offrent à vous :

    -Mise en bouteille du vin
    -Mise en fût du vin


    - Mise en bouteille/fût (0)haut

    Cette étape intervient après la vinification. Si vous décidez de mettre en bouteille le vin obtenu, il vous faudra du matériel (équipement automatique ou manuel, kit bouteille vide), ainsi que le maitre de chai, qui va gérer cette étape. Une fois en bouteille le vin peut-être stocké dans la cave.

    Vous pouvez aussi choisir de mettre le vin en fût. Le vin en fût va voir sa qualité s'améliorer au fil des années (il ne s'améliore pas en bouteille). Vous pourrez ensuite le mettre en bouteille à tout moment. La mise en fût est effectuée par le maitre de chai, et selon ses compétences, le vieillissement du vin sera de plus ou moins bonne qualité. Il existe 3 tailles de fût, ceux-ci étant stockés dans la cave.


    - Qualité du vin (0)haut

    La qualité du vin est représentée par 3 indices, Apparence, Odeur et Goût. Les valeurs de ces 3 indices sont déterminées selon la qualité du raisin, le respect des étapes, les compétences du personnel. Plus un vin est de bonne qualité, meilleur sera son prix de vente.


    - Vendre son vin (0)haut

    Une fois le vin en bouteille, vous pouvez le vendre. La solution la plus simple et la plus rapide, est de vendre à SimAgri. Vous pouvez aussi décider de vendre votre production depuis le Domaine viticole. Ce mode de vente permet aux particuliers de venir directement au Domaine pour acheter des bouteilles de vin.

    Pour effectuer des ventes depuis le Domaine, vous devez embaucher un vendeur caviste en contrat à durée indéterminée (vous pourrez en cas de besoin en embaucher d'autres en contrat à durée déterminée). Vous devez aussi avoir un magasin viticole que vous pourrez aménager en y stockant les vins que vous souhaitez proposer à la vente. Il vous faudra pour cela transférer les bouteilles en utilisant un transpalette.

    Si ces conditions sont réunies, vous pourrez finaliser des ventes chaque jour. A noter qu'une bouteille vendue nécessite entre 0,03 PA et 0,05 PA. Si vous n'avez pas assez de personnel, certaines ventes ne pourront être honorées (il en est de même si vous avez peu de bouteille en vente dans le magasin viticole). Le volume des ventes est plus important à partir du mois de Septembre, et ce, jusqu'en Décembre. Un vin vendu par le vendeur caviste voit son prix augmenter de 2 euros par bouteille (par rapport au prix de vente vers SimAgri).


    - Les concours (0)haut

    Si vous le souhaitez, vous pouvez présenter un ou plusieurs vins (selon cépage et millésime) lors du salon national VitiSim, qui se déroule chaque saison, en Septembre. Un vin primé est valorisé et permet donc de le vendre un peu plus cher. De plus, il permet aussi de valoriser les autres vins produits sur le domaine, ce qui peut-être intéressant. Cette valorisation est valable durant les 84 jours qui suivent la remise de la récompense.


    - Quelques conseils (0)haut

    L'activité Viticulture nécessite des investissements relativement importants. Il est donc préférable de développer le domaine petit à petit. N'oubliez pas qu'il vous faut au minimum un maitre de chai et un agent viticole, donc des salaires à régler chaque mois.

    Parallèlement à cela, quand vous implantez une vigne, il vous faut attendre quelques saisons avant d'avoir un rendement intéressant (le rendement optimum est atteint à partir de la quatrième saison), il faut donc de la patience pour avoir une production régulière. Pour le matériel, notamment pour l'embouteillage, nous vous conseillons de commencer avec l'équipement manuel.

    Il existe énormément de paramètres liées à cette activité, il est donc difficile d'établir une production moyenne à l'hectare (en moyenne 7500 kilos de raisin par hectare). Compte tenu des charges financières, des PA nécessaires, nous préconisons 4 hectares pour un maitre de chai et un agent viticole, ce qui permet d'avoir une rentabilité intéressante. Vous pouvez avoir moins d'hectare, mais dans ce cas là le personnel n'est pas occupé à plein temps, et avoir plus de 4 hectares, mais dans ce cas là il faudra embaucher, tout en sachant que vous ne pouvez avoir qu'un seul maitre de chai.


    - Les annonces (0)haut

    La coopérative ne rachetant pas tous les produits, vous pouvez les vendre en passant une annonce. Vous décidez de la quantité et du prix de vente, si un joueur est intéressé, vous lui emmenez la marchandise jusque dans son exploitation ou la faite livrer par un transporteur dans le cas ou l'acheteur habite une autre région que la votre. L'acheteur doit faire partit de vos "amis privilégiés" si vous le livrez vous même. La parution d'une annonce est de 7 jours, ensuite elle est supprimée.


    - Le Conseil Economique de SimAgri (CESA) (0)haut

    - Qu'est ce que c'est :

    Le Conseil Economique de SimAgri (CESA) est un organisme virtuel qui a en charge les décisions et votes se rapportant à certains éléments liés au jeu. Cet organisme est composé de joueurs de SimAgri qui deviennent une fois élus des représentants du CESA. Ensuite chaque représentant peut faire des propositions sur des décisions au niveau régional ou national.

    - Election des représentants :

    Tout joueur ayant plus de 90 jours d'ancienneté sur SimAgri peut se porter candidat pour devenir représentant du CESA. L'inscription se fait au mois d'Avril de chaque saison, le candidat devant compléter une "fiche d'identité CESA", fiche qui reflète sa sensibilité vis à vis de certains critères liés à l'agriculture et à SimAgri en général. Une fois validé, le joueur est inscrit. Il pourra au besoin annuler sa candidature durant le mois de Mai!

    Vient ensuite le mois de Mai et la période de la campagne électorale. Durant tout ce mois, les candidats peuvent s'exprimer sur un forum spécifique au CESA. Chaque candidat peut aini s'exprimer au sujet de son programme et des décisions qu'il souhaite par exemple voter.

    Pour l'élection, chaque joueur de SimAgri ayant un SimPass en cours de validité peut voter pour 3 candidats. Les votes ont lieu durant le mois de Juin.

    Début Juillet, les 3 représentants de chaque région sont connus et commencent le mandat.

    - Prises de décisions / votes :

    Maintenant que les représentants de chaque région sont élus, le CESA peut commencer ses travaux. Il pourra ainsi prendre des décisions au niveau régional ou national. Dans le premier cas celà concerne la région, c'est donc variable d'une région à l'autre, dans le second cas, celà concerne tout le territoire!

    Décisions Type de vote Descriptions
    Cotisations professionnelles Régional Fixe le taux de prélèvement pour les cotisations professionnelles (colonne crédit dans le détail des comptes). Prélèvement mensuel si plus de 85 000 euros de chiffre d'affaires.

    Taxe foncière Régional Fixe le montant prélevé sur chaque hectare cultivable (champs et vergers). Prélèvement mensuel si l'exploitant a plus de 100 hectares. Si le montant de la taxe est de 30 euros, le prélèvement sera de 30 divisé par 12 pour un hectare, soit 2,50 euros par mois!

    Aide jeune agriculteur Régional Fixe le montant de l'aide versée aux agriculteurs venant de s'installer. Cette aide n'est pas automatique, c'est au CESA d'effectuer le déblocage au cas par cas.

    Message d'accueil carte géographique Régional Les représentants de chaque région décident du texte à afficher sur la carte géographique. Celà peut servir à présenter rapidement la région et inciter les nouveaux exploitants à venir s'y installer.

    Prix Huile Végétale Carburant (HVC) Régional Fixe le prix de vente du litre d'Huile Végétale Carburant (HVC). Ce prix de vente sera ensuite appliqué sur l'HVC vendue par les Coopératives Agricoles Régionales (CAR).
    Salaire garde de ferme National Fixe le montant de la rémunération quotidienne pour le garde de ferme.

    Prix transport financé par CESA National Fixe la rémunération versée à un transporteur dans le cadre de transports spécifiques (tranports Inter CAR et Transports CAR vers usines).

    Prime concours animaux Salon Agricole SimAgri National Fixe le montant des primes versées aux gagnants des concours animaux lors du Salon Agricole SimAgri. Le deuxième recevra 60% de cette prime et le troisième 30%.

    Bovins
    Porcins / ovins / caprins
    Lapins / volailles / pintades

    Prix billet d'entrée Salon Agricole SimAgri National Fixe le prix du billet pour l’entrée au Salon Agricole SimAgri. Les recettes sont calculées sur le nombre d'entrées pendant le mois du salon.

    Prime culture National Fixe le montant des primes versées pour les exploitants faisant certaines cultures dans certaines régions.

    Prime qualité lait vaches (indice QL) National Fixe la prime mensuelle versée aux éleveurs de bovins. Une moyenne de 60 points minimum sur l'indice Qualité Lait des vaches est obligatoire. La prime s'applique au nombre total de vaches.

    Les différentes décisions et votes se déroulent sur toute la saison. Les 3 premiers jours de chaque mois SimAgri les représentants délibèrent sur telle ou telle décision. Chacun fait ensuite une proposition. Une fois les propositions faites, les représentants disposent des 4 derniers jours de chaque mois SimAgri pour voter. Si le vote obtient la majorité, le nouveau montant ou taux sera prit en compte. Dans le cas contraire le nouveau montant ou taux ne sera pas prit en compte.


    - Vos amis / vos amis privilégiés (0)haut

    Vos amis sont des joueurs de SimAgri avec qui vous entretenez des contacts réguliers. En effet, avec eux, vous pouvez acheter des matériels en commun. Vous pouvez aussi discuter, vous entraider…

    Les amis privilégiés quand à eux, permettent de se vendre et de s'acheter des produits (tableau de bord). Ils doivent tout de même se trouver dans la même région que vous.


    - Les forums (0)haut

    SimAgri met à la disposition des joueurs plusieurs forums destinés à aider les joueurs, proposer des suggestions... Les forums vous permettent d'échanger, nous vous demandons donc de rester correct avec tout ceux qui les utilisent. Pas de propos déplacés.

    Vous disposez aussi de forum régionaux qui vous permettront de discuter avec des joueurs installer eux aussi dans la même région que vous.

    Les forums principaux et régionaux sont surveillés par des modérateurs (joueurs de SimAgri et bénévoles). Ils sont chargés de veiller au bon comportement de chacun sur ces forums, merci de respecter leurs actions, sans celà, les forums ne seraient pas ce qu'ils sont actuellement.


    - La messagerie (0)haut

    La messagerie vous permet de discuter avec les autres joueurs, qu'ils soient vos amis ou pas (tableau de bord). Vous recevez aussi le communiqué hebdomadaire qui vous permet de vous tenir au courant de la vie du site. Les messages de plus de 30 jours sont supprimés automatiquement.


    - Le MP-Live (0)haut

    Le MP-Live (MP pour Messagerie Privée) permet de communiquer d'une manière simple et rapide avec un autre joueur. Ce moyen de communiquer en direct est très simple d'utilisation, puisqu'il suffit uniquement de choisir le destinataire, taper son message et l'envoyer. Le message apparait ensuite immédiatement sur l'écran du destinataire. Grâçe à cette messagerie instantanée vous pouvez par exemple trouver un transporteur très rapidement, vous mettre d'accord pour un horaire d'échange d'animaux...

    Enfin, le MP-Live vous permet aussi d'échanger des messages avec les joueurs des autres parties!!!


    - Votre compte bancaire (0)haut

    En bon chef d'entreprise que vous êtes vous devez surveillez de près votre trésorerie. Grâce au " détail de mes comptes " (tableau de bord), vous avez accès à toute la partie financière de votre exploitation agricole.

    Vous pouvez aussi connaître l'état de vos remboursements concernant vos prêts.

    Si vous le jugez utile, la banque peut vous accordez un prêt. Vous choisissez le montant ainsi que la durée de remboursement. Le taux varie régulièrement. Vous pouvez faire une demande de prêt tous les 7 jours. Vous pouvez aussi cumuler plusieurs prêts (tableau de bord). Cependant, vous ne pourrez guère avoir plus de 150 000 euros de prêts. Si votre situation financière le permet, vous pouvez choisir de rembourser par anticipation un prêt. Dans ca cas là, le remboursement porte sur la totalité du prêt, une pénalité de 3% sur le capital restant dû vous sera alors demandée.


    - L'épargne (0)haut

    Si votre compte en banque le permet, vous pouvez placer de l'argent sur plusieurs comptes épargnes, de façon à faire fructifier ce capital. Pour ce faire, SimAgri vous propose 3 types d'épargnes différentes :

    - Epargne sur 1 an au taux de 5%.
    - Epargne sur 3 ans au taux de 6%.
    - Epargne sur 5 ans au taux de 7%.

    Vous pouvez souscrire aux 3 épargnes simultanément. Cependant, le dépôt maximum autorisé par épargne est plafonné à 100 000 euros. Vous pouvez aussi retirer votre argent à tout moment. Par contre, dans le cas d'une cloture d'épargne avant son terme, vous ne percevez pas les intérêts! Les intérêts sont versés à chaque date anniversaire de l'ouverture du compte.

    Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi investir dans des parts sociales émises par des Coopératives Agricoles Régionales (CAR). Pour plus d'informations, reportez-vous au paragraphe des CAR.


    - L'Entreprise de Travaux Agricoles (ETA) (5)haut

    L'Entreprise de Travaux Agricoles vous aide dans vos travaux. Elles sont gérées par les joueurs ou par SimAgri. Vous pouvez l'appelez si vous manquez de temps ou si vous n'avez pas le matériel adéquat pour effectuer les travaux. Les prix des ETA sont fixés par les joueurs et varient selon le type de travail et selon la surface de votre champ. Une ETA peut effectuer les travaux dans son secteur et sa province. Une fois le travail effectué, pensez à mettre une note et un petit commentaire à l'ETA.

    Si vous souhaitez devenir ETA, vous devrez vous acquittez d'une licence annuelle (5000 euros) et posséder au minimum 5 matériels pour travailler dans les parcelles.


    - La location de matériel (0)haut

    Vous avez aussi la possibilité de louer certains matériels comme une arracheuse de betteraves, une moissonneuse-batteuse, une ensileuse ou encore un chargeur (télescopique). Vous pouvez aussi louer un tracteur en cas de panne. Pour celà, consulter le chapitre "les concessionnaires".


    - L'employé agricole (0)haut

    - Le service de garde (0)haut

    En cas d'absence prolongée, vous pouvez faire garder votre ferme par un autre joueur de SimAgri. Vous avez à votre disposition une liste de joueur prêt à vous rendre service.
    Vous trouverez la liste des joueurs succeptibles de garder votre exploitation depuis le "tableau de bord". Vous pouvez ainsi consulter l'annuaire.
    Avant de confier votre ferme, prenez contact avec un ou plusieurs joueurs afin de connaitre leur expérience dans ce domaine. Après discussion, vous trouverez forcément quelqu'un pour garder votre ferme pendant votre absence.

    Avant de vous absentez, pensez à activer le service de garde, ceci afin que le joueur à qui vous faites appel puisse accéder à votre exploitation. N'oublier pas aussi de laisser toutes les informations nécessaires (traite, entretien, semis à effectuer, vente animaux...). Dés votre retour, pensez à désactiver l'option.

    ATTENTION :
    Pour faire garder votre ferme vous devez vous-même n'avoir aucune ferme en garde. De plus, la durée de garde ne pourra être supérieure à la durée d'abonnement à la Partie Commerce en cours.

    Ce service est réservé aux joueurs ayant un SimPass. Le gardien recoit 120 euros (payé par SimAgri) par jour et par ferme gardée. Il peut en garder 5 maximum. A votre retour, 150 euros vous sont prélevés.


    - Les statistiques (0)haut

    Vous pouvez avoir accès à différentes statistiques sur SimAgri depuis votre tableau de bord. Ces statistiques vous renseigneront sur la situation nationale, régionale ou départementale des cultures, élevages... Celà vous permet de voir la répartition des cultures, le nombre d'animaux par espèces, races...


    - Le SimPass - Gestion de SimAgri (0)haut

    Le SimPass vous permet de bénéficier d'avantages et de nouvelles fonctionnalités, qui vous permettent d'optimiser la gestion de votre exploitation virtuelle. Vous pouvez connaitre les avantages du SimPass, en cliquant ICI. Les différentes formules et modalités, sont indiquées sur la page d'activation du SimPass. En cas d'exclusion ou de désinscription, aucun remboursement n'est effectué.

    Pourquoi SimAgri est-il payant ?

    SimAgri s'est engagé dès son lancement, le 10 janvier 2005, à ne pas proposer un système de "bonus" accessible à tout moment du jeu (par téléphone notamment), ceci afin de mettre toute la Communauté à égalité! C'est donc le travail, la gestion, les choix stratégiques de chacun qui font la différence. De plus, SimAgri est contre la publicité sur le jeu, ceci dans un soucis de qualité vis à vis de vous, joueurs! En effet, il est nettement plus agréable de jouer sans avoir de la publicité qui s'affiche à tout va. Le système d'abonnement (SimPass), permet donc un confort de jeu et une égalité pour tous les joueurs, mais il permet aussi au final d'avoir un site et donc un jeu professionnel, ce qui est un gage de qualité et de sérieux (on ne compte plus le nombre de jeu laissé à l'abandon sur le net!). En effet, SimAgri est avant tout géré par deux passionnés de jeu en ligne, d'agriculture, d'internet et d'informatique, mais aussi par EXPONE (SARL). Cette société a donc en charge la gestion et le développement de SimAgri, ceci afin de respecter les régles de création et gestion de site internet que se soit sur le plan fiscal et juridique notamment.

    Les CGU SimAgri.


    - Parrainer un(e) ami(e) (0)haut

    En recommandant SimAgri à un(e) ami(e), vous pouvez devenir son parrain. Si votre ami(e) s'inscrit à SimAgri et souscrit un SimPass, vous bénéficiez alors de 4 à 10 jours supplémentaires sur votre SimPass. Le nombre de filleul est illimitée.


    - Exclusion du jeu SimAgri (0)haut

    Le site simagri.com peut exclure de son jeu SimAgri, toute personne tenant des propos racistes et injurieux ainsi que toute personne s'étant rendue coupable de tricherie par quelque moyen que se soit (en créant plusieurs comptes notamment), qui aurait profité des bugs et failles du jeu ou qui aurait modifié volontairement sous toutes formes les adresses URL ainsi que les données passées par ces mêmes adresses ou par les formulaires. De plus, SimAgri se réserve le droit de détruire le compte d'un joueur dont l'attitude et/ou les propos iraient à l'encontre des intérêts du jeu, d'un ou plusieurs joueurs et de la législation française et europèenne ainsi que de déposer plainte contre toutes personnes ou organisations menaçant l'intégrité des composantes du jeu et des joueurs. Ces personnes, ayant ou non souscrite un SimPass, se verront exclure du jeu sans préavis et ne pourront bénéficier en aucun cas d'un remboursement pour quelques raisons que se soit.


    - Désinscription (3)haut

    Vous pouvez si vous le souhaitez vous désinscrire de SimAgri à tout moment. Pour ce faire, il suffit d'en faire la demande depuis son compte SimAgri. Votre désinscription sera alors traitée automatiquement. Si vous vous désinscrivez pour recommencer le jeu dans de meilleures conditions et que vous avez souscrit un SimPass, celui-ci sera perdu. Vous devrez à nouveau souscrire un SimPass si vous souhaitez effectuer des transactions. Aucun remboursement ne sera effectué.

    Le don de compte est interdit.